Explorer

drapeau Pérou Pérou : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Dans le contexte d'une croissance économique robuste au cours des 25 dernières années, le Pérou a connu de nombreux revers ces dernières années. Le Pérou a connu un ralentissement économique avec une baisse de son PIB au cours des premier et deuxième trimestres de 2023, attribuée à une diminution de l'investissement et de la consommation privés, probablement due à des manifestations et à des incertitudes politiques accrues. En outre, des secteurs vitaux tels que l'agriculture, la construction et la pêche ont été affectés par des événements climatiques. Les dernières projections de la Banco Central de Reserva del Perú (BCRP) indiquent une croissance négative de 0,5 % en 2023, tout en prévoyant un taux de croissance annuel de 3 % en 2024/25 grâce à la reprise de certaines industries clés, y compris l'agriculture.

Le déficit budgétaire devrait augmenter pour atteindre 2,1 % du PIB en 2023, principalement en raison d'une baisse significative des recettes fiscales, qui l'emporte sur une réduction moindre des dépenses. La diminution des recettes est largement attribuée à la baisse de la croissance économique et des prix du cuivre. Dans le même temps, les dépenses ont diminué en raison de la réduction progressive des dépenses liées à la pandémie, malgré l'augmentation des salaires, et de la mise en œuvre de Con Punche Peru et de mesures visant à faire face aux événements climatiques. Le FMI prévoit que le déficit diminuera à 1,9 % en 2024 et à 1,6 % en 2025, car les recettes augmentent avec la reprise de l'activité économique, tandis que les dépenses courantes restent rigides dans un contexte d'équilibre politique délicat. La discipline budgétaire a permis au Pérou de maintenir le ratio de la dette publique au PIB à un faible niveau : il s'élevait à 33,9 % en 2023 et devrait rester stable au cours de la période de prévision. Les données de la Banco Central de Reserva del Perú indiquent un taux d'inflation moyen de 3 % en 2023 (contre 8,5 % un an plus tôt), avec un retour progressif vers l'objectif de 2 % d'ici 2025.

Bien que le taux de chômage au Pérou ait doublé pendant les premières phases de la pandémie, le chômage a diminué et, en 2023, il s'élevait à 7,6 %. Selon les estimations du FMI, le taux de chômage du pays devrait rester stable en 2024 et 2025, à 7,4 % et 7,3 % respectivement. Cependant, l'économie informelle continue d'employer une grande partie de la population active. En outre, le pays connaît de fortes inégalités, avec une concentration importante de richesses et un taux de pauvreté de 27,5 % (Banque mondiale). Il existe de graves disparités régionales en matière de pauvreté dans l'ensemble du pays, les taux les plus élevés se trouvant dans les régions andines et amazoniennes.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 244,59264,64277,16291,09305,72
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,71,12,73,13,0
PIB par habitant (USD) 7.1597.6697.9528.2698.599
Solde des finances publiques (en % du PIB) -2,0-2,1-1,9-1,6-1,2
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 34,333,934,033,532,7
Taux d'inflation (%) n/a6,52,92,12,0
Taux de chômage (% de la population active) 7,87,67,47,37,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) -9,91-5,08-5,89-5,01-4,80
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -4,1-1,9-2,1-1,7-1,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Les principaux secteurs économiques

La géographie variée du Pérou se reflète dans l'économie du pays. L'abondance des ressources se trouve principalement dans les gisements de minéraux des régions montagneuses, tandis que son vaste territoire maritime a traditionnellement fourni d'excellentes ressources halieutiques. Cependant, en raison de ses caractéristiques géographiques complexes (telles que la côte aride, les Andes accidentées et la jungle difficile d'accès), le Pérou dispose d'une zone agricole assez réduite, qui n'occupe que 20 % du territoire. Néanmoins, le secteur est relativement important par rapport à la taille des terres arables du pays. L'agriculture contribue à 7,8 % du PIB du Pérou et emploie 26 % de la population active. Les principaux produits agricoles du pays sont le coton, la canne à sucre, le café, le blé, le riz, le maïs, le quinoa et l'orge. Le Pérou est également l'un des principaux exportateurs mondiaux d'artichauts, de mangues, d'agrumes, d'avocats et de raisins. En 2023, le secteur agricole connaît sa première contraction depuis plusieurs années, avec une baisse de 3 %, en raison des sécheresses de la fin 2022, du phénomène côtier El Niño et du cyclone Yaku, selon les dernières prévisions de la Banco Central de Reserva del Perú.

Le secteur industriel génère 34 % du PIB et emploie 17 % de la population active. Le Pérou possède une industrie minière importante et dynamique, principalement pour l'extraction du cuivre et de l'or. Le pays est une économie minière depuis l'époque coloniale, et le pays est le troisième producteur mondial d'argent, le onzième producteur d'or, le deuxième producteur de cuivre, et un important fournisseur de zinc et de plomb. L'exploitation minière à grande échelle a débuté ces dernières années, ce qui a encore accru l'importance du secteur minier. Le pays dispose également d'importantes réserves de gaz naturel et de pétrole, bien que le Pérou soit un importateur net d'énergie. Les principales activités manufacturières sont le textile, les biens de consommation, la transformation alimentaire et les produits de la pêche. En 2023, le secteur industriel enregistrera la troisième plus forte baisse des trente dernières années, avec un recul estimé à 6,4 % (données de la Sociedad Nacional de Industrias).

Le secteur tertiaire contribue à 49,5 % du PIB et emploie 57 % de la main-d'œuvre. Ce secteur comprend le tourisme, les services financiers et les télécommunications, qui ont tous connu un essor grâce aux efforts combinés du gouvernement et du secteur privé. Les secteurs du tourisme et de la construction, en particulier, sont très bien développés. Au cours des sept premiers mois de 2023, le secteur tertiaire s'est contracté de 0,4 % (données de la Banque centrale).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 27,9 17,0 55,1
Valeur ajoutée (en % du PIB) 7,2 34,8 49,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,0 1,3 3,3

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
67,7/100
Rang mondial :
50
Rang régional :
7

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.31/10
Rang mondial :
44/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Liste officielle des ministères (en espagnol)
Ministère de l'economie et des finances
Ministère du commerce extérieur et du tourisme (en espagnol)
Ministère des relations extérieures (en espagnol)
Ministère du développement agraire et de l'irrigation (en espagnol)
Ministère de l'Énergie et des Mines (en espagnol)
Ministère du développement et de l'inclusion sociale (en espagnol)
L'office de statistique
Institut National de Statistiques (en espagnol)
La banque centrale
Banque centrale de réserve du Pérou
Les places boursières
Bourse de Lima (en espagnol)
Les portails économiques
Business News Americas
Observatoire de l' économie du Perou
Economie latino-americaine
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo