Explorer

drapeau Zambie Zambie : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

La croissance du PIB réel de la Zambie a fait preuve de constance, augmentant de 6,2 % en 2021 et de 5,2 % en 2022. Malgré un premier ajustement à la baisse des prévisions de croissance pour 2023, qui s'établissent désormais à 2,7 % contre 4,2 % initialement, les données récentes indiquent une tendance plus positive, avec une croissance moyenne de 5 % au cours des trois premiers trimestres de 2023. Les moteurs de la croissance pour 2023 comprennent l'information et la communication, l'éducation et les activités financières et d'assurance, contrairement aux secteurs traditionnels tels que l'exploitation minière, l'agriculture et l'industrie manufacturière. La révision à la baisse précédente était principalement due à la réduction de la production de cuivre et à la baisse des prix mondiaux du cuivre. Les défis opérationnels, la faible teneur du minerai dans les mines, la faible productivité agricole et les investissements limités dans l'industrie manufacturière ont contribué à la suppression de la croissance. À l'horizon 2024, l'objectif de croissance du PIB de 4,8 % fixé dans le budget national de 2024, bien que modéré, laisse entrevoir des perspectives économiques encourageantes pour la Zambie (données de l'Institut zambien d'analyse et de recherche politiques).

Selon le FMI, à la fin du mois de juin, l'excédent budgétaire primaire (base caisse) s'élevait à 2,2 milliards ZMK. Malgré un manque à gagner lié à l'exploitation minière de 0,8 % du PIB au premier semestre 2023 par rapport au budget, les recettes non minières, y compris les recettes ponctuelles telles que l'amnistie fiscale et les frais de vente des licences de téléphonie mobile, ainsi que les dépenses primaires contrôlées, ont compensé le déficit. Fin septembre 2023, les arriérés sur la dette extérieure publique et garantie par l'État (principal et intérêts) s'élevaient à 5,3 milliards USD, soit une augmentation de 1,2 milliard USD par rapport à décembre 2022. Cette augmentation est exclusivement liée aux créances entrant dans le champ de la restructuration de la dette. Tous les arriérés dus aux institutions financières internationales (IFI) ont été réglés. Globalement, le solde primaire (base caisse) a connu une amélioration de 1,8 % du PIB par rapport à 2022, principalement en raison de la diminution des dépenses primaires (1,2 % du PIB), y compris la réduction des investissements des projets financés par l'étranger (0,8 % du PIB) et la maîtrise des dépenses courantes (0,4 % du PIB - projections du FMI). Conformément au projet de budget 2024, les autorités se sont engagées à maintenir un solde primaire de 5,57 milliards ZMK (0,8 % du PIB), accompagné d'un critère de performance trimestriel (QPC) ajusté de fin juin suggéré de 2,16 milliards ZMK. Sur la base des hypothèses de Fitch concernant les paramètres de restructuration de la dette et l'appréciation anticipée du kwacha après la restructuration, la dette publique devrait diminuer pour atteindre 90 % du PIB en 2024, contre une estimation de 116 % en 2023, avec une nouvelle baisse à 80,5 % en 2025. Pour faire face aux risques de refinancement et de taux de change, les autorités ont l'intention de faire passer la part de la dette intérieure dans le financement net de 30 % à 55 % d'ici 2025, d'allonger l'échéance de la dette en monnaie locale et de s'appuyer sur un financement extérieur concessionnel conforme au plafond du critère de performance du FMI pour les emprunts non concessionnels. Le taux d'inflation a été estimé à 10,6 % en 2023 par le FMI, ce qui est bien supérieur à l'objectif de 6 % à 8 % de la Banque de Zambie. L'achèvement de la restructuration de la dette devrait permettre au kwacha de s'apprécier en 2024 et 2025, ce qui contribuera à réduire l'inflation, qui devrait tomber à 7,5 % en 2025.

Bien que la Zambie ait atteint le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure en 2011, après une décennie de forte croissance, la pauvreté rurale extrême et généralisée (la moitié des Zambiens vivent encore dans la pauvreté) reste un problème important, aggravé par un taux de natalité élevé et un fardeau relativement lourd du VIH/sida (un Zambien sur huit est atteint du virus). En 2023, le taux de chômage dans le pays était de 4,3 % (Banque mondiale), le chômage des jeunes étant particulièrement élevé, ce qui incite de plus en plus de jeunes Zambiens à se lancer dans la création d'entreprises pour lutter contre le chômage. Le PIB par habitant (PPA) du pays a été estimé à 3 975 USD en 2022 par la Banque mondiale (dernières données disponibles).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 29,7429,5431,0433,5036,23
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,73,64,34,54,7
PIB par habitant (USD) 1.4861.4361.4691.5431.626
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 98,50,00,00,00,0
Taux d'inflation (%) n/a10,69,67,57,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 1,071,112,192,823,06
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 3,63,87,18,48,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database, October 2021

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole est l'épine dorsale de l'économie zambienne : bien qu'il ne représente que 3,1 % du PIB du pays, il emploie 57 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale, dernières données disponibles). La Zambie s'étend sur 75 millions d'hectares, dont 58 % sont classés comme ayant un potentiel moyen à élevé pour la production agricole ; cependant, l'agriculture en Zambie reste largement sous-exploitée, avec seulement 15 % de son potentiel de terres arables cultivées. La faible contribution du secteur au PIB est imputable à l'insuffisance des infrastructures rurales et à une extrême vulnérabilité à la sécheresse. Le secteur agricole zambien se concentre principalement sur les cultures (maïs, coton, soja, tabac, arachides, paprika, sorgho, blé, riz, graines de tournesol) et l'élevage. Le pays est également l'un des plus grands exportateurs de semences en Afrique. Au début de l'année 2023, les recettes d'exportation des produits agricoles représentaient 19 % des exportations non traditionnelles (données de l'Agence statistique de Zambie).

On estime que le secteur industriel représente 35,3 % du PIB et 10 % de l'emploi, principalement grâce aux sous-secteurs de l'exploitation minière, de la construction et de la fabrication. Les principales industries de la Zambie comprennent l'extraction et le traitement du cuivre, la construction, l'extraction d'émeraudes, les boissons, l'alimentation, les textiles, les produits chimiques, les engrais et l'horticulture. La croissance de l'industrie manufacturière est largement tirée par l'agro-transformation des aliments et des boissons, ainsi que par les sous-secteurs du textile et du cuir. Toutefois, la dépendance à l'égard du cuivre, principal produit d'exportation du pays, rend la Zambie vulnérable aux fluctuations des prix mondiaux des matières premières. Dans l'ensemble, on estime que le secteur manufacturier représente 14 % du PIB (Banque mondiale) et qu'il a progressé de 3,7 %, 0,8 % et 0,3 % au cours des trois premiers trimestres de 2023, respectivement (données de l'Agence statistique de Zambie).

Les services jouent un rôle majeur dans l'économie zambienne. Ils représentent 55,5 % du PIB et emploient 32 % de la main-d'œuvre totale. Le secteur tertiaire comprend une importante industrie de gros et de détail. Le tourisme se développe également et a un effet d'entraînement positif sur les secteurs du transport et de l'hôtellerie. Selon l'Agence statistique de Zambie, le commerce de gros et de détail a généré un chiffre d'affaires de 19,8 milliards ZMK au cours des trois premiers trimestres de 2023, contre 11,9 milliards ZMK pour l'information et la communication et 6,4 milliards ZMK pour les activités financières et d'assurance. Au début de l'année 2023, le secteur bancaire se composait de dix-sept banques commerciales, dont cinq dominaient la scène. Ensemble, ces cinq banques détenaient 65 % du total des actifs et des dépôts du secteur (FMI, dernières données disponibles).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 58,7 8,8 32,5
Valeur ajoutée (en % du PIB) 3,4 33,8 58,0
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -2,4 -2,1 9,9

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles. En raison de l'arrondi, la somme des pourcentages peut être inférieure ou supérieure à 100%.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.}}

Note :
50,4/100
Rang mondial :
159
Rang régional :
39

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère des finances
Ministère des mines et du développement minéral
Ministère de l’énergie
Ministère de l’agriculture
Ministère du commerce et de l’industrie
Ministère des Terres et des Ressources naturelles
L'office de statistique
Agence statistique de Zambie (ZamStats)
La banque centrale
Banque Centrale
Les places boursières
Bourse des valeurs mobilières de Lusaka (LuSE)
Les portails économiques
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo