S'implanter

S'implanter au Burkina Faso

S'implanter au Burkina Faso

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE au Burkina Faso ont légèrement diminué, passant de 163 millions de USD en 2019 à 149 millions de USD en 2020. Le stock total d'IDE s'élevait à 3 milliards de USD en 2020. En 2021, les flux mondiaux d'IDE ont fortement rebondi, mais les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément (Investment Trends Monitor de la CNUCED). Le secteur minier attire la plupart des investissements et l'exploration de nouveaux gisements est en augmentation. Les sols du pays contiennent de l'or ainsi que du zinc et du manganèse. Les principaux pays investisseurs sont le Liban et la France (70% des IDE). La création de trois nouveaux pôles de croissance, après le succès du réservoir de Bagré, devrait stimuler de nouvelles activités et attirer des investissements. Le gouvernement souhaite explorer des zones potentiellement propices à l'extraction de pétrole. Deux nouvelles mines sont devenues opérationnelles en 2017 (Houndé et Netiana) et le pays cherche à exploiter le gisement de Tambao (d'une valeur de 1 milliard de USD, actuellement le plus important de la réserve mondiale de manganèse, estimé à 55 millions de tonnes), qui devrait rapporter d'importants investissements étrangers.

Le Burkina Faso encourage les IDE et offre des incitations fiscales et juridiques, telles que la possibilité pour une société étrangère de détenir 100% des actions d'une société locale. Cependant, les investissements dans des secteurs tels que l'exploitation minière, les télécommunications, les services financiers et l'électricité sont soumis à des restrictions. L'économie du pays est favorable au commerce et l'état de ses infrastructures est jugé satisfaisant. Cependant, son manque d'accès à la mer et aux ressources agricoles, ainsi que la faiblesse de son secteur industriel, constituent des freins majeurs aux investissements. Le climat des affaires reste encore dégradé par rapport aux standards internationaux. Dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, le pays a été classé au 151e rang mondial pour la facilité de faire des affaires, il occupait déjà ce rang dans le classement de 2019. Tout en améliorant l'accès aux informations sur le crédit, le pays doit travailler sur l'accès à l'électricité, protéger les investisseurs minoritaires, résoudre les problèmes d'insolvabilité et renforcer les contrats. L'instabilité politique, ainsi que l'insécurité et la violence liées à l'insurrection jihadiste affectent négativement le climat des affaires.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
au Burkina Faso

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation au Burkina Faso.

Gérer une entreprise
au Burkina Faso

Faciliter la gestion de votre entreprise au Burkina Faso et respecter les procédures de ce pays.

S'expatrier
au Burkina Faso

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers le Burkina Faso pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire au Burkina Faso

Ouvrir un compte au Burkina Faso avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters