Explorer

Explorer le marché norvégien

Explorer le marché norvégien

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le ralentissement économique norvégien induit par le Covid-19 est resté limité par rapport à la plupart des pays européens : après avoir perdu seulement 0,8 % au lendemain de la pandémie, le PIB du pays était estimé à +3 % en 2021, grâce à un fort rebond de la consommation privée et à une augmentation de l'emploi, qui a compensé la baisse des investissements. Bénéficiant de la hausse des prix du pétrole et du gaz (principales exportations de la Norvège), à ​​partir de 2022, la production économique devrait se situer légèrement au-dessus de la trajectoire d'avant la pandémie. L'économie devrait croître de 4,1 % cette année, avant de ralentir à 2,9 % en 2023 (FMI), même si l'incertitude demeure en raison des nouvelles vagues de la pandémie et du niveau historiquement élevé d'endettement des ménages.

Le solde des administrations publiques a été estimé à -12,6 % en 2021 par le FMI, car les finances publiques de la Norvège dépendent fortement de la production de pétrole et de gaz. Les projections prévoient une diminution substantielle du déficit budgétaire corrigé du pétrole en 2022, avec une prévision de -10,7 % (suivi de -10 % en 2023). La dette publique brute de la Norvège n'a pas augmenté de manière substantielle à la suite de la crise de Covid-19 contrairement au reste de l'Europe, malgré un soutien monétaire public et un programme complet de prêts aux banques. Le ratio de la dette au PIB s'est établi à 42,7 % en 2021 et devrait suivre une tendance à la baisse sur l'horizon de prévision (42,4 % et 41,8 % en 2022 et 2023, respectivement). La valeur du fonds souverain norvégien reste la plus importante au monde, étant évaluée à plus de 1,4 billion de dollars fin 2021. Le fonds norvégien investit dans plus de 9 100 entreprises dans le monde. L'inflation était sur une tendance à la hausse en 2021 (+2,6% contre 1,3% un an plus tôt), déclenchant la décision du conseil d'administration de la Norges Bank de relever le taux directeur du plus bas historique de 0,0% à 0,25%. Le FMI s'attend à ce que l'inflation se stabilise autour de 2 % au cours de la période de prévision.

La Norvège est un pays riche, avec l'un des PIB par habitant les plus élevés au monde (estimé à 69 171 USD PPA en 2021 par le FMI). La nation se classe également en tête du classement de l'indice de développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement. Le chômage n'a augmenté que légèrement en 2021 (à 4,3 %), dépassant déjà les niveaux d'avant la pandémie. En ligne avec la reprise économique, l'emploi devrait continuer à augmenter, tandis que le taux de chômage devrait encore baisser à 4 % cette année et à 3,9 % en 2023 (FMI).

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché norvégien

Fiches thématiques :

Le contexte économique de la Norvege Le profil commercial de la Norvege

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations en Norvege et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché norvégien avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions en Norvege avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters