S'implanter

S'implanter au Ghana

S'implanter au Ghana

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, le Ghana a enregistré une baisse de 52 % des IDE en 2020, les entrées s'élevant à 1,9 milliard USD, contre 3,9 milliards USD en 2019, en raison de l'épidémie de Covid-19. Le stock d'IDE a atteint 42 millions USD en 2020. Des mesures strictes de confinement au premier semestre ont contribué à la baisse des investissements, le pays étant parmi les premiers du continent à imposer des restrictions à la mobilité. Selon le Investment Trends Monitor de la CNUCED, les flux mondiaux d'IDE ont fortement rebondi en 2021, mais les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément. Les principales économies qui ont investi en 2020 étaient l'Australie, la Chine, les Pays-Bas, l'Afrique du Sud et le Royaume-Uni. Près de la moitié des IDE au Ghana concernaient le secteur manufacturier, tandis que les secteurs des services et des mines représentaient respectivement 25 et 16 % des investissements étrangers. Le pays accueille des sommets annuels (Ghana Investment Summit) pour se positionner comme une plaque tournante en Afrique de l'Ouest pour les investisseurs étrangers.

Les autorités ghanéennes ont poursuivi leurs efforts pour simplifier les procédures longues et complexes tout en offrant des incitations fiscales. De plus, le Ghana est l'un des pays les plus démocratiques d'Afrique, et il compte une main-d'œuvre importante et peu coûteuse, une base agricole substantielle, de nombreuses ressources naturelles et des institutions stables. C'est aussi l'une des économies les plus ouvertes à la participation étrangère dans la région. Cependant, la lourdeur bureaucratique, la corruption, la faible productivité, les services de financement coûteux et difficiles à obtenir, les infrastructures de transport sous-développées, les lois de propriété ambiguës, les fréquentes coupures d'électricité et d'eau et une main-d'œuvre non qualifiée sont les principaux facteurs qui entravent les IDE. Dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, le Ghana se classe au 118e rang mondial pour la facilité de faire des affaires, perdant quatre positions par rapport à l'année précédente. Les principales réformes en cours comprennent la dématérialisation des processus fiscaux, juridiques et d'enregistrement des entreprises. De plus, la délivrance des permis de construire, des permis d'exploitation et des numéros d'identification sera automatisée et numérisée. En plus de ces réformes, un programme d'amélioration des performances du secteur de l'électricité a été initié. En janvier 2022, le Ghana a été retiré de la liste grise de l'UE des pays à haut risque de blanchiment d'argent.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
au Ghana

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation au Ghana.

Gérer une entreprise
au Ghana

Faciliter la gestion de votre entreprise au Ghana et respecter les procédures de ce pays.

S'expatrier
au Ghana

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers le Ghana pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire au Ghana

Ouvrir un compte au Ghana avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters