S'implanter

S'implanter au Népal

S'implanter au Népal

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE au Népal ont diminué de 32 %, passant de 185 millions de USD en 2019 à 126 millions de USD en 2020, en raison de la crise économique et sanitaire déclenchée par la pandémie de Covid-19 et de ses effets sur le secteur du tourisme. Le déclin du tourisme a eu un effet important sur l'économie à cause des multiples liens de l'industrie avec d'autres activités économiques, y compris les entrées d'IDE. Le stock d'IDE a été estimé à 1,7 milliard de USD en 2020. L'Inde, la Chine, Singapour et l'Irlande sont les principaux investisseurs du pays. Le secteur des services représente plus de 70 % du total des IDE (principalement dans la communication, l'intermédiation financière, l'éducation, l'hôtellerie et la restauration), tandis que les sous-secteurs de l'industrie manufacturière, des mines et des carrières ont reçu 15,1 %, soit un peu plus que le secteur de l'énergie (13,9 %) (Nepal Rastra Bank).

La CNUCED prévoit que le Népal recevra davantage d'IDE dans les années à venir grâce à l'amélioration du climat des affaires. En tant que membre de l'OMC et de l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), le Népal a signé la loi sur la protection et la promotion des investissements bilatéraux (BIPPA) avec six pays - dont l'Inde - afin d'encourager les entrées d'IDE. L'investissement étranger au Népal est réglementé et administré par la loi sur l'investissement étranger et le transfert de technologie et la loi sur les entreprises industrielles. Les IDE sont soumis à l'approbation des autorités népalaises. Le pays est confronté à plusieurs défis dans le secteur de l'IDE, ce qui est principalement dû au manque de transparence, à la sélection désordonnée des projets et à la négligence de leurs impacts possibles sur l'économie nationale. La loi prévoit un système judiciaire indépendant, mais les tribunaux restent vulnérables aux pressions politiques, aux pots-de-vin et à l'intimidation. En outre, le pays dispose d'un potentiel inexploité en matière d'hydroélectricité et de tourisme, et sa situation géographique entre l'Inde et la Chine peut constituer un atout stratégique. En revanche, la corruption, l'instabilité politique, la bureaucratie, la faiblesse des infrastructures, le manque de qualification de la main-d'œuvre et la transparence réduite des systèmes juridiques et réglementaires découragent les investissements. Les risques climatiques constituent également une menace pour les flux d'IDE. Le Népal se classe 94e sur 190 pays dans le dernier rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, gagnant 16 places par rapport à l'année précédente. Le pays a fait des progrès considérables en ce qui concerne l'obtention de crédits et le traitement des permis de construire sur l'année. Malgré l'influence croissante de la Chine dans le secteur des investissements directs étrangers, les sociétés d'investissement indiennes ne sont pas moins importantes. Plus de 150 entreprises indiennes ont opéré au Népal, ce qui représente plus de 30 % du total des IDE du pays. Les entreprises indiennes travaillent dans des domaines tels que la fabrication, la banque, l'assurance, l'éducation, les télécommunications, l'énergie, le tourisme et divers autres secteurs.

Dans le but de faciliter les IDE, la Nepal Rastra Bank a mis en place les Foreign Investment and Loan Management Bylaws 2021, qui libèrent les investisseurs étrangers de l'obligation d'obtenir l'autorisation préalable de la banque centrale pour transférer des devises au Népal après avoir obtenu l'approbation de l'organisme chargé de sanctionner les investissements étrangers. Au cours de la période allant de la mi-juillet 2021 à la mi-janvier 2022, le pays a reçu des promesses d'investisseurs potentiels de 30,56 milliards de roupies (250,6 millions USD) pour 129 projets, selon le ministère. Au cours de la même période du dernier exercice fiscal 2020-21, les engagements d'investissement se sont élevés à 23,47 milliards de roupies (192,46 millions de USD) pour 123 projets. Les promesses d'IDE au cours de l'ensemble de l'exercice 2019-20 s'élevaient à 37,80 milliards de roupies (319 millions de USD) avant de chuter de 15,29 % à 32,02 milliards de roupies (262,6 millions de USD) au cours de l'exercice 2020-21, alors que la pandémie de coronavirus s'installait. La Chine est arrivée en tête de liste des promesses d'investissements étrangers au Népal au cours du premier semestre de l'année fiscale, avec des engagements d'investissements s'élevant à 23,37 milliards de roupies (191,64 millions de USD) dans 107 projets (Département népalais de l'industrie, 2022).

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
au Népal

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation au Népal.

Gérer une entreprise
au Népal

Faciliter la gestion de votre entreprise au Népal et respecter les procédures de ce pays.

  • Le profil commercial du Népal
  • au Népal (Site )
  • au Népal (Site )
  • Les réglementations du travail pour les entreprises au Népal (Site Doing Business)

S'expatrier
au Népal

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers le Népal pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire au Népal

Ouvrir un compte au Népal avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters