S'implanter

S'implanter au Sri Lanka

S'implanter au Sri Lanka

Les entrées d'IDE au Sri Lanka ont augmenté régulièrement ces dernières années, sous l'effet de la fin de la guerre civile et de la reprise économique. Cependant, selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées au Sri Lanka ont diminué de 43 %, passant de 758 milliards de USD en 2019 à 434 millions de USD en 2020, principalement en raison de la crise économique et sanitaire mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19, mais aussi à cause des attentats terroristes perpétrés à Pâques 2019, qui ont entravé la confiance des investisseurs étrangers et impacté très négativement le secteur du tourisme. La même année, le stock d'IDE s'élevait à 12,8 milliards de USD. Au Sri Lanka, les entrées d'IDE mettront du temps à se redresser car les engagements d'investissement sont restés faibles. Par exemple, les projets d'investissement greenfield annoncés en 2020, une indication des tendances des IDE dans les années à venir, se sont considérablement contractés de -96% au Sri Lanka. Cette contraction est due aux faibles investissements dans la production de vêtements, l'une des principales industries d'exportation et récipiendaire des IDE. L'investissement et la production de vêtements ont gravement souffert en 2020 et 2021.

L'emplacement stratégique de l'île au large de la côte sud de l'Inde, le long des principales voies de navigation est-ouest de l'océan Indien, confère au Sri Lanka un avantage logistique régional. Les IDE au Sri Lanka se sont largement concentrés ces dernières années dans le tourisme, l'immobilier, les projets de développement mixtes, les ports et les télécommunications. Traditionnellement, les infrastructures, en particulier les postes et les communications, absorbent une part importante des entrées dans le pays. La fabrication, l'informatique, le tourisme et les infrastructures affichent les taux de croissance les plus élevés. La concurrence croissante entre la Chine (dans le secteur de l'énergie) et l'Inde (dans les télécommunications) se dessine et profite actuellement à l'économie sri-lankaise. Les plus gros investisseurs du pays sont la Chine (16%), les Pays-Bas (13%), l'Inde (13%), Singapour (8%) et la Malaisie (7% - données Central Bank of Sri Lanka). La Chine a investi des sommes toujours plus importantes dans le pays, notamment par le biais de l'Exim Bank of China. Les projets en cours atteindront 6 milliards de dollars et comprendront la création d'une zone franche, un projet de centre de manutention des navires et la construction d'un aéroport. De plus, en 2019, le Board of Investment du Sri Lanka a annoncé qu'une coentreprise étrangère avait engagé 3,85 milliards de USD dans une nouvelle raffinerie de pétrole, marquant le plus gros investissement étranger de l'histoire du pays. La raffinerie devrait produire 200 000 barils par jour et être opérationnelle d'ici quatre ans. Début 2021, le plus grand opérateur portuaire privé indien, Adani Ports, a obtenu une lettre d'intention des autorités sri-lankaises pour construire et exploiter le terminal à conteneurs ouest du port de Colombo pendant 35 ans, le coût du projet étant estimé à environ 750 millions de dollars.

En 2021, la zone économique spéciale (SEZ) de Colombo Port City et la Commission économique de Colombo Port City (CPCEC) ont été créées. La CPCEC est le guichet unique (facilitateur d'investissement à guichet unique) qui enregistre et délivre les licences, les autorisations et les approbations pour exercer des activités et investir dans la ZES. La CPCEC encourage et promeut les investissements mondiaux et régionaux dans le commerce international, le transport maritime, les opérations logistiques, la banque et la finance offshore, l'externalisation des processus informatiques et commerciaux, l'établissement du siège social, les opérations de distribution régionales et le tourisme (Lexicology, 2022).

Parmi les raisons d'investir au Sri Lanka figurent les mesures prises par le gouvernement pour attirer les IDE (création de zones franches, réduction des subventions alimentaires et autres biens de consommation), la situation géographique stratégique du pays à proximité de deux régions à forte croissance (Inde et Asie du Sud-Est) et son potentiel touristique (qui reste encore à développer). Cependant, le Sri Lanka doit remédier aux pénuries de transport, qui a connu un développement inéquitable dans certaines régions et provoque des problèmes croissants de congestion. Le pays est aussi confronté à des problèmes de sécurité pour les femmes. Différentes régions sont confrontées à des lacunes en matière de transport dans les infrastructures routières, aériennes et maritimes, tandis que l'infrastructure ferroviaire est obsolète et limitée, en particulier pour le transport de marchandises. En outre, les investissements dans plusieurs secteurs de l'économie restent limités et les entreprises publiques faussent l'économie. De plus, l'incertitude politique peut saper l'investissement et la confiance globale des investisseurs. Le Sri Lanka a été classé 99e sur 190 pays dans le dernier rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, gagnant une place par rapport à l'année précédente.

Pour plus d'informations sur les IDE au Sri Lanka, accédez à ce guide et à cette page de FDI Intelligence.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
au Sri Lanka

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation au Sri Lanka.

Gérer une entreprise
au Sri Lanka

Faciliter la gestion de votre entreprise au Sri Lanka et respecter les procédures de ce pays.

S'expatrier
au Sri Lanka

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers le Sri Lanka pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire au Sri Lanka

Ouvrir un compte au Sri Lanka avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters