Explorer

Explorer le marché swazi

Explorer le marché swazi

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19" pour les réponses économiques clés des gouvernements.

En avril 2018, 50 ans après l'indépendance de la domination britannique, le roi Mswati III a changé le nom du pays du Swaziland au Royaume d'Eswatini, son nom d'origine précolonial. En tant que territoire enclavé entouré par l'Afrique du Sud et le Mozambique, l'économie d'Eswatini repose en grande partie sur l'Afrique du Sud et sur les revenus volatils et en déclin de l'Union douanière d'Afrique australe (SACU). La croissance économique du pays ralentissait déjà lorsqu'il est entré en récession en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Après s'être contractée de -2,4 % en 2020, la croissance économique s'est légèrement redressée à 1,5 % en 2021, et devrait légèrement augmenter à 1,7 % en 2022 et 1,8 % en 2023 (FMI). À moyen terme, la croissance devrait être limitée par l'accélération de l'assainissement budgétaire et une baisse des recettes projetées de la SACU (BAD).

À l'instar du Lesotho, Eswatini est confronté à une volatilité importante de ses recettes budgétaires, en raison de recettes très instables de la SACU. Le gouvernement dépend des droits de douane de la SACU pour financer près de la moitié de son budget. L'économie est confrontée à des défis budgétaires permanents, exacerbés par une position extérieure faible. Les politiques budgétaires expansionnistes et les faibles revenus de la SACU ont creusé le déficit budgétaire. En 2020, les défis existants ont été amplifiés par les effets de la pandémie, les dépenses liées à la crise ayant augmenté et les revenus ayant diminué. Le déficit budgétaire a atteint environ 8,6% du PIB en 2020, incitant le gouvernement à demander un soutien financier international (BAD). Le FMI a approuvé une aide financière d'urgence de 110,4 millions de dollars au titre de l'instrument de financement rapide. Le déficit pour l'exercice 2021/22 a été budgétisé à 6,5% du PIB et a été projeté à 4,8% du PIB en 2022/23. Le gouvernement vise un déficit budgétaire de 1 % du PIB en 2023/24 (gouvernement Eswatini). Poussée par le déficit budgétaire, la dette publique d'Eswatini s'est creusée, passant d'environ 41,2 % du PIB en 2020 à 46 % du PIB en 2021, et devrait encore augmenter pour atteindre 50,9 % du PIB en 2022 et 52,5 % du PIB en 2023 (FMI), restant en deçà du Seuil de la SADC de 60 % du PIB. En raison des contraintes de la chaîne d'approvisionnement, des prix alimentaires élevés et de l'affaiblissement de la monnaie nationale (BAD), l'inflation est passée de 3,9 % en 2020 à 4,3 % en 2021 (FMI). Elle devrait augmenter à 4,7% en 2022 et 4,6% en 2023 (FMI) en raison de la hausse des prix des matières premières (notamment du pétrole). En plus de soutenir la relance économique et sociale, les priorités sont de mettre en œuvre un plan de consolidation budgétaire, ainsi que de mettre en œuvre le plan de développement du pays (2019-2022), en donnant la priorité aux infrastructures, à la production agricole et à la diversification économique tout en réduisant la pauvreté. Eswatini recherche une politique industrielle globale pour soutenir la diversification, développer les entrepreneurs locaux (le gouvernement a mis en œuvre des initiatives pour développer et promouvoir l'entrepreneuriat autochtone, en particulier dans les petites et moyennes entreprises) et promouvoir l'industrialisation dans tout le pays. Les défis comprennent la vulnérabilité climatique (sécheresse), le manque de préparation technologique et la dépendance vis-à-vis de l'Afrique du Sud voisine.

Le mécontentement populaire face aux mauvaises conditions économiques a augmenté. Les niveaux de pauvreté ont stagné à des niveaux élevés au cours des cinq dernières années. Au total, 60 % de la population est pauvre dans l'ensemble et les enfants, les personnes âgées, les chômeurs ainsi que les ménages dirigés par une femme et les ménages monoparentaux sont les plus touchés (Banque mondiale). L'inégalité des revenus est élevée et le chômage concernait 25,5 % de la population en 2020 (estimation modélisée de l'OIT par la Banque mondiale). Le chômage des jeunes est extrêmement élevé, estimé à 47 % (BAD). Plus d'un quart de la population d'Eswatini est infectée par le VIH/sida, le taux de prévalence le plus élevé au monde (CIA).

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché swazi

Connaître les tendances sectorielles en Eswatini et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique d'Eswatini Le profil commercial d'Eswatini

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations en Eswatini et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché swazi avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions en Eswatini avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters