Explorer

drapeau Brunei Brunei : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Sultanat de Brunei est le troisième producteur de pétrole en Asie et le quatrième exportateur de gaz naturel liquéfié. La production de pétrole brut et de gaz naturel représente plus de 50% du PIB du pays et la quasi-totalité de ses exportations, ainsi Brunei a subi de plein fouet la baisse du prix des hydrocarbures ces dernières années. Le secteur privé reste sous-développé (3% du PIB) ; la plupart des entreprises sont des PME (dans les secteurs du textile, de l'ameublement, de l'alimentation). En conséquence, le pays est un gros importateur. La croissance économique a atteint 3,9 % en 2019, grâce à une reprise modeste des prix mondiaux du pétrole et du gaz, diminuant à +1,2 % en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, puis revenant à +2 % en 2021 (FMI, 2022). Selon les prévisions actualisées du FMI, la croissance du PIB devrait atteindre 2,5 % en 2022 et 2,6 % en 2023, sous réserve de la reprise économique mondiale post-pandémique.

En raison de la baisse des revenus pétroliers, le budget de l'État a largement diminué au cours des dernières années, entraînant un déficit budgétaire estimé à 1,12 milliard USD, qui devrait diminuer progressivement dans les années à venir. En effet, selon le Centre d'études stratégiques et politiques (CSPS), le Brunei est sur le point de connaître un déficit budgétaire pour la huitième année consécutive en 2022 après que le déficit budgétaire s'est aggravé en 2021. Le CSPS a également noté que les pays non pétroliers et gaziers plus faibles a également entraîné une baisse des revenus, tandis que les mesures économiques liées à la COVID-19, telles que les exonérations fiscales et douanières, ont encore contribué à la baisse des recettes en 2020 et 2021. Néanmoins, le ratio dette/PIB du pays reste extrêmement faible, à 3,2 %. Malgré les récentes tendances inflationnistes mondiales, les prix du Brunei restent très stables, avec un taux d'inflation annuel moyen de 2,5 % en 2021, et devraient baisser à 1,5 % au cours de la période de prévision (World Economic Outlook FMI, 2022). Le sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah, règne depuis 1968. Bien qu'il semble jouir de la popularité parmi sa population, la décision d'appliquer la loi islamique de la charia dans le pays a suscité quelques critiques. L'État soutient désormais les petites et micro-entreprises ainsi que la formation de la population pour assurer la croissance économique. Des investissements importants ont également été réalisés dans le domaine de l'éducation. Avec la charia, les banques islamiques se développent rapidement dans le pays. Compte tenu de l'épuisement des réserves énergétiques, le gouvernement a poursuivi une politique de diversification économique, accélérant les investissements dans les secteurs manufacturier et des services; cependant, ces efforts ont jusqu'à présent produit des résultats mitigés. Pour stimuler la croissance, le gouvernement a augmenté les dépenses de développement, en lançant un projet de ligne de transmission à haute tension entre la Malaisie et Brunei et en développant un aéroport international. L'accent a également été mis sur la supervision bancaire et les réformes financières.

Le Sultanat de Brunei a l'un des taux de PIB par habitant les plus élevés d'Asie (près de 33 979 USD, selon les estimations du FMI), mais le taux de chômage a atteint 9,6 % en 2021 et devrait rester stable dans les années à venir. Les citoyens ne paient pas d'impôts et le gouvernement garantit la gratuité des services médicaux et de l'éducation jusqu'au niveau universitaire et accorde des subventions au logement et au riz. Le pays n'a pas de mesure officielle d'un seuil de pauvreté, mais les rapports de l'ONU indiquent qu'environ 5% de la population est appauvrie. En 2022, les politiques se concentreront sur la diversification de l'économie du pétrole et du gaz. Le succès de l'usine pétrochimique de Hengyi représentera un progrès, mais la fortune de Brunei restera liée aux prix mondiaux du pétrole et du gaz.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 13,47e12,0015,6916,2615,72
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,9e1,1e2,02,62,4
PIB par habitant (USD) 29.31426.06133.97935.14933.907
Solde des finances publiques (en % du PIB) 0,00,00,00,00,0
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 2,62,92,32,22,3
Taux d'inflation (%) -0,41,9e2,51,51,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 0,900,540,720,890,98
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 6,64,54,65,56,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar de Brunei (BND) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 1,471,561,591,571,58

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 2,0 20,8 77,3
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,2 59,1 41,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 11,7 2,9 -1,9

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 20212022 (e)2023 (e)
Taux de chômage (%) 6,86,86,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 219.838217.006217.212

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 69,13%70,15%68,53%
Taux d'activité des hommes 75,65%77,43%76,63%
Taux d'activité des femmes 61,97%62,15%59,66%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
66,6/100
Rang mondial :
57
Rang régional :
11

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
154/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Informations de Brunei (en anglais)
Informations de Brunei
Informations de Brunei
Informations de Brunei
Profil pays de la BBC, Brunei
Les ressources utiles
Ministère des finances et de l'Economie
Autorité Monétaire du Brunei Darussalam (AMBD)
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters