Explorer

drapeau Uruguay Uruguay : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie uruguayenne est fortement dépendante de ses voisins, le Brésil et l'Argentine. En 2021, le PIB a augmenté d'environ 3,1 %, principalement en raison d'une augmentation des dépenses des ménages et des investissements fixes, ainsi que d'une augmentation des exportations de biens et de services associée à une diminution des importations de biens et de services. Cependant, il convient de noter que la pandémie a eu relativement peu d'impact sur l'économie uruguayenne par rapport aux autres pays de la région, c'est pourquoi le pays a connu une reprise économique plus modeste que ses voisins en 2021. Pourtant, l'économie devrait se redresser dans les années à venir, le FMI prévoyant une croissance de 3,2 % pour 2022 et de 2,7 % pour 2023.

En 2021, l'inflation est restée légèrement supérieure à l'objectif de 7 %, atteignant une estimation de 7,5 %. Toutefois, ce taux devrait diminuer en 2022 et 2023, à 6,1 % et 5,4 %, respectivement. La dette publique est de 67,5 % du PIB, mais elle devrait augmenter à 68,8 % en 2022 et 70 % en 2023. Le déficit budgétaire a légèrement diminué à 3,7 % en 2021, et il devrait poursuivre cette tendance à la baisse dans les années à venir, atteignant 3,2 %. % en 2022 et 2,5 % en 2023. En outre, le compte courant a enregistré un déficit estimé à 1,3 % en 2021, mais ce taux devrait diminuer à 0,3 % en 2022 et rester stable à 0,2 % en 2023. L'économie s'est diversifiée en ces dernières années avec le développement du secteur de l'industrie (notamment l'industrie papetière), ainsi que du commerce et des services. Les politiques budgétaires du gouvernement sont axées sur le rétablissement de la rentabilité des entreprises comme moyen d'encourager l'investissement et de favoriser la croissance économique. Ses priorités comprennent la réduction de l'important déficit budgétaire grâce à un programme d'austérité et de rationalisation des dépenses publiques (notamment par une meilleure gestion des entreprises publiques), tout en maintenant les avantages pour les secteurs les plus vulnérables. D'autres éléments clés sont l'engagement en faveur de l'ouverture des échanges, la réforme des relations de travail et les changements de réglementation et de gestion dans les entreprises publiques. En 2021, le gouvernement a continué à mettre en œuvre des mesures pour contrer la crise économique résultant de la pandémie, notamment l'augmentation des dépenses de santé, l'assouplissement des règles de demande d'assurance-chômage, l'élargissement de l'aide aux groupes les plus vulnérables et la réduction de certaines obligations fiscales et de retraite. Dans l'ensemble, les mesures budgétaires mises en œuvre par l'Uruguay pour atténuer les effets de la pandémie ont été efficaces pour stimuler l'activité économique, qui se redresse progressivement. À l'avenir, la reprise devrait se poursuivre, bien qu'à un rythme plus lent, en raison de l'atténuation de l'effet de base, du resserrement de la politique monétaire et de l'accentuation des pressions inflationnistes.


L'Uruguay a l'un des niveaux de PIB par habitant les plus élevés d'Amérique du Sud et une classe moyenne en développement. Le pays connaît depuis des années une forte stabilité politique et sociale, soutenue par une démocratie consolidée et une forte sécurité juridique, ce qui le rend attractif pour les investisseurs. En outre, la population vivant en dessous du seuil de pauvreté a considérablement diminué au cours de la dernière décennie, passant de 40 % en 2004 à 6,2 % en 2016, en raison d'un contrat social solide et de l'ouverture économique. Cependant, des améliorations sont encore possibles en termes de transparence financière. Le taux de chômage est resté stable à 10,4 % en 2021, alors que le pays se remettait des effets de la pandémie. Cependant, le chômage devrait diminuer dans les années à venir pour atteindre 9,2 % en 2022 et 8,7 % en 2023.

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 53,70e59,2971,1672,9974,85
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -6,14,45,33,62,7
PIB par habitant (USD) 15e16202020
Solde des finances publiques (en % du PIB) -2,8-1,6-2,7-2,0-2,3
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 68,365,161,262,663,9
Taux d'inflation (%) 9,87,79,17,86,4
Taux de chômage (% de la population active) 10,49,47,97,97,9
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,45-1,04-0,83-1,37-1,48
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -0,8-1,8-1,2-1,9-2,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Note: (e) Estimated Data

Les principaux secteurs économiques

Les ressources naturelles de l’Uruguay sont très limitées, principalement en raison de la taille du pays. Il existe une importante industrie minière dans le pays, qui tourne principalement autour du basalte, de la dolomie, du calcaire, du quartz, du granit et du marbre. Il n'y a qu'une seule mine d'or en Uruguay et le pays est un important producteur de ciment et de pierres semi-précieuses, en particulier d'agate et d'améthyste. Même si seulement 10% environ des terres sont arables, l'agriculture est le principal secteur d'exportation de l'Uruguay. Il représente 7,4% du PIB et emploie 8,4% de la population active. L'Uruguay possède de riches terres agricoles et près de 90% d'entre elles sont consacrées à l'élevage (bovins, ovins, équins et porcins). Le riz est la principale culture, suivi du blé, du maïs, de la canne à sucre, du soja et du tabac. La culture de légumes et de fruits est également présente dans tout le pays, ainsi qu'une industrie viticole de premier plan le long de la côte du Rio de la Plata. Même si l'économie uruguayenne a été durement affectée par la pandémie du COVID-19, le secteur agricole est celui qui a été le moins touché. Pourtant, l'agriculture uruguayenne a réussi à se redresser en 2021, principalement grâce à la résilience de la demande extérieure et aux prix élevés des matières premières agricoles.

Le secteur industriel contribue à 17,9% du PIB du pays et emploie 18,8% de la population active. L'agriculture et la transformation des aliments pour animaux représentent la moitié de l'activité industrielle. Les autres activités manufacturières comprennent les boissons (en particulier le vin), les textiles, les matériaux de construction, les produits chimiques, le pétrole et le charbon. En outre, l'Uruguay a récemment investi massivement dans l'industrie du papier, qui est en pleine expansion. L'activité industrielle en Uruguay a enregistré une reprise régulière en 2021, en grande partie grâce à une croissance plus forte de la fabrication d'aliments et de boissons, ainsi que du raffinage du pétrole, signalant une tendance à l'amélioration dans le secteur industriel dans son ensemble.

Le secteur des services contribue à 63% du PIB et emploie 72,7% de la population active, principalement dans la finance et le tourisme. En particulier, la région autour de Punta del Este attire un grand nombre de visiteurs, ce qui a entraîné l'essor de la construction, entraînant un boom de la construction dans la région ces dernières années. Bien que le secteur des services ait été le plus durement touché pendant la pandémie, il a montré une reprise régulière en 2021 avec l'augmentation des taux de vaccination et la mobilité des personnes. La croissance du secteur a été principalement tirée par les activités de commerce, de transport, d'hébergement et de restauration, et par une augmentation du tourisme.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 8,4 18,8 72,8
Valeur ajoutée (en % du PIB) 7,5 18,0 63,0
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -0,3 -4,9 -6,7

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché (mot clé).

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
69,3/100
Rang mondial :
44
Rang régional :
4

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Liste officielle des ministères et liens
Ministère de l'Economie et des Finances (en espagnol)
Ministère des affaires étrangères (en espagnol)
Ministère de l'industrie, de l'énergie et des mines (en espagnol)
Ministère des transports et des travaux publics (en espagnol)
Ministère du développement social (en espagnol)
L'office de statistique
Institut National de Statistiques (en espagnol)
La banque centrale
Banque Centrale d'Uruguay
Les places boursières
Bourse électronique de valeurs (en espagnol)
Les portails économiques
Brecha
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters