Explorer

drapeau Ouganda Ouganda : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

L'Ouganda est la troisième économie d'Afrique de l'Est, après le Kenya et la Tanzanie. Le pays a réalisé des performances économiques étonnantes au cours des dernières décennies et, bien que plus lente, la croissance reste soutenue. Entre 1992 et 2010, le pays a enregistré une croissance économique moyenne de 8 %, le PIB par habitant a triplé et le taux de pauvreté a été réduit de moitié. L'économie ougandaise a montré une résilience face aux défis successifs récents, ce qui a conduit à une croissance du PIB de 5,3 % au cours de l'exercice 23, contre 4,7 % l'année précédente (Banque mondiale). La consommation privée a connu une croissance, mais les investissements publics ont été réduits en raison d'un espace fiscal limité, et les investissements privés ont reculé en réponse à une politique monétaire stricte tout au long de l'exercice fiscal. La croissance économique de l'Ouganda devrait dépasser 6 % par an à moyen terme alors que la Banque de l'Ouganda (BOU) met en œuvre un assouplissement de la politique monétaire. La croissance future sera stimulée par la reprise du tourisme, ainsi que par les initiatives du gouvernement visant à diversifier les exportations et à promouvoir l'agro-industrialisation, ainsi que par les investissements dans le soutien aux exportations de pétrole brut. Cependant, d'importants risques à la baisse persistent en raison des perturbations dans les conditions financières mondiales et des schémas météorologiques de plus en plus erratiques.

Bénéficiant des efforts du gouvernement en faveur de la consolidation fiscale, le déficit budgétaire a diminué en exercice 2023. Le déficit total, incluant les subventions, est passé de 7,4 % du PIB en exercice 2022 à 5,6 % en exercice 2023. Cette consolidation a été principalement propulsée par la diminution des dépenses de développement. Les recettes fiscales sont restées globalement inchangées, à 14 % du PIB, en dessous de l'objectif spécifié dans la Stratégie de mobilisation des recettes intérieures (SMRI). Grâce aux efforts de consolidation budgétaire, le déficit devrait diminuer à environ 3,4 % du PIB en exercice 2024. En exercice 2023, le déficit du compte courant s'élevait à 7,9 % du PIB, restant largement stable par rapport à l'exercice 2022. Malgré la reprise des exportations de biens, du tourisme et des envois de fonds, le déficit a été compensé par une augmentation significative des importations (données Banque mondiale). Le ratio de la dette par rapport au PIB du pays était estimé à 48,3 % en 2023 par le FMI, avec une légère baisse prévue sur l'horizon de prévision (à 46,3 % d'ici 2025). Après son pic à 10,7 % en octobre 2022, l'inflation a régulièrement diminué, passant en dessous de l'objectif de 5 % de la Banque de l'Ouganda d'ici juin 2023. Cette baisse a été attribuée à la baisse des prix internationaux des matières premières, aux efforts de consolidation budgétaire et à la politique monétaire stricte. Les taux d'inflation annuels globaux et de base se sont établis à 3,5 % et 3,3 % respectivement. Avec la tendance constante de faible inflation et la réduction des attentes en matière d'inflation, la BOU a abaissé son taux directeur à 9,5 % en août 2023, contre 10 % maintenu pendant 10 mois consécutifs.

L'Ouganda a dépassé l'objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la pauvreté d'ici 2015, mais le taux de pauvreté a récemment augmenté, également en raison des effets de la pandémie. Selon la Banque mondiale, une croissance accrue a le potentiel de faire baisser la pauvreté (évaluée au seuil de pauvreté international de 2,15 USD par jour) de 41,7 % en 2023 à 40,7 % d'ici 2025. Cependant, le taux de réduction de la pauvreté dépendra de l'évolution de l'accès et de l'abordabilité alimentaires, ainsi que de la survenue de chocs liés au climat et à l'environnement, étant donné les capacités d'adaptation limitées des ménages. Les données de la Banque mondiale montrent que le chômage était estimé à 2,9 % en 2022 ; cependant, la part des personnes actives sur le marché informel est toujours élevée.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 48,2452,3957,9063,7569,48
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 6,44,65,77,56,8
PIB par habitant (USD) 1.1031.1631.2481.3341.405
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 48,448,347,746,344,5
Taux d'inflation (%) n/a5,84,75,05,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -3,97-3,71-4,75-6,57-6,36
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -8,2-7,1-8,2-10,3-9,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Les principaux secteurs économiques

L'Ouganda dispose de ressources naturelles considérables, notamment des sols fertiles, des précipitations régulières, des réserves significatives de pétrole récupérable, ainsi que de petits gisements de cuivre, d'or, de cobalt, de calcaire et d'autres minéraux. L'agriculture est l'un des secteurs les plus importants de l'économie, employant 66 % de la population active et représentant 24 % du PIB. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, l'Ouganda possède des terres agricoles fertiles ayant la capacité de nourrir durablement 200 millions de personnes. Malgré que 80 % des terres de l'Ouganda soient arables, seulement 35 % sont actuellement cultivées. L'Ouganda propose une gamme diversifiée de produits agricoles, notamment le café, le thé, le sucre, le bétail, le poisson, les huiles comestibles, le coton, le tabac, les bananes plantains, le maïs, les haricots, le manioc, les patates douces, le millet, le sorgho et les arachides. Cependant, le plein potentiel commercial du secteur est entravé par le faible accès des agriculteurs aux engrais et aux semences de haute qualité, ainsi que par le manque d'infrastructures d'irrigation, laissant la production vulnérable aux conditions météorologiques défavorables et aux flambées de ravageurs.

Le secteur industriel du pays est petit et dépend d'importations telles que le pétrole raffiné et les équipements lourds. Un certain nombre de contraintes du côté de l'offre, notamment une infrastructure insuffisante, le manque de technologie moderne et la corruption, entravent la productivité. Le secteur contribue à 26,8 % du PIB mais n'emploie que 7 % de la population active. Les secteurs les plus importants sont la transformation des produits agricoles, la fabrication de biens de consommation légers et de textiles, ainsi que la production de boissons, d'électricité et de ciment. La plupart des industries sont de petites entreprises locales avec une valeur ajoutée de fabrication limitée, tandis que les plus grandes industries du pays sont principalement détenues par des entreprises étrangères. Le secteur manufacturier dans son ensemble représente 16 % du PIB (Banque mondiale).

Le secteur des services en Ouganda représente 41,7 % du PIB et emploie 26 % de la population active ; cependant, il est détaché des secteurs primaires tels que l'agriculture et la fabrication, ce qui lui laisse peu de possibilités de stimuler la croissance économique. Le secteur des TIC est l'un des secteurs à la croissance la plus rapide en Ouganda, enregistrant une croissance à deux chiffres au cours des dernières années, largement alimentée par le secteur des télécommunications. En ce qui concerne le secteur du tourisme, les données disponibles indiquent que, pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19, les arrivées de touristes internationaux ont dépassé le million en 2023, contre 814 508 en 2022 et 473 085 en 2021. Cette hausse des arrivées a entraîné des recettes record pour le secteur du tourisme, atteignant 105 milliards de shillings ougandais au cours des 12 mois précédant juin 2023.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 62,9 9,5 27,6
Valeur ajoutée (en % du PIB) 24,1 26,8 41,6
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 4,4 5,1 4,1

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
58,6/100
Rang mondial :
106
Rang régional :
14

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Liste officielle des ministères
Ministère des finances, de la Planification et du développement économique
Ministère de l'agriculture, de l'industrie animale et de la pêche
Ministère de l'énergie et du développement minéral
Ministère du commerce, de l’industrie et des coopératives
Ministère de l’eau et de l’environnement
Ministère du Tourisme, de la Faune et des Antiquités
L'office de statistique
Bureau des statistiques de l'Ouganda - UBOS
La banque centrale
Banque de l'Ouganda
Les places boursières
Bourse des valeurs mobilières de l'Ouganda (USE)
Les portails économiques
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo