Explorer

Explorer le marché mozambicain

Explorer le marché mozambicain

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie du Mozambique a enregistré des taux de croissance moyens supérieurs à 7% du PIB sur la période 2000-2016, soutenus par les investissements étrangers, la croissance rapide du secteur minier et l'augmentation des réserves de charbon et d'hydrocarbures. Cependant, l'économie a ralenti, impactée par une crise de la dette souveraine, le passage de cyclones tropicaux et, plus récemment, la pandémie de Covid-19. Pour la première fois depuis trente ans, le PIB s'est contracté de -1,2% en 2020 (FMI). Soutenue par une croissance robuste de l'agriculture et de l'exploitation minière, ainsi que par une reprise des services avec l'assouplissement des restrictions liées au Covid, la croissance économique a repris modestement en 2021, atteignant 2,5 %. Elle devrait remonter à 5,3 % en 2022 et accélérer encore à 12,6 % en 2023, dopé par le démarrage de la production de gaz naturel liquéfié (GNL) sur le site offshore de Coral South (IMF). Cependant, une détérioration de la situation sécuritaire dans la province gazière de Cabo Delgado, une reprise de l'épidémie et la survenue de catastrophes naturelles constituent des risques pour le développpement économique du pays.

Alors que le Mozambique poursuivait toujours ses efforts de reconstruction après le passage de deux cyclones, l'économie s'est fortement contractée en raison de la pandémie de coronavirus. Le gouvernement a mis en place des mesures d'urgence telles que l'augmentation des dépenses de santé, le renforcement de la protection sociale des plus vulnérables et le soutien aux micro-, petites et moyennes entreprises (FMI), et il a bénéficié d'un financement d'urgence du FMI. Cette réponse rapide et efficace a permis à l'économie de se redresser en 2021. Cependant, le déficit public s'est creusé en raison de l'augmentation des dépenses liées à la situation sécuritaire et humanitaire dans le nord du pays, au Covid et à cause d'une réforme des rémunérations du secteur public (FMI). Le déficit s'élevait à -6,2 % du PIB en 2021 et devrait diminuer à -4,5 % du PIB en 2022 (Coface). L'équilibre budgétaire primaire devrait être atteint en 2026, après l'augmentation des revenus du GNL (FMI). La dette publique, déjà très élevée, a encore augmenté pour atteindre 133,6% du PIB en 2021 (FMI). Elle devrait diminuer lentement pour atteindre 127,6 % du PIB en 2022 et 115,3 % du PIB en 2023 (FMI), mais toujours à des niveaux inquiétants. Des progrès ont été accomplis dans la restructuration de la dette, mais le Mozambique reste un pays surendetté. L'inflation est passée d'environ 3,1 % en 2020 à 6,2 % en 2021, en raison de facteurs saisonniers, des contraintes de la chaîne d'approvisionnement et de la hausse des prix internationaux des denrées alimentaires et du carburant (FMI). Le resserrement de la politique monétaire a permis de maintenir l'inflation dans les limites de l'objectif de la banque centrale de moins de 10 %. Selon les estimations du FMI, l'inflation devrait atteindre 6,4 % en 2022 avant de redescendre à 5,5 % en 2023. Bien que les réserves de change et de metical se soient stabilisées, l'important déficit du compte courant expose le pays aux chocs externes. Les priorités du gouvernement sont l'assainissement budgétaire et la réduction de la dette. Le budget 2022 prévoit des réductions de dépenses et les autorités espèrent améliorer les recettes fiscales. Un projet de création d'un fonds souverain alimenté par les revenus des hydrocarbures pourrait permettre d'améliorer la gestion des ressources du pays. Le pays est en pourparlers avec le FMI pour une facilité de crédit élargie afin d'alléger les charges inhérentes à son financement.

Le taux de chômage était estimé à 3,4% en 2020 selon la Banque mondiale (estimation modélisée de l'OIT). Or, selon la Banque africaine de développement, le taux de chômage était de 25 % en 2018, et chez les jeunes il atteignait 30 %. Les inégalités sociales s'accroissent et une grande partie de la population vit dans la pauvreté (plus de 63% selon la BAD), notamment en milieu rural. La province septentrionale de Cabo Delgado, où plus de 800 000 personnes ont été déplacées en raison du terrorisme, a été particulièrement touchée par une insécurité alimentaire accrue (FMI).

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché mozambicain

Connaître les tendances sectorielles au Mozambique et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique du Mozambique Le profil commercial du Mozambique Tout savoir sur les Incoterms®

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations au Mozambique et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché mozambicain avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions au Mozambique avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters