Explorer

Explorer le marché arménien

Explorer le marché arménien

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'Arménie a connu une croissance rapide ces dernières années. Les envois de fonds des expatriés, une augmentation des prix internationaux du cuivre et une politique monétaire favorable aux entreprises ont contribué au développement économique du pays. D'autres atouts incluent d'importantes ressources minières (molybdène, zinc, cuivre, or), le soutien financier d'organisations internationales, des réserves de change considérables et l'adhésion à l'Union économique eurasienne (EARU) ainsi qu'un partenariat avec l'UE. Cependant, la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19 et le conflit armé avec l'Azerbaïdjan au sujet de l'enclave du Haut-Karabakh ont fortement réduit la croissance à un taux négatif de 7,6 % du PIB en 2020, reflétant la dépendance du pays aux envois de fonds. Selon les dernières estimations du FMI, le PIB a renoué avec la croissance en 2021 (+6,5%), tiré par la consommation privée (environ 80% du PIB), grâce à une hausse des revenus des ménages et des transferts de fonds. La croissance devrait se stabiliser autour de 4,5% cette année et la suivante (FMI).

Selon les données du FMI, la dette publique représentait 62,2 % du PIB en 2021, bien plus que le niveau d'avant la pandémie (50,1 %). À mesure que l'économie se redresse, le ratio devrait progressivement diminuer pour atteindre 60,1 % cette année et 58 % en 2023. Malgré la reprise de l'activité intérieure, le déficit budgétaire ne s'est que marginalement modéré en 2021 (-5,3 % du PIB), grâce à la vigueur des exportations et des envois de fonds. L'inflation augmente rapidement depuis la fin de 2020 et elle s'est établie bien au-dessus de l'objectif de 4 % (6,9 % - FMI), en raison de l'impact de la dépréciation du dram et de la hausse des prix des matières premières. En conséquence, le taux directeur de la CBA a atteint 7,25% en septembre 2021, marquant une hausse de 300 points de base depuis décembre 2020. Cela devrait contribuer à une baisse marginale en 2022 (5,8%) et 2023 (4,6% - FMI). Les défis économiques comprennent les faibles rendements agricoles, la dépendance à l'égard de la Russie pour les exportations et les envois de fonds, la hausse de l'inflation et les prix élevés du pétrole. D'autres défis importants incluent l'isolement géographique, le manque d'infrastructures et une économie fortement dollarisée.

Le taux de chômage a augmenté à 18,5 % en 2021. Le FMI s'attend à ce que la courbe du chômage baisse légèrement à 18,3 % en 2022 et 17,8 % en 2023. Les derniers chiffres de la Banque mondiale montrent que le taux de pauvreté national est estimé à 44 %, tandis que le PIB par habitant (PPA) s'élevait à 13 638 USD en 2021.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Choisir
le bon pays cible

Identifier les meilleurs pays pour importer et exporter.

Evaluer le potentiel du marché arménien

Connaître les tendances sectorielles en Arménie et évaluer vos chances de réussite sur ce pays.

Fiches thématiques :

Le contexte économique de l'Arménie Le profil commercial de l'Arménie Tout savoir sur les Incoterms®

Identifier les barrières à l'entrée

Respecter les réglementations en Arménie et vérifier les droits d’entrée sur ce pays.

Explorer le marché arménien avec
BNP Paribas

Concrétiser vos ambitions en Arménie avec notre solution personnalisée.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters