Explorer

drapeau Monténégro Monténégro : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plate-forme de suivi des politiques du FMI Policy Responses to COVID-19 pour les réponses économiques clés des gouvernements.

En tant que plus petit pays des Balkans, le Monténégro a une économie relativement fragile qui est en transition vers un système de marché et repose sur des investissements financiers, notamment dans les secteurs de l'énergie et du tourisme (l'investissement privé représente environ un cinquième du PIB). Après avoir été durement touchée par la pandémie de COVID-19, l'économie du pays a rebondi en 2021 lorsque le PIB a augmenté de 13 %. En 2022, le Monténégro a poursuivi sa tendance positive, soutenue par une reprise du secteur touristique et par la consommation privée (en partie influencée par l'augmentation des salaires et des transferts sociaux), avec un taux de croissance estimé à 7,2 % (FMI). Selon les projections du FMI, l'économie devrait continuer de croître cette année et la suivante, bien qu'à un rythme plus lent (2,5 % en 2023 et 3 % en 2024) compte tenu de l'impact de la guerre en Ukraine sur les importations. pays dépendant comme le Monténégro. La croissance modérée est due à la restriction de la consommation privée causée par le niveau élevé de l'inflation et la stagnation des investissements.


Concernant les finances publiques, le Monténégro enregistre généralement un déficit budgétaire. Fin 2021, le gouvernement a adopté un plan ambitieux (Europe Now) pour relancer l'économie. Cela comprenait la suppression des cotisations santé, une augmentation de 80% du salaire minimum, l'introduction de nouvelles prestations sociales et un programme d'investissement public ambitieux. La réforme a entraîné une baisse des recettes fiscales en 2022 et un rééquilibrage budgétaire a été adopté en septembre, qui prévoyait une augmentation des dépenses de 191 millions EUR (soit 7,7 %). Pour 2023, le déficit budgétaire devrait grimper à 4,75 % du PIB, en raison des subventions de l'État visant à atténuer les effets de la crise qui a affecté la hausse du coût de la vie (S&P). Le ratio de la dette au PIB est passé de 86,6 % en 2021 à 74,4 % en 2022 et devrait suivre une tendance à la baisse sur l'horizon de prévision, se stabilisant autour de 70 %. Pour consolider les comptes publics, le ministre des Finances a indiqué qu'une réforme fiscale serait mise en œuvre entre 2022 et 2023. Les mesures prévues comprennent l'instauration d'un impôt sur le revenu pour les personnes morales, ainsi qu'un impôt progressif sur le revenu pour les personnes physiques tout en augmentant le revenu brut mensuel. salaire non imposable à 700 EUR. Un autre sujet de préoccupation est le fait que la majeure partie de la dette publique est libellée en USD et que le pays a un déficit commercial extérieur de près d'un quart de son PIB. Par conséquent, le Monténégro est vulnérable à une baisse de la demande extérieure et ses besoins de financement élevés exposent le pays à des changements potentiels dans l'aversion au risque et à des perturbations sur les marchés financiers mondiaux. En mars 2023, l'agence de notation Standard & Poor's a confirmé les perspectives stables du Monténégro tout en maintenant une note B/B. En 2022, les prix mondiaux élevés de l'énergie et le raffermissement de la demande intérieure ont fait grimper l'inflation à 12,8 % (contre 2,4 % un an plus tôt). Selon les projections du FMI, le taux d'inflation en 2023 sera d'environ 9,2% avant de semer à 4,5% en 2024, même si l'incertitude demeure. L'un des principaux objectifs du Monténégro est d'adhérer à l'Union européenne : le pays a obtenu le statut officiel de pays candidat à l'adhésion en décembre 2010. Pour avancer dans les négociations d'adhésion, il doit démontrer des progrès significatifs dans plusieurs domaines, dont l'État de droit, la lutte contre la corruption et le crime organisé.


Bien qu'il ait diminué ces dernières années, le taux de chômage est historiquement élevé. Les données de Monstat montrent qu'au troisième trimestre 2022, le chômage touchait près de 13 % de la population active (39 000 personnes sur une population active de 300 700). Le pays maintient un important secteur informel, alors que le taux de participation à la population active reste faible. De plus, le Monténégro est l'un des pays les plus pauvres d'Europe : selon les dernières données disponibles de la Commission européenne, près de 24 % de la population est menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale. Le PIB par habitant du pays était estimé à 26 032 USD en 2022 par le FMI, soit 52 % de moins que la moyenne de l'UE.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 6,117,067,668,168,62
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 6,14,53,73,23,0
PIB par habitant (USD) 9.82011.33912.29713.08813.827
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 72,165,867,669,572,0
Taux d'inflation (%) n/a8,34,32,62,1
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,81-0,76-0,87-0,94-1,04
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -13,2-10,7-11,3-11,5-12,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Les principaux secteurs économiques

Le Monténégro a une main-d'œuvre de 280 000 personnes sur une population de 619 000. L'agriculture, qui selon les dernières données de la Banque mondiale représente 6,5% du PIB (environ 60% d'élevage et 40% de culture) et 7% de la population active, reste handicapée par ses méthodes dépassées. Les terres agricoles représentent 19 % de la superficie totale des terres (FAO) et le secteur est dominé par les petites exploitations familiales, la taille moyenne des exploitations étant inférieure à 5 hectares. Dans la région côtière qui bénéficie du climat méditerranéen, les cultures d'agrumes et d'oliviers sont répandues, les légumes de saison et le tabac se trouvent dans les parties centrales, et le Nord bénéficie de l'élevage extensif de moutons. Les principaux produits exportés sont le vin et la bière, bien que l'accent accru mis sur le tourisme au cours de la dernière décennie ait contribué au déclin de l'agriculture, augmentant la dépendance du pays vis-à-vis des importations alimentaires. Alors que le Monténégro progresse dans les négociations d'adhésion à l'UE, le pays travaille à l'amélioration de son secteur agricole comme l'une des conditions préalables à l'adhésion à l'UE.

L'industrie représente 14,8% du PIB du pays et emploie 19% de la population active. Sa contribution à l'économie a diminué ces dernières années. L'industrie de l'acier et de l'aluminium représente à elle seule une bonne partie des exportations du pays et devrait stimuler le développement économique. Le secteur manufacturier est encore sous-développé et ne représente que 4 % du PIB. Selon l'institut national des statistiques, la production industrielle du Monténégro a diminué de 3,3 % en glissement annuel en 2022. La même année, la production des secteurs minier et manufacturier a augmenté de 8,9 % et 0,3 %, respectivement, tandis que la production des services publics secteur a chuté de 10,8 %.


Le secteur tertiaire contribue à 59,9% du PIB et emploie près des trois quarts de la population active (73%). Le tourisme est la troisième industrie en importance et consomme environ un tiers de l'investissement total. Il fournit à lui seul 20% du PIB (Commission européenne). Le secteur est en pleine expansion ces dernières années, notamment sur la côte Adriatique : chaque année le Monténégro accueille trois fois plus de visiteurs que sa population totale. Malheureusement, ce secteur a été fortement impacté par la pandémie de COVID-19 mais il a montré des signes de reprise en 2022 lorsque le pays a accueilli 2,18 millions de touristes (dont 95,5% d'étrangers - données Monstat). Le pays cherche à améliorer ses infrastructures touristiques et à développer son industrie de l'écotourisme pour dépasser 30% du PIB d'ici 2027. Le gouvernement tente d'attirer de grandes chaînes hôtelières étrangères qui peuvent fournir des normes d'accueil similaires à celles en Europe. L'infrastructure hôtelière du Monténégro était sous-développée, mais avec plusieurs énormes projets d'infrastructure; la situation commence à changer. D'autre part, le comté cherche également à diversifier son économie pour être moins dépendant du tourisme. Le secteur bancaire du Monténégro est relativement petit mais se développe rapidement et a subi d'importantes réformes ces dernières années, le gouvernement mettant en œuvre un certain nombre de mesures visant à améliorer la stabilité financière et à accroître la concurrence.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 7,4 18,8 73,8
Valeur ajoutée (en % du PIB) 6,3 13,0 60,7
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -0,2 -4,8 7,7

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
63,4/100
Rang mondial :
80
Rang régional :
39

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère des finances
Ministère des affaires étrangères
Ministère du travail et de la protection sociale
L'office de statistique
Bureau des statistiques du Monténégro
La banque centrale
Banque Centrale du Monténégro
Les places boursières
Bourse du Monténégro
Les portails économiques
NewBalkan.com (en anglais)
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo