Explorer

drapeau Egypte Egypte : Le profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

Le commerce représente 37 % du PIB du pays (Banque mondiale). Le marché égyptien s'est progressivement ouvert, avec la ratification de divers accords de libre-échange, notamment l'Association européenne de libre-échange (AELE). La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) a été ratifiée par l'Égypte en 2019. Les produits pétroliers (pétrole et gaz) sont les articles les plus échangés, tant pour les importations que pour les exportations. D'autres exportations importantes sont l'or, les engrais et les agrumes. Les importations sont entraînées par le pétrole (les réserves de l'Égypte étant beaucoup moins importantes que celles des autres pays du Golfe), les machines et appareils mécaniques, les céréales (le pays importe environ 40 % de ses besoins alimentaires selon la FAO), les voitures et les médicaments (Organisation mondiale du commerce et Centre du commerce international).

En 2022, les principaux partenaires d'exportation de l'Égypte étaient la Turquie (7,9 %), l'Espagne (7,3 %), l'Italie (6,9 %), l'Arabie saoudite (5 %), les États-Unis (4,5 %) et la Corée du Sud (4,1 %) ; tandis que les importations provenaient principalement de Chine (14,3 % du total des importations), de l'Arabie saoudite (8,9 %), des États-Unis (7,2 %), de l'Inde (4,3 %) et de la Russie (4,2 % - données Comtrade). L'Égypte déploie des efforts concertés pour améliorer ses exportations et réduire ses importations afin de renforcer ses réserves de devises étrangères, qui sont tendues depuis le début de la crise russo-ukrainienne fin février 2022.

L'économie égyptienne présente un déficit commercial structurel, estimé à 6,8 % du PIB en 2022 (Banque mondiale). Au cours de la même année, les exportations totales de biens du pays se sont élevées à 48,8 milliards de dollars (+19,7 % par rapport à l'année précédente), tandis que les importations ont atteint 85,8 milliards de dollars (+16,9 % en glissement annuel). En ce qui concerne les services, l'Égypte a exporté 31,5 milliards de dollars (+44,2 % en glissement annuel grâce à la bonne performance du secteur du tourisme), importé 25,4 milliards de dollars (+9,8 % en glissement annuel - données OMC). Au cours des neuf premiers mois de 2023, l'Égypte a enregistré une baisse de 22 % des exportations, s'élevant à 30,8 milliards de dollars selon l'Agence centrale de mobilisation de la population et des statistiques (CAPMAS). Les importations ont suivi une tendance similaire, avec une baisse de 21 % d'une année sur l'autre, à 58,5 milliards de dollars, contre 74 milliards de dollars au cours de la même période en 2022.

 
Valeurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 70.99160.48874.45395.67078.895
Exportations de biens (millions USD) 29.00027.07841.31051.28039.853
Importations de services (millions USD) 21.19318.19923.12625.39819.767
Exportations de services (millions USD) 25.05115.05321.89731.57437.047

Source : World Trade Organisation (WTO), Dernières données disponibles.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 45,941,132,129,937,0
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -29.590-29.285-29.234-34.471-27.024
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -24.709-25.428-32.381-35.700-20.848
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 7,2-8,6-18,70,524,3
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 31,6-2,7-23,7-13,857,3
Importations de biens et services (en % du PIB) 27,924,519,719,321,9
Exportations des biens et services (en % du PIB) 18,016,612,510,615,1

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 2,90,510,36,05,0
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) -15,710,212,67,84,7

Source : IMF, World Economic Outlook, Dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Turquie 7,9%
Espagne 7,3%
Italie 6,9%
Arabie saoudite 5,0%
Etats-Unis 4,5%
Voir plus de pays 68,5%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Chine 14,3%
Arabie saoudite 8,9%
Etats-Unis 7,2%
Inde 4,3%
Koweït 4,2%
Voir plus de pays 61,2%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

48,2 Mds USD de produits exportés en 2022
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 21,4%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 9,4%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 6,2%
Engrais minéraux ou chimiques azotés (à l'excl....Engrais minéraux ou chimiques azotés (à l'excl. des produits présentés soit en tablettes ou formes simil., soit en emballages d'un poids brut <= 10 kg) 3,9%
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 3,3%
Voir plus de produits 55,8%
79,7 Mds USD de produits importés en 2022
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 7,8%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 5,5%
Froment [blé] et méteilFroment [blé] et méteil 4,8%
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 4,1%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 3,7%
Voir plus de produits 74,1%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Principaux services échangés

31,6 Mds USD de services exportés en 2022
38,78%
37,49%
10,04%
5,24%
3,88%
1,71%
1,15%
0,87%
0,50%
0,34%
25,4 Mds USD de services importés en 2022
44,46%
21,36%
11,53%
9,50%
7,11%
3,11%
1,56%
1,14%
0,12%
0,12%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, Dernières données disponibles.

 

Le système de change

La monnaie locale
Livre égyptienne (EGP)
Le régime de change
Régime de changes flottants depuis novembre 2016 (précédemment, depuis 2011, des contrôles sur la livre égyptienne étaient effectués). Les sociétés qui opèrent en Égypte ont été confrontées à des difficultés pour rapatrier les bénéfices, les règles relatives au transfert des devises ayant manqué de clarté. Des restrictions sont appliquées au transfert de fonds en provenance d'Égypte pour les particuliers, tandis qu’une importante documentation est requise pour les entreprises. L'accès au dollar est limité pour les importateurs et pour les entreprises n'opérant pas dans les secteurs prioritaires.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
En novembre 2016, le gouvernement a instauré un régime de changes flottants, dévaluant ainsi la livre égyptienne de près de 50%. Ce changement devrait augmenter la volatilité du taux de change, bien que la Banque centrale ait annoncé son intention de «maintenir un marché des changes régulier et d'assurer la stabilité des prix à moyen terme».
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Livre égyptienne (EGP) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 10,6720,0920,9619,7818,31

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
La coopération économique internationale
L'Égypte est membre des organisations économiques internationales suivantes : OMC, Fonds monétaire arabe (FMA), CCI, Zone de coopération économique de la mer Noire (BSEC) (observateur), G-15, G-24, G-77, Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), FMI, Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe l'Égypte, cliquez ici. L'adhésion de l'Égypte à des organisations internationales est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par l'Égypte peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
non

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
non

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Les marchandises expédiées en Egypte doivent être accompagnées des documents suivants :
- le document administratif unique (DAU) ;
- La facture commerciale. Elle doit être établie en 4 exemplaires, en anglais ;
- Un certificat d’origine, authentifié par le consulat égyptien du pays d’origine ;
- Une lettre de crédit ;
- Un certificat phytosanitaire. Il est nécessaire pour les fruits, les légumes, les semences et autres végétaux et est délivré par le service régional de la protection des végétaux ;
- Un certificat sanitaire. Il est nécessaire pour les viandes et est délivré par la direction départementale des services vétérinaires ;
- Le Formulaire EUR1. Pour bénéficier du tarif préférentiel applicable aux importations en povenance de l'Union Européenne ;
- Un certificat de non-contamination radioactive. Requis pour les produits agroalimentaires ;
- Un certificat de non-contamination par la dioxine. Nécessaire pour l'importation de quelques produits ;
- Un certificat de vente libre pour les cosmétiques, établi par la Fédération des industries de la parfumerie ;
- Les documents de transport et la liste de colisage.

Pour aller plus loin, consultez notre service Trouver ses documents d’accompagnement douaniers.

Les zones franches
Il existe neuf zones franches publiques en Égypte, situées à Alexandrie (Amrya), au Caire (Nasr City), à Port Saïd, à Suez, à Ismaïlia, à Damiette, à Shebeen AlKoum, à Qeft et dans la Media Zone de la ville du 6 octobre.
La loi n° 72 de 2017 sur les garanties et les incitations à l'investissement réglemente le travail des zones franches.
Pour plus de détails, consultez la page dédiée sur le portail de l'Autorité générale pour l'investissement et les zones franches.
Pour plus d'informations
Site de la délégation de la commission européenne en Egypte.
Les barrières non-tarifaires
Il n'y a pas de système de licence, même si l'importation de certains produits requiert l'autorisation préalable du Ministère de l'Economie.
L'une des principales difficulté à l'importation réside dans l'obligation d'expédier les marchandises directement depuis leur pays d'origine (décret 619/98, Novembre 1998), empêchant ainsi le regroupement des marchandises. Cette loi a toutefois été assouplie pour les entreprises disposant de filiales dans d'autres pays en les autorisant à expédier depuis le pays du siège social ou des filiales étrangères. Conjointement a été établie l'obligation de faire légaliser les certificats d'origine dans le pays d'origine des marchandises.
Enfin, certains produits sont encore interdits, notamment dans le domaine du textile et de la volaille, et les automobiles doivent être importées dans leur année de fabrication.
Les marchandises conditionnées doivent avoir une notice en arabe et toutes les instructions de manutention doivent être écrites en Anglais et en Arabe.

Depuis Décembre 2015, les importateurs égyptiens peuvent être contraints de déclarer leurs fournisseurs étrangers au gouvernement. En particulier, le Ministère du Commerce et de l'Industrie a approuvé une liste de 50 produits à l’importation qui nécessitent une inscription auprès de l'Organisation générale pour les exportations et des importations (GOEIC). La liste des produits nécessitant un enregistrement comprend les vêtements, les meubles, les appareils ménagers, les tapis, les textiles, les chaussures, l’acier, les couvertures, les vélos, les motos, les montres, les eaux minérales/naturelles et les sodas. En outre, les fournisseurs étrangers doivent permettre aux équipes techniques égyptiennes d’inspecter leurs produits importés et de s'assurer que les normes environnementales et du travail sont respectées. Ils peuvent également être tenus de fournir un certificat de contrôle de la qualité d'un organisme reconnu de l'International Laboratory Accreditation Cooperation (ILAC).

Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
- Boîtes de conserves thaïlandaises de thon avec de l'huile de soja (interdiction de l'Egypte) ;
- Enquêtes anti-dumping sur l'importation de barres d'armature de Turquie ;
- Tarifs appliqués à l'importation de produits textiles et de vêtements ;
- Droits de douanes sur des boîtes d'alumettes du Pakistan.
L'évaluation de la politique commerciale
L'Egypte et l'OMC
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
EOS, Organisation égyptienne pour les standards et la qualité
INS, Institut National des Standards (en anglais)
L'insertion dans le réseau international de normalisation
L'Egypte reconnaît la Norme ISO, elle accepte aussi les norme européennes, les normes britanniques, japonaises et américaines. Quand il n'existe pas de standard national sur un produit, l'Egypte a l'habitude d'utiliser la norme ISO, l'IEC ou le codex alimentarius.
La classification des normes
EGP puis un numéro / l'année.
La consultation des normes on-line
Les standards égyptiens sont accessibles moyennant paiement sur le site de l'EOS.
Les organismes de certification
EOS Egyptian Organization for Standardization & Quality

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo