Explorer

Explorer le marché nigérian

Explorer le marché nigérian

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Première économie d'Afrique, le Nigéria - en concurrence étroite avec l'Afrique du Sud - compte plus de 219 millions d'habitants (CIA). Dans le monde, c'est la 25e plus grande économie, en volume de PIB. Cependant, l'économie nigériane est fortement dépendante du pétrole et est donc très vulnérable aux fluctuations des prix et de la production du pétrole brut. Si sur la dernière décennie, la croissance économique a atteint 2,5% en moyenne, la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole ont fait se contracter l'économie de -1,8% en 2020 (FMI). La croissance économique a rebondi à 2,6 % en 2021, soutenue par le soutien politique du gouvernement, la hausse des prix du pétrole et l'aide financière internationale (FMI). Selon les estimations du FMI, il devrait atteindre 2,7 % en 2022 et 2023. L'activité économique bénéficiera de la hausse des prix du pétrole et d'une augmentation de la production pétrolière. Parmi les risques à la baisse figurent une inflation élevée, des problèmes de sécurité, un ralentissement potentiellement plus prononcé que prévu en Chine et un faible taux de vaccination (Focus Economics).

En 2021, l'économie nigériane s'est remise de la récession causée par les impacts combinés de la crise du Covid-19 et du choc des prix du pétrole. Cependant, malgré la reprise des prix du pétrole, le déficit budgétaire s'est creusé à environ -6,3 % du PIB en 2021, contre -5,7 % du PIB en 2020 en raison de la hausse des dépenses de sécurité et des subventions aux carburants (FMI). Selon les projections du FMI, il devrait encore augmenter pour atteindre -6,4% du PIB en 2022, bien que le budget 2022 vise avec optimisme un déficit de 3,4% du PIB. Euler Hermes et Coface s'attendent également à ce que le déficit budgétaire oscille autour de -5,5% du PIB à moyen terme. La dette publique est passée d'environ 35 % du PIB en 2020 à 35,7 % du PIB en 2021, et devrait encore augmenter pour atteindre 36,9 % du PIB en 2022 et 37,7 % du PIB en 2023 (FMI). Même si la dette publique reste faible, l'accumulation de la dette a fortement augmenté et les paiements d'intérêts absorberont 40 % des ressources rares du pays (Coface). Le taux d'inflation a atteint un pic de 18,2 % en mars 2021, avant de baisser grâce à la nouvelle saison des récoltes et à l'ouverture des frontières terrestres (FMI). D'environ 13,2 % en 2020, il est passé à 16,9 % en 2021, et il devrait rester en territoire à deux chiffres en 2022 (13,3 %) et 2023 (11,8 %) (FMI). Alimenté par des prix alimentaires élevés, des prix intérieurs élevés de l'énergie, une politique monétaire accommodante et des restrictions à l'importation, il a constamment dépassé la fourchette cible d'inflation de 6 % de la banque centrale au cours des dernières années (Euler Hermes). L'assainissement budgétaire, la diversification économique, la croissance inclusive et les questions de sécurité sont les principales priorités. Les principaux obstacles au développement du Nigéria sont l'approvisionnement énergétique inadapté, les infrastructures de transport déficientes, le système judiciaire inefficace, la corruption généralisée, ainsi qu'une inflation élevée. L'écart entre la valeur officielle du naira et sa valeur sur le marché noir est important et le système bancaire est fragilisé par la détérioration de la qualité des actifs.

Malgré le dynamisme du pays, le véritable défi pour le Nigéria est le risque d'explosion démographique. Selon les Nations Unies, la population du Nigéria pourrait atteindre 730 millions d'habitants en 2100. L'inquiétude concernant ce boom potentiel est exacerbée par le fait qu'actuellement la moitié des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté; les pandémies sont endémiques (VIH, tuberculose), la mortalité infantile est élevée et le pays est aux prises avec des niveaux importants d'inégalités. Selon le Bureau nigérian des statistiques, le taux de chômage a grimpé à 33,3 % au quatrième trimestre 2020 en raison de la pandémie. L'insécurité alimentaire et la pauvreté ont augmenté et le pouvoir d'achat s'est détérioré.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché nigérian

Connaître les tendances sectorielles au Nigéria et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique du Nigéria Le profil commercial du Nigéria Tout savoir sur les Incoterms®

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations au Nigéria et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché nigérian avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions au Nigéria avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters