Explorer

Explorer le marché croate

Explorer le marché croate

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Après être devenue le 28e État membre de l'UE le 1er juillet 2013, la croatie n'a pu renouer avec la croissance qu'en 2015; depuis 2008, le pays avait connu six années consécutives de récession économique, avec une chute du PIB de 12 % (données UE). Après avoir accéléré en 2019, l'économie a été durement touchée par la crise liée à la pandémie de Covid-19 (-8%, l'un des pays les plus touchés de l'UE). Néanmoins, l'économie croate a renoué avec la croissance en 2021, principalement soutenue par une forte consommation des ménages et une performance meilleure que prévu du secteur du tourisme : le FMI a estimé la croissance à 6,3 % pour l'ensemble de l'année. La demande intérieure devrait être le principal moteur de la croissance tout au long de la période de prévision, couplée aux dépenses publiques soutenues par la Facilité pour la reprise et la résilience de l'UE (s'élevant à 5,3 % du PIB global sur la période 2020-23. Par conséquent, la croissance du PIB est prévue à 5,8% cette année (atteignant le niveau pré-pandémique) et 4% en 2023, même si les risques de baisse liés à la recrudescence des infections persistent, en raison des taux de vaccination relativement faibles du pays.

La dette publique de la Croatie s'élevait à environ 87 % du PIB en 2021, soit nettement plus qu'en 2019 (72,8 %) en raison des mesures gouvernementales nécessaires pour contrer la pandémie et du ralentissement économique qui en a résulté. La normalisation de la situation devrait permettre de réduire le ratio sur l'horizon de prévision, à 83,6% et 80,3% respectivement cette année et la suivante (FMI). En 2021, le déficit des administrations publiques était estimé à 3,5 % du PIB (contre 5,7 % en 2020), grâce à la forte reprise économique et à la suppression progressive des mesures de soutien. Compte tenu de l'augmentation des recettes, le déficit public devrait se situer à 2,4 % du PIB en 2022 et se réduire davantage en 2023, à 1,6 % (FMI). Parallèlement, la hausse des prix mondiaux de l'énergie et des denrées alimentaires a contribué à une augmentation de l'inflation, qui s'est établie à 2 % en 2021 et devrait rester stable sur la période de prévision.

Selon les estimations du FMI, le chômage s'élevait à 8,4 % en 2020, en raison de la pandémie de COVID-19. Le taux devrait suivre une tendance à la baisse en 2022 (8%) et 2023 (7,6%), tirée par l'expansion globale de l'activité économique. Bien que le revenu moyen des Croates soit toujours inférieur à la moyenne européenne (avec un PIB par habitant PPA estimé à 29 777 USD en 2021 selon le FMI), la Croatie reste la deuxième économie la plus développée de la région des Balkans, après la Slovénie.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché croate

Connaître les tendances sectorielles en Croatie et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique de la Croatie Le profil commercial de la Croatie Tout savoir sur les Incoterms®

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations en Croatie et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché croate avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions en Croatie avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters