S'implanter

S'implanter en Mongolie

S'implanter en Mongolie

L'investissement direct étranger a été le moteur de la croissance économique mongole et dépend fortement des prix des produits de base. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE vers la Mongolie se sont élevés à 1,7 milliard de USD en 2020, contre 2,4 milliards de USD en 2019 (-29,6 %), en raison de la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le total des IDE a atteint 24,2 milliards de USD en 2020. Les principaux facteurs externes qui ont paralysé l'économie tirée par l'exploitation minière ont été une forte baisse de la demande mondiale pour les principaux produits de base de la Mongolie et la fermeture de la frontière avec la Chine. La Banque mondiale a aidé la Mongolie dans sa capacité à appliquer les normes internationales sur les futurs projets d'investissement minier. L'assistance, baptisée Projet de soutien à l'investissement dans les infrastructures minières (MINIS), s'est achevée en décembre 2019. La Mongolie construit également sa première raffinerie de pétrole, qui devrait être mise en service d'ici 2022. Le projet a reçu une assistance financière et technique de l'Inde en octobre 2019. Les principaux partenaires d'investissement de la Mongolie sont la Chine, le Canada, la Russie, la Grande-Bretagne et les États-Unis. Les secteurs qui attirent le plus d'investissements étrangers sont les mines, le pétrole et la construction.

D'énormes réserves minérales, des ressources agricoles et la proximité des vastes marchés asiatiques font de la Mongolie une destination attrayante pour les investissements directs étrangers (IDE) à moyen et long terme. En 2021, le ministère de l'Économie et du Développement a été créé pour remplacer l'Agence nationale de développement de Mongolie qui était chargée des questions liées à l'investissement. Le nouveau ministère a pour mission, entre autres, d'améliorer la politique et la planification intégrées des investissements, ainsi que son environnement juridique, d'assurer et de superviser la mise en œuvre d’une législation pertinente, d'attirer, de soutenir et de protéger les investissements, de mettre en œuvre des mesures globales pour développer le partenariat public et privé, de définir une politique intégrée pour un prêt et élaborer un plan d'action du programme national d'investissement seront mis en œuvre de 2021 à 2023. L'objectif principal du plan est d'attirer des IDE en Mongolie en introduisant et en promouvant des secteurs spécifiques. La future création du Conseil de promotion des investissements directs étrangers devrait étendre les fonctions du système existant d'aide aux investisseurs. Le conseil se concentrera sur les plans d'attraction des IDE pour des secteurs spécifiques, l'amélioration de l'environnement d'investissement, la protection des investisseurs et les services de suivi.

La Mongolie est classée 81e sur la dernière liste Doing Business 2020 de la Banque mondiale, perdant 7 places par rapport à l'année précédente. Le pays a fait quelques progrès en ce qui concerne la résolution de l'insolvabilité, mais d'autres pays ont montré une meilleure amélioration de l'environnement des affaires. Cependant, l'instabilité des politiques et réglementations économiques, l'isolement géographique, la corruption et l'inefficacité du système de transport sont des obstacles importants. Le gouvernement mongol a lancé un programme visant à améliorer le cadre juridique du pays afin de stimuler les flux d'IDE. Il a notamment levé le moratoire sur les nouveaux permis d'exploration minière et fait passer la durée maximale des permis d'exploration de 9 à 12 ans. Tous les secteurs de l'économie mongole sont ouverts aux IDE, y compris les matières premières, l'élevage et de nombreux autres secteurs à fort potentiel de développement (mines, agroalimentaire, télécommunications, tourisme). Les fortes entrées d'IDE liés au secteur minier (environ 10 % du PIB) contribuent à financer le déficit du compte courant, mais sont affectées par la situation économique mondiale (COFACE, 2021). Les investissements miniers, l'essentiel des investissements directs étrangers ces dernières années, dont la moitié dans le projet OT, se sont arrêtés. Le projet d'expansion de la mine de cuivre et d'or d'Oyu Tolgoi (OT), qui avait déjà été retardé en raison de conditions de terrain difficiles et de renégociations gouvernementales, devrait démarrer en octobre 2022. L'investissement direct étranger en Mongolie a enregistré une croissance égale à 12,9 % des PIB nominal en décembre 2021, contre une croissance égale à 15,3 % au trimestre précédent (CEIC, 2022).

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
en Mongolie

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation en Mongolie.

Gérer une entreprise
en Mongolie

Faciliter la gestion de votre entreprise en Mongolie et respecter les procédures de ce pays.

S'expatrier
en Mongolie

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers la Mongolie pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire en Mongolie

Ouvrir un compte en Mongolie avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters