Explorer

Explorer le marché roumain

Explorer le marché roumain

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

En raison de la crise financière de 2009, la Roumanie a subi un ralentissement économique, en particulier dans le secteur automobile, qui est soumis à la demande étrangère. Les difficultés financières ont poussé le pays à solliciter l'aide financière du FMI, de la Commission européenne et de la Banque mondiale. Plus récemment, l'économie roumaine a été l'une des plus dynamiques de l'UE ; néanmoins, la crise mondiale provoquée par la pandémie de COVID-19 a provoqué une baisse du PIB en 2020, dont le pays s'est rapidement remis en 2021 lorsque la croissance était estimée à 7 % par le FMI. L'économie roumaine a déjà atteint son niveau d'avant la pandémie au premier semestre de l'année, la croissance étant soutenue par une forte demande intérieure. Le FMI prévoit une croissance de 4,8 % cette année et de 3,8 % en 2023, avec des investissements qui devraient rester solides, soutenus par la facilité pour la reprise et la résilience et d'autres fonds de l'UE. Le commerce extérieur devrait bénéficier de l'atténuation des goulots d'étranglement de l'offre, mais ne devrait pas contribuer à la croissance.

En ce qui concerne les finances publiques, le pays a connu une tendance expansionniste ces dernières années, avec un déficit public supérieur à 4 % en moyenne, largement tiré par la hausse des retraites. Cette tendance a été renforcée par l'impact de la crise du COVID-19, avec un déficit estimé à 5,3% en 2021 (FMI), malgré des recettes fiscales plus élevées que prévu. Le déficit des administrations publiques devrait se maintenir autour de 5,4 % du PIB sur l'horizon de prévision. À l'inverse, la politique budgétaire expansionniste a entraîné une augmentation du ratio de la dette au PIB, qui a atteint 51,1 % en 2021 (contre un niveau de 36,8 % avant la pandémie). Malgré la reprise économique, le ratio devrait suivre une tendance haussière cette année (52,9%) et en 2023 (54,9% - FMI). L'augmentation forte et continue des prix de l'énergie a conduit l'inflation moyenne à 4,3 % en 2021, avec une prévision de 3,4 % pour 2022 (bien que la Commission européenne voit le ratio passer à 5,3 %).

Une population vieillissante, l'émigration de main-d'œuvre qualifiée, une évasion fiscale importante, des soins de santé insuffisants et un assouplissement agressif du paquet fiscal peuvent compromettre la croissance à long terme et la stabilité économique de la Roumanie et sont les principales vulnérabilités de l'économie. Avec 35,8 % de la population menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale, la Roumanie reste l'un des pays les plus pauvres d'Europe (données d'Eurostat). En outre, la crise du COVID-19 a entraîné une hausse du chômage, estimée à 4,9 % en 2021. La croissance moyenne des salaires est restée solide à 7 % (OCDE) et un marché du travail tendu devrait faire grimper les salaires sur l'horizon de prévision.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché roumain

Connaître les tendances sectorielles en Roumanie et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique de la Roumanie Le profil commercial de la Roumanie Tout savoir sur les Incoterms®

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations en Roumanie et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché roumain avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions en Roumanie avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters