Explorer

Explorer le marché costaricien

Explorer le marché costaricien

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Bien que le Costa Rica ait connu une croissance stable ces dernières années et que la pandémie ait eu un effet négatif sur le PIB du pays en 2020, l'économie a réussi à revenir à son niveau d'avant la pandémie en 2021, lorsque le PIB a augmenté d'environ 3,9 %. La croissance a été tirée principalement par une augmentation des exportations nettes de biens et de services - principalement vers les États-Unis - ainsi que par une reprise significative du secteur du tourisme, de l'investissement privé et de la consommation. Selon le FMI, la croissance devrait se poursuivre dans les années à venir, atteignant 3,5 % en 2022 et 3,1 % en 2023.


Le déficit budgétaire du Costa Rica n'a cessé de diminuer. En 2021, le déficit budgétaire du pays a atteint 6,2 %, et ce taux devrait diminuer à 5,4 % en 2022 et 4 % en 2023. Cette réduction est attribuée à l'accent mis par le gouvernement sur la réduction des dépenses, la lutte contre l'évasion fiscale et l'amélioration de l'efficacité. La dette publique a augmenté pour atteindre environ 71,2 % du PIB en 2021 et devrait continuer de croître au cours des deux prochaines années, pour atteindre 73,3 % et 73,7 % en 2022 et 2023, respectivement. Les ressources bancaires restant en partie affectées au financement de la dette publique, l'investissement privé devrait rester contraint sur cette même période. En 2021, l'inflation est passée à 1,3% et elle devrait continuer à augmenter dans les années à venir, atteignant 1,5% en 2022 et 1,8% en 2023. L'environnement des affaires continuera d'être affecté par les déficiences des infrastructures (transports et télécommunications notamment) et coûts énergétiques relativement élevés. De plus, le Costa Rica est toujours confronté à de nombreux défis, tels que des comptes publics non viables, une vulnérabilité aux catastrophes naturelles, un manque de main-d'œuvre qualifiée, de fortes inégalités de revenus et une dépendance vis-à-vis des États-Unis (tant sur le plan économique que financier). Cependant, le Costa Rica est un leader mondial pour ses politiques et réalisations environnementales. Le programme pionnier de paiements pour services environnementaux (PSE) a réussi à promouvoir la conservation des forêts et de la biodiversité, faisant du Costa Rica le seul pays tropical au monde à avoir inversé la déforestation. Pour atténuer l'impact du COVID-19, le gouvernement a poursuivi la mise en œuvre d'une série de mesures fiscales en 2021, qui comprenaient un ajustement temporaire des cotisations de sécurité sociale, un report du déploiement de la TVA sur la construction et les services touristiques, une subvention mensuelle aux ménages économiquement touchés par la crise et remplissant certains critères, et une augmentation des dépenses publiques de santé. La Banque centrale a également réduit le coût du crédit, assoupli les réglementations sur la restructuration des prêts et sur les rachats, et reporté le paiement des intérêts pour les crédits personnels, les prêts hypothécaires, les prêts automobiles, les prêts sur cartes de crédit, les prêts à la consommation et les prêts à l'éducation pour les ménages et les entreprises concernés, entre autres. autres mesures. Dans l'ensemble, la réponse budgétaire du Costa Rica à la lumière de la pandémie a été efficace pour stimuler l'activité économique, qui se redresse progressivement.

Grâce à la mise en place d'un État-providence il y a 60 ans, le pays a réussi à réduire considérablement la pauvreté et possède certains des meilleurs indicateurs sociaux de sa région. Bien que le taux de pauvreté soit faible, il a augmenté en raison de la pandémie de COVID-19, atteignant le niveau le plus élevé en 30 ans - 26,2 %. Bien que la pandémie ait également eu un impact négatif sur le chômage, le taux de chômeurs au Costa Rica est tombé à 16,3 % en 2021, et le FMI s'attend à ce que ce taux diminue encore à 12 % en 2022. Le chômage est la principale préoccupation économique du gouvernement, et même si les taux ne sont pas particulièrement élevés, 46,3 % de ceux qui ont un emploi travaillent de manière informelle. L'immigration en provenance du Nicaragua est devenue de plus en plus une préoccupation pour le gouvernement. On estime qu'entre 300 000 et 500 000 Nicaraguayens travaillent au Costa Rica, légalement et illégalement. Tout en étant une source importante de main-d'œuvre pour la plupart non qualifiée, les Nicaraguayens imposent également une forte demande au système de protection sociale.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché costaricien

Connaître les tendances sectorielles au Costa Rica et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique du Costa Rica Le profil commercial du Costa Rica

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations au Costa Rica et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché costaricien avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions au Costa Rica avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters