S'implanter

S'implanter à Madagascar

S'implanter à Madagascar

Les entrées d'IDE à Madagascar avaient diminué ces dernières années en raison de la crise politique que traversait le pays, mais les réformes introduites par l'administration du président Andry Rajoelina devraient inverser cette tendance. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, le pays a reçu 359 millions de dollars d'entrées d'IDE en 2020, contre 474 millions de dollars en 2019, en raison de la crise économique mondiale liée au Covid-19. Le stock d'IDE a atteint 8,3 milliards de USD en 2020. L'Investment Trends Monitor de la CNUCED a indiqué que bien que les flux mondiaux d'IDE aient fortement rebondi en 2021, les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément. Le gouvernement malgache a mis en place diverses réformes, visant notamment à améliorer le climat des affaires, afin d'attirer les investisseurs. Trois réformes se distinguent : la création d'entreprises, l'octroi des permis de construire et le commerce transfrontalier. Cependant, les zones économiques spéciales n'ont pas attiré suffisamment d'investissements durables et de qualité. La France, Maurice, la Chine et les États-Unis restent les principaux investisseurs dans le pays. En 2018, un accord a été signé entre l'Agence malgache de développement économique et de développement des entreprises (AMDP) et le consortium chinois Taihe Century Investments Developments co. L'accord porte sur un investissement global de 2,7 milliards de USD sur dix ans, ciblant six projets, notamment dans les domaines de la pêche, de l'aquaculture, de la lutte contre la pêche illégale, des chantiers navals et des centres de loisirs.

Aucune loi n'interdit ou ne limite les investissements étrangers dans le pays, mais de nombreux obstacles rendent les investissements difficiles. Madagascar dispose d'un énorme potentiel naturel, mais la qualité médiocre et coûteuse des infrastructures, l'accès limité au crédit et aux instruments financiers, ainsi que la mauvaise définition des titres de propriété sont autant d'obstacles à l'investissement. L'instabilité politique et la corruption ont bloqué tous les investissements publics et provoqué le départ de nombreux investisseurs. Bien que la loi malgache traite les investisseurs étrangers et locaux de manière égale, les entreprises étrangères font souvent l'objet de poursuites pénales pour des impôts douteux, des violations du droit du travail ou d'autres raisons. L'administration du président Andry Rajoelina a promis de relancer l'économie et a souligné l'importance d'améliorer le climat des affaires et des investissements, citant la croissance tirée par le secteur privé comme moteur du développement économique futur. Rejetée trois fois par l'Assemblée nationale, une loi sur le recouvrement des avoirs illicites a été adoptée en 2019. Dans le rapport Doing Business 2020 publié par la Banque mondiale, Madagascar se classe toujours au 161e rang sur 190 économies.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
à Madagascar

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation à Madagascar.

Gérer une entreprise
à Madagascar

Faciliter la gestion de votre entreprise à Madagascar et respecter les procédures de ce pays.

S'expatrier
à Madagascar

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers Madagascar pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire à Madagascar

Ouvrir un compte à Madagascar avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters