Explorer

drapeau Ile Maurice Ile Maurice : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Maurice a connu des taux de croissance faibles mais réguliers dans un passé récent (3,8 % en moyenne sur la période 2015-19) et compte parmi les économies les plus dynamiques d'Afrique subsaharienne. Selon le FMI, l'économie mauricienne a bénéficié des mesures de sauvegarde budgétaires et extérieures prises avant la pandémie et a connu une reprise vigoureuse à la suite de la pandémie. Le PIB réel a bondi de 8,9 % en 2022, grâce à la reprise du tourisme et de l'industrie manufacturière. Cette dynamique s'est poursuivie en 2023 avec un taux de croissance soutenu estimé à 6,9 %, dépassant les niveaux d'avant la pandémie. Les principaux facteurs contribuant à cette croissance sont le dynamisme du tourisme, la poursuite de la construction de logements sociaux et les bonnes performances constantes des secteurs des transports et des services financiers. Pour 2024, la croissance du PIB réel devrait atteindre 4,9 %, propulsée par l'escalade d'importantes initiatives de construction de logements sociaux et de transports publics, parallèlement à la résurgence du tourisme à des niveaux prépandémiques.

En ce qui concerne les finances publiques, alors qu'une orientation budgétaire expansionniste est prévue pour l'exercice 2023-24, le déficit budgétaire primaire devant se creuser pour atteindre 2,9 % du PIB, hors dons, il reste essentiel de mettre en œuvre le plan d'assainissement budgétaire à moyen terme des autorités, favorable à la croissance. Cette stratégie vise à réduire la dette publique et à reconstituer les amortisseurs budgétaires, en mettant l'accent sur la mobilisation de recettes fiscales supplémentaires et sur la réduction des dépenses courantes, tout en préservant les segments les plus vulnérables de la société. Le ratio dette/PIB était estimé à 79,7 % en 2023, contre 83,1 % un an plus tôt, et devrait suivre une tendance à la baisse pour atteindre 78,8 % en 2025 (FMI). L'inflation globale moyenne est passée de 10,8 % en 2022 à 7,0 % en 2023. En outre, le déficit du compte courant extérieur devrait s'être considérablement réduit en 2023, tandis que les réserves de change ont atteint 7,3 milliards USD à la fin de l'année. Les perspectives du FMI suggèrent que l'inflation globale se modérera à 4,9 % en moyenne en 2024, principalement sous l'influence de la dynamique des prix internationaux du pétrole et des denrées alimentaires. L'avancement des réformes structurelles est essentiel pour soutenir les investissements du secteur privé et favoriser la diversification de l'économie. Cela implique de maintenir la conformité avec les normes de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (AML/CFT), d'améliorer les pratiques de gouvernance, de remédier à l'inadéquation des compétences sur le marché du travail et de promouvoir la numérisation et les investissements dans les infrastructures résilientes au changement climatique. Ces efforts sont essentiels pour créer un environnement propice à une croissance économique et à un développement durables.

L'île Maurice a réalisé des progrès substantiels dans sa campagne pour l'égalité sociale et la réduction de la pauvreté et représente un modèle de développement exemplaire. L'île est classée comme un pays à revenu moyen supérieur par la Banque mondiale, avec un indice de développement humain élevé, et cherche à devenir un pays à revenu élevé au cours de la prochaine décennie. Selon la Banque mondiale, le PIB par habitant (PPA) atteindra 26 979 USD en 2022, soit le deuxième plus élevé d'Afrique après les Seychelles. Les données de Statistics Mauritius montrent que le taux de chômage au quatrième trimestre 2023 était estimé à 6,1 %, contre 6,8 % pour la période correspondante de l'année précédente. Sur un total de 36 400 chômeurs, 14 400 étaient des hommes (40%) et 22 000 des femmes (60%).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 12,9514,3716,3617,6518,95
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 8,96,94,93,73,5
PIB par habitant (USD) 10.26711.39612.97314.00015.034
Solde des finances publiques (en % du PIB) -1,8-2,4-2,9-1,9-1,6
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 84,281,181,080,880,6
Taux d'inflation (%) 10,87,04,93,63,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,49-0,84-0,87-0,85-0,85
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -11,5-5,9-5,3-4,8-4,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Roupie de Maurice (MUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 37,8138,9540,0439,8944,94

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole est relativement modeste, représentant 3,6 % du PIB et environ 5 % de l'emploi total (Banque mondiale, dernières données disponibles). Environ 40 % du territoire national est consacré à l'agriculture, la canne à sucre dominant près de 90 % des terres cultivées et constituant la principale source de recettes d'exportation. Le reste est consacré au thé, au tabac et à une variété limitée de cultures vivrières, principalement des légumes et des fruits. En fait, le taux d'autosuffisance alimentaire de l'île Maurice est inférieur à 30 % et l'île importe une grande partie de ses besoins alimentaires essentiels. Les produits importés comprennent le riz, la viande et le poisson, certains fruits (oranges, mandarines et raisins), les légumineuses, le lait et les produits laitiers, les légumes frais et congelés, le café, le thé et les épices, les céréales, l'huile, les boissons, le blé et les préparations alimentaires.

Le secteur industriel a gagné en importance, contribuant aujourd'hui à 18,2 % du PIB et à 21 % de l'emploi. Le secteur manufacturier mauricien - dont la Banque mondiale estime qu'il représente 12 % du PIB - est traditionnellement dominé par le textile et la production de sucre. Le premier est passé d'une production de base à un sous-secteur verticalement intégré, faisant de Maurice le centre d'excellence du textile en Afrique australe et orientale. Selon les derniers chiffres de Statistics Mauritius, l'indice de la production industrielle a augmenté de 2,1 % en 2023, tiré par la croissance de la fourniture d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné (+5,4 %), de l'industrie manufacturière (+2,1 %), et de la fourniture d'eau, de l'assainissement, de la gestion des déchets et des activités de remédiation (+2,6 %).

Le secteur tertiaire domine l'économie du pays, les services étant le principal employeur (73 % de la main-d'œuvre) et le principal contributeur au PIB (65,8 %). Le secteur des services financiers est au cœur de l'économie, avec une contribution au PIB de 13,1 %, dont 6,6 % pour l'intermédiation financière, 2,1 % pour les activités d'assurance et 0,6 % pour le crédit-bail et les autres activités d'octroi de crédit (Mauritius International Financial Centre). Le secteur du tourisme est également essentiel : avant la pandémie, l'île Maurice attirait 1,4 million de touristes, mais les chiffres ont chuté de manière drastique à la suite des restrictions imposées par le COVID-19. En 2023, le pays a accueilli 1 295 410 touristes, retrouvant ainsi un niveau proche de celui d'avant la pandémie (Statistics Mauritius).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 5,1 23,6 71,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 3,4 18,4 65,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,4 5,6 10,6

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 6,36,36,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 605.789606.150593.317

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 66,34%66,20%66,17%
Taux d'activité des hommes 80,53%79,98%79,51%
Taux d'activité des femmes 52,12%52,39%52,81%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
77/100
Rang mondial :
13
Rang régional :
1

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
61/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Business Mauritius
Business Standard
Mauritius Trade
Business Magazine Mauritius
Liste des journaux en ligne de l'île Maurice
Allafrica, Actualités Maurice
Les ressources utiles
Ministère des finances, de la planification économique et du développement
Statistics Mauritius
Conseil de développement économique de l'île Maurice
Banque Mauritienne
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo