Explorer

Explorer le marché mexicain

Explorer le marché mexicain

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Mexique fait partie des 15 plus grandes économies du monde et est la deuxième plus grande économie d'Amérique latine. Le pays est fortement dépendant des États-Unis, son premier partenaire commercial et destination de près de 80 % de ses exportations. Selon le FMI, le PIB a augmenté d'environ 6,2 % en 2021, principalement en raison d'une augmentation significative des envois de fonds et d'une amélioration progressive du marché du travail qui a eu un impact positif sur la consommation des ménages. Le pays devrait poursuivre sa croissance dans les années à venir, bien qu'à un rythme plus lent, le FMI prévoyant une croissance de 4 % pour 2022 et de 2,2 % pour 2023. Avec l'augmentation des taux de vaccination et l'amélioration du marché du travail, la consommation des ménages devrait être un moteur de croissance clé.

Le pays a enregistré un déficit budgétaire estimé à 3,3% en 2021, un taux qui devrait rester stable en 2022 et 2023, à 3,2% et 3% respectivement. Les priorités de dépenses comprennent les programmes sociaux, la création de la Garde nationale pour lutter contre la criminalité croissante et de nouveaux fonds pour soutenir PEMEX, dont la note a été dégradée par Fitch en raison de l'incertitude entourant sa stratégie future et des tensions financières. Le secteur est d'une importance capitale pour l'économie mexicaine, car la production de pétrole représente un tiers des revenus du gouvernement. Le ratio de la dette au PIB du pays a diminué à 59,8 % en 2021 et devrait rester stable dans les années à venir, à 60,1 % en 2022 et 60,5 % en 2023. L'inflation est supérieure à l'objectif depuis 2017, et elle a encore augmenté en 2021. , atteignant 5,4 %, le taux le plus élevé depuis 2018. Des facteurs intérieurs, tels que la reprise de la demande de divers services, ainsi que des pressions à la hausse sur les prix des aliments et de l'énergie ont alimenté l'inflation en 2021. Cependant, l'inflation devrait baisser à 3,8 % en 2022 et 3 % en 2023 et doper le pouvoir d'achat et la consommation privée. Dans l'ensemble, le plan de relance économique du Mexique en réponse à la crise du COVID-19 a été efficace et l'économie du pays a progressivement rebondi. Cependant, un soutien budgétaire supplémentaire est nécessaire pour atténuer les tensions de la pandémie à court terme.

Le marché du travail se redresse progressivement après les premiers effets de la pandémie. Le taux de chômage du Mexique a légèrement diminué pour atteindre 4,1 % en 2021 et il devrait atteindre 3,7 % en 2022 et rester stable en 2023. Cependant, on estime toujours que le secteur informel représente environ 60 % de l'emploi (OCSE). Les principaux défis qui restent à relever comprennent la forte dépendance à l'égard de l'économie américaine, les taux de criminalité élevés et croissants, l'inégalité des revenus, l'affaiblissement des infrastructures et de l'éducation et des décennies de sous-investissement dans le secteur pétrolier.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché mexicain

L'économie du Mexique, tirée par le commerce extérieur (notamment avec les Etats-Unis), dépend des revenus des exportations de produits manufacturés, miniers, pétroliers, du tourisme et de l'agriculture. Parmi les secteurs à fort potentiel figurent l'environnement, l'aérospatial, l'énergie, les produits à forte valeur ajoutée. Le pays importe des machines et équipements.

Fiches thématiques :

Le contexte économique du Mexique Le profil commercial du Mexique

Identifier les barrières à l'entrée

Le Mexique, pays ayant signé le plus d'accords de libre échange au monde, présente des droits de douane généralement faibles. Il y a cependant des exceptions, ainsi que des barrières non tarifaires : licences sur les produits sensibles (café), contrôle douanier long et peu transparent, respect alléatoire des normes, réglementation anti-dumping et phytosanitaire.

Explorer le marché mexicain avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions au Mexique avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters