Explorer

Explorer le marché hongrois

Explorer le marché hongrois

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Contrairement aux tendances observées ces dernières années, le PIB de la Hongrie s'est fortement contracté à la suite de l'apparition de la pandémie de COVID-19, car l'épine dorsale de la croissance - la hausse des revenus des ménages et des exportations - a été gravement touchée. Néanmoins, l'économie a été dynamique en 2021 malgré les vents contraires des perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale, avec une croissance estimée à 7,6 % (FMI). Soutenue par la poursuite des mesures de relance budgétaire et la consommation des ménages, la croissance économique devrait rester forte à 5,1 % en 2022, avant de se modérer à 3,8 % en 2023 (prévisions du FMI).

Les finances publiques ont également été affectées par la pandémie et les mesures prises pour en contenir les effets économiques - notamment un remboursement unique de l'impôt sur le revenu aux familles avec enfants, un programme de prêts bonifiés pour les PME, une baisse de l'impôt sur le revenu pour les travailleurs de moins de 25 ans, la réintroduction du 13e mois de retraite et augmentations des salaires administratifs – avec un déficit budgétaire estimé à 6,9 % en 2021. La plupart des mesures s'estompant, le déficit devrait diminuer à 5,3 % cette année et à 3,2 % en 2023. À l'inverse, le Le ratio de la dette au PIB devrait reprendre sa tendance à la baisse au cours de la période de prévision après avoir atteint 76,6 % en 2021. Les investissements publics en 2022 seront en partie financés par l'augmentation des fonds de l'UE, qui devraient également stimuler les investissements. La hausse des prix des matières premières et les pressions salariales contribuent à la persistance d'une inflation élevée : les prix réglementés de l'énergie résidentielle ont contribué à protéger les ménages des hausses des prix des matières premières ; cependant, on s'attend à ce que les entreprises répercutent leurs coûts énergétiques et salariaux plus élevés sur les consommateurs, ce qui alimente l'inflation non énergétique. Globalement, le taux a été estimé à 4,5% en 2021 par le FMI et il est prévu à 3,6% en 2022 et 3,3% en 2023.

L'emploi a atteint son niveau d'avant la pandémie à l'été 2021 et la création d'emplois devrait se poursuivre à mesure que l'économie se développe. Le taux a été estimé à 4,1 % en 2021 (par rapport à un niveau pré-COVID de 3,3 %) ; le FMI s'attend à ce que le chômage se stabilise autour de 3,8 % au cours de la période de prévision. Pendant ce temps, la croissance des salaires devrait rester robuste dans un contexte de signes émergents de pénurie de main-d'œuvre, suite à l'approbation d'une hausse de 20 % du salaire minimum et d'importantes augmentations de salaire dans le secteur public.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché hongrois

Fiches thématiques :

Le contexte économique de la Hongrie Le profil commercial de la Hongrie

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations en Hongrie et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché hongrois avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions en Hongrie avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters