Explorer

drapeau Burkina Faso Burkina Faso : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19" pour les réponses économiques clés des gouvernements.

Ces dernières années, le Burkina Faso a connu une forte croissance économique, tirée par la production d'or et de coton. La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur cette dynamique, la croissance du PIB ayant ralenti à environ 1,9 % en 2020 (FMI). Stimulée par des niveaux de production et des prix élevés de l'or et une production agricole en hausse, l'activité a fortement rebondi en 2021 (6,7 %) et devrait rester robuste en 2022 (5,6 %) et 2023 (5,3 %) (FMI). Cependant, le coup d'État militaire de janvier 2022 pourrait perturber l'économie à court terme (The Economist Intelligence Unit).

Pour faire face à la pandémie de Covid-19, le gouvernement a lancé un plan de relance estimé à 394 milliards de FCFA, comprenant des mesures sociales telles que l'exonération des factures d'eau et d'électricité et la subvention des produits alimentaires. Ce plan, la baisse des recettes fiscales et l'augmentation des coûts de sécurité ont affecté les ressources de l'État. Le déficit public a augmenté à 5,7% du PIB en 2020 et est resté à un niveau élevé en 2021 (5,6% du PIB) (FMI). Il devrait se réduire progressivement à 4,8 % du PIB en 2022 et 4 % du PIB en 2023 avant de revenir sous le critère de l'UEMOA de 3 % d'ici 2024 (FMI, Banque mondiale). L'augmentation du déficit a entraîné une augmentation de la dette publique, qui a atteint 48,2 % du PIB en 2021 et devrait encore augmenter pour atteindre 48,9 % du PIB en 2022 et 49,1 % du PIB en 2023 (FMI). L'inflation est devenue positive en 2020 en raison de la pandémie, tirée par des prix alimentaires élevés et une augmentation des coûts de location et des prix de l'énergie (Banque mondiale). Estimé par le FMI à 1,9 % en 2020, elle a atteint 3 % en 2021 et devrait diminuer progressivement pour atteindre 2,6 % en 2022 et 2,5 % en 2023 (FMI). Le budget 2022 est axé sur l'éducation, la sécurité et la défense, la santé et le développement rural. Réduire la pauvreté et la violence liées à l'insurrection jihadiste est un enjeu majeur. Par ailleurs, le Plan national de développement économique et social canalise les investissements publics dans les infrastructures et constructions routières. L'économie du Burkina Faso est entravée par ses infrastructures défaillantes, notamment les infrastructures électriques. Le pays est également vulnérable à la volatilité des prix des importations de pétrole ainsi que des prix de l'or et du coton. A moyen terme, le pays devra moderniser sa gestion des affaires publiques, rééquilibrer les finances publiques, réformer le système financier et améliorer le climat des affaires. Le Burkina Faso est considéré comme ayant un risque élevé de surendettement, car il est extrêmement dépendant de l'aide étrangère.

Selon la Banque mondiale, environ 40 % de la population vit encore sous le seuil de pauvreté de 1,25 USD par jour. Ces dernières années, le pays a fait des progrès considérables dans le domaine de l'éducation. Le taux de réussite au primaire est de 64,3% pour les filles et de 56,6% pour les garçons. Néanmoins, l'insécurité et le terrorisme font des ravages dans plusieurs régions du pays, affectant négativement le secteur de l'éducation. Plus de 1,4 million de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays et, en mai 2021, plus de 10 % des établissements d'enseignement étaient fermés en raison de l'insécurité (Banque mondiale). En 2020, le taux de chômage dans le pays était de 5% (estimation OIT).

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 15,99e17,38e19,9321,8923,93
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 5,7e1,9e6,75,65,3
PIB par habitant (USD) 787831e9269881.050
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 42,046,548,248,949,1
Taux d'inflation (%) -3,21,9e3,02,62,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,52-0,03-0,51-0,90-1,02
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -3,3e-0,2-2,5-4,1-4,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Note: (e) Estimated Data

Les principaux secteurs économiques

L'économie du Burkina Faso est principalement basée sur l'agriculture, mais le pays est le 4e producteur d'or d'Afrique. Le secteur agricole représentait environ 18,4% du PIB du Burkina Faso en 2020. Environ 26% de la population pratique une agriculture de subsistance et le coton est la principale culture de rente (Banque mondiale). Les autres cultures de rente sont l'arachide, le karité et le sésame. Les cultures de base sont le millet perlé, le sorgho, le maïs et le riz.

Le secteur industriel est dominé par les entreprises publiques et a contribué à 32,6% du PIB en 2020. Il emploie 25% de la main-d'œuvre totale du pays (Banque mondiale). L'or représente 85% des recettes totales d'exportation du pays (Banque mondiale), ce qui rend le Burkina Faso très sensible aux fluctuations du prix de cette matière première.

Le secteur des services représentait 40,8 % du PIB en 2020 et employait 49 % de la main-d'œuvre totale - près de 30 % de ces emplois étaient générés dans le système financier. Le secteur bancaire, très dense, les trois plus grandes banques détenant près de 60 % des actifs totaux du secteur financier, est l'un des piliers de l'économie.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 26,2 25,2 48,6
Valeur ajoutée (en % du PIB) 20,4 30,0 41,2
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,7 2,3 8,4

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
56,5/100
Rang mondial :
124
Rang régional :
21

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère des affaires étrangères et de la coopération
Ministère de la justice
Ministère des finances
Ministère du travail
L'office de statistique
Institut national des statisques et de la démographie
La banque centrale
Banque Centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest
Les places boursières
Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM)
Les portails économiques
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters