Explorer

drapeau Luxembourg Luxembourg : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

L'économie luxembourgeoise se caractérise par son système financier et un degré élevé d'ouverture internationale. Le secteur financier est le principal moteur de l'économie du Grand-Duché, représentant environ un tiers du PIB du pays, ce qui rend le Luxembourg vulnérable aux chocs extérieurs. Après une croissance de 1,4 % en 2022, l'économie luxembourgeoise a connu un ralentissement notable en 2023, caractérisé par une contraction du PIB au cours des deuxième et troisième trimestres. Selon les dernières estimations de la Commission de l'UE, l'activité économique globale a diminué de 0,8 % au cours de l'année, principalement sous l'influence des contractions dans les secteurs des services financiers et de la construction. Cependant, la consommation privée, soutenue par la réduction de l'inflation et les mesures d'aide du gouvernement, ainsi que la consommation publique, ont soutenu la demande intérieure. En 2024, l'activité économique devrait se redresser, avec une croissance du PIB prévue à 1,5 %. La consommation privée devrait être soutenue par la diminution des pressions inflationnistes, l'augmentation des salaires, la réduction de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et l'assouplissement progressif des conditions de financement au cours de la période de prévision. À l'horizon 2025, la croissance économique devrait encore s'accélérer pour atteindre 2,4 %. La consommation privée devrait rester soutenue, d'autant plus que les prix de l'énergie et des denrées alimentaires devraient continuer à baisser.

Le Luxembourg est le pays le plus riche du monde en termes de PIB par habitant (PPA) et affiche les excédents courants les plus élevés de la zone euro en pourcentage du PIB. Le Luxembourg bénéficie d'une marge de manœuvre budgétaire substantielle en raison du faible niveau de sa dette publique et de sa position de liquidité confortable. Il maintient généralement une position budgétaire saine ; toutefois, le déficit budgétaire est devenu négatif en 2023 (-0,2 % du PIB) en raison des mesures de soutien à l'énergie prévues dans le cadre du Solidaritéitspak 3.0, qui a été prolongé jusqu'à la fin de l'année 2024. Le FMI prévoit un creusement du déficit à 1,1 % au cours de la période de prévision. Le niveau de la dette publique est l'un des plus bas de la région, bien qu'il ait augmenté pour atteindre 27,6 % en 2023 selon le FMI, avec une tendance à la hausse prévue cette année et en 2025 (29,3 % et 30,2 %, respectivement). L'inflation de l'IPCH est tombée à 2,9 % en 2023, principalement en raison de la baisse des prix de l'énergie. Malgré le déclenchement de trois séries d'indexations salariales, l'inflation des prix des services s'est ralentie. Pour 2024 et 2025, un seul cycle d'indexation des salaires est prévu, avec une inflation de 2,6 % et 2,3 %, respectivement (Commission européenne). Ces dernières années, le pays a mis en œuvre une politique de réformes juridiques pour répondre aux critiques concernant le manque de transparence de son centre financier et sa politique de dumping fiscal à l'égard des multinationales. Le Luxembourg coopère avec d'autres pays pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale. L'introduction d'un échange automatisé d'informations fiscales entre les États a mis fin de facto à son secret bancaire. Le pays a été retiré de la liste des paradis fiscaux non coopératifs, établie par le Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales.

Après avoir augmenté à la suite de l'apparition de la pandémie, le chômage a diminué pour atteindre 4,8 % en 2022, mais il est remonté à 5,2 % l'année dernière, et une nouvelle hausse est attendue en 2024 (5,8 % d'après le FMI). Les opportunités de travail attirent un grand nombre de travailleurs frontaliers : près de 200 000 travailleurs franchissent chaque jour les frontières françaises, belges et allemandes. Bien que le Luxembourg soit le pays où le revenu par habitant est le plus élevé (142 214 USD à PPA en 2022 - Banque mondiale), environ 17,4 % des résidents vivent en dessous du seuil de pauvreté, selon les dernières données disponibles du Statec (au Luxembourg, le seuil de pauvreté est calculé à 60 % du niveau de vie médian, soit 2 247 EUR par mois et par adulte).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 81,7189,1094,0399,09103,77
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 1,4-0,41,52,42,5
PIB par habitant (USD) 126.598135.605140.308144.960148.829
Solde des finances publiques (en % du PIB) 1,0-0,2-1,1-1,1-0,8
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 24,827,629,330,230,4
Taux d'inflation (%) n/a3,23,32,22,0
Taux de chômage (% de la population active) 4,85,25,85,95,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) 2,963,283,794,104,36
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 3,63,74,04,14,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Les principaux secteurs économiques

Le gouvernement vise à diversifier l'économie et encourage le développement de secteurs tels que les technologies de la communication et de l'information, la logistique, le commerce électronique et les biotechnologies. Le nombre de citoyens étrangers sur le marché du travail dépasse le nombre de ressortissants luxembourgeois.

Le secteur agricole est quasi inexistant, les terres arables du pays se limitant à 131,6 milliers d'hectares (FAO). Il ne contribue que pour 0,2 % au PIB et emploie moins de 1 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principales cultures du pays sont le vin, le bois, les céréales et les pommes de terre. Selon les données d'Eurostat, la production agricole globale du Luxembourg (595 millions d'euros) ne représentait que 0,1 % de la production totale de l'UE en 2022.

Le secteur industriel (10,4 % du PIB et 9 % de la population active) est historiquement dominé par la production de fer et d'acier. De nombreux sites industriels du bassin minier du sud du Luxembourg ont donné son essor et sa richesse au pays. Ces dernières années, ce secteur s'est diversifié avec l'ajout d'usines chimiques, de produits plastiques et d'ingénierie légère. Aujourd'hui, le secteur manufacturier ne représente plus que 4 % du PIB (Banque mondiale). Les données de Statistics Luxembourg montrent qu'en 2023, la valeur de la production industrielle a diminué de 11,5 % en glissement annuel.

Avec le choc pétrolier de 1973 et la crise qui s'en est suivie, l'économie luxembourgeoise s'est tournée vers le développement d'une économie de services comme la plupart des pays développés. Le secteur tertiaire (qui emploie 90 % de la population active) représente 80,4 % de la richesse nationale, dont plus de la moitié est attribuée exclusivement aux services financiers et immobiliers. Le Luxembourg est l'un des plus grands marchés monétaires et gestionnaires de fonds d'investissement au monde. Le secteur financier est le moteur économique du pays, représentant plus d'un quart du PIB et une part importante des recettes fiscales du pays. C'est le principal centre de banques privées de la zone euro et le siège de nombreuses sociétés de réassurance. Le Grand-Duché a cherché à diversifier son économie, actuellement trop dépendante du secteur financier : il tente de valoriser ses atouts pour se positionner comme un centre des médias et des nouvelles technologies de l'information et de la communication et attirer des entreprises de services électroniques, dont le commerce électronique. Aujourd'hui, les secteurs du commerce, des transports, de l'hôtellerie et de la gastronomie combinés sont les principaux employeurs (presque le double des employés des secteurs de la finance et de l'assurance).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,1 9,4 89,5
Valeur ajoutée (en % du PIB) 0,2 12,3 78,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,4 1,4 1,9

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
76/100
Rang mondial :
18
Rang régional :
11

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère de l'Economie
Ministère des Finances
L'office de statistique
Portail des statistiques du Grand-Duché de Luxembourg
La banque centrale
Banque centrale du Luxembourg
Les places boursières
Bourse du Luxembourg
Les portails économiques
Portail économique
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo