Explorer

Explorer le marché camerounais

Explorer le marché camerounais

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19" pour les réponses économiques clés des gouvernements.

Avec une position stratégique qui fait du pays une porte d'entrée naturelle dans la région enclavée de l'Afrique centrale (comprenant le Tchad, la République centrafricaine et le nord du Congo), le Cameroun est sans aucun doute un pays influent dans la communauté économique et monétaire de la région. Après la récession due à la pandémie de Covid-19 en 2020, la croissance du PIB a rebondi, soutenue par la reprise du secteur non pétrolier et la reprise générale de l'économie mondiale, pour atteindre 3,8 % en 2022 (FMI). La croissance économique devrait s'accélérer pour atteindre 4,6 % en 2023 et 4,7 % en 2024, mais les retombées de la guerre de la Russie en Ukraine présentent des risques importants (FMI). Cette performance sera tirée par les investissements publics dans des projets tels que le barrage hydroélectrique de Lom-Pangar et Nachtigal et le port de Kribi.

Après avoir ralenti en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19 et des tensions sécuritaires dans la région, l'économie camerounaise a rebondi en 2021 et a poursuivi son redressement en 2022. Une politique budgétaire restrictive avant la pandémie, un plan de relance modeste, un fonds d'urgence du FMI et la suspension du paiement de la dette ont contribué à la stabilité des finances publiques. Afin d'éviter un resserrement budgétaire prématuré, les autorités ont continué à réduire progressivement le déficit budgétaire, qui est passé de -2,4 % du PIB en 2021 à -2 % du PIB en 2022 (FMI). Il devrait passer sous la barre de 1 % du PIB en 2023 (FMI). La dette publique a augmenté pour atteindre, selon les estimations, 46,8 % du PIB en 2022, mais elle devrait être ramenée à 43,7 % du PIB en 2023 et à 40,5 % du PIB en 2024 (FMI). Selon les chiffres actualisés du FMI, l'inflation a atteint un pic de 6 % en 2022 (contre 2,3 % en 2021) et devrait rester à ce niveau en 2023. Cette flambée des prix est tirée par l'inflation importée liée aux coûts des produits alimentaires (engrais, céréales, intrants pour le bétail) et des hydrocarbures raffinés, ainsi que par les tensions sur l'offre intérieure (Coface, FMI). Selon Coface, l'inflation devrait revenir à portée de l'objectif de convergence de 3 % dans la zone monétaire d'ici 2024. Dans le cadre des accords du FMI au titre de la facilité élargie de crédit, les autorités camerounaises se concentrent sur le renforcement de la discipline budgétaire, le traitement des risques budgétaires liés aux entreprises publiques et l'accélération de la mise en œuvre des réformes structurelles (FMI). Le gouvernement a annoncé une réduction des subventions aux carburants, afin de créer une marge de manœuvre budgétaire pour les investissements productifs et les dépenses sociales. Les défis comprennent les retombées de la guerre de la Russie en Ukraine, y compris les pressions inflationnistes, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, la sécurité alimentaire et le resserrement des conditions financières mondiales (FMI).

Malgré les performances économiques plutôt satisfaisantes du pays, la pauvreté touche près de 40% de la population, soit environ 8 millions de personnes. La crise de Covid-19 a augmenté le taux d'extrême pauvreté, qui représente environ un quart de la population (Banque mondiale). Le taux de réduction de la pauvreté étant inférieur au taux de croissance de la population, le nombre total de pauvres au Cameroun a augmenté et la pauvreté est de plus en plus concentrée dans le Nord et l'Extrême-Nord (Banque mondiale). Ces dernières régions sont également touchées par les attaques du groupe terroriste islamiste Boko Haram et par une insurrection sécessionniste dans les régions anglophones. Plus d'un million de Camerounais ont été déplacés à l'intérieur du pays depuis décembre 2017, et le pays accueille également plus de 470 000 réfugiés, principalement en provenance de la République centrafricaine et du Nigéria (Banque mondiale, HCR). En 2021, le taux de chômage dans le pays s'élevait à 3,9 % (Banque mondiale, estimation du BIT).

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché camerounais

Connaître les tendances sectorielles au Cameroun et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique du Cameroun Le profil commercial du Cameroun Tout savoir sur les Incoterms®

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations au Cameroun et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché camerounais avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions au Cameroun avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters