S'implanter

S'implanter en Suisse

S'implanter en Suisse

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE vers la Suisse se sont élevées à -47 milliards de USD en 2020, contre -79 milliards de USD en 2019. Les flux d'IDE sont ainsi restés négatifs pour la troisième année consécutive. Bien que le pays ait construit une base industrielle solide dans les secteurs des services et de la fabrication, ce qui se traduit par un stock important d'IDE (1 500 milliards de dollars fin 2020), les valeurs négatives récentes reflètent principalement la configuration d'une partie importante de la des flux annuels du pays. dLa catégorie des produits chimiques et des matières plastiques a représenté l'essentiel des investissements dans l'industrie manufacturière en raison des rachats d'entreprises suisses par des investisseurs étrangers, tandis que les secteurs des services ont subi des désinvestissements dus à des retraits dans le cas des sociétés financières et holdings. Le Luxembourg et les Pays-Bas sont de loin les plus gros investisseurs en Suisse, représentant plus de la moitié du stock total. Les secteurs détenant l'essentiel du stock d'IDE sont la finance et la holding (58,7%), le commerce et les industries chimiques et plastiques. Selon les dernières données de l'OCDE, au premier semestre 2021, les flux d'IDE vers la Suisse se sont élevés à 5,4 milliards de USD, contre un désinvestissement de 48,3 milliards de USD enregistré au cours de la même période un an plus tôt.

La Suisse est une destination attrayante pour les investisseurs étrangers en raison de sa stabilité économique et politique, de son système juridique transparent et équitable, de ses infrastructures fiables et étendues et de ses marchés des capitaux efficaces. Malgré son attrait, les flux d'IDE vers la Suisse restent très volatils en raison de la forte exposition du pays à la dynamique du commerce international et à la stabilité politique. Plusieurs cantons suisses ont eu recours à des incitations fiscales pour attirer des investissements dans leurs juridictions, y compris des exonérations fiscales pour les nouvelles entreprises jusqu'à dix ans dans certains cas. Après les critiques de l'Union européenne, cette pratique a été sévèrement restreinte : la loi fédérale sur la réforme fiscale et le financement du système de pension suisse (TRAF) oblige désormais les cantons à offrir les mêmes taux d'imposition des sociétés aux sociétés suisses et étrangères. Néanmoins, la loi permet aux cantons de continuer à fixer leurs propres taux et d'offrir des incitations à l'investissement des entreprises par le biais de déductions et d'un traitement fiscal préférentiel. Les principales lois régissant les investissements étrangers en Suisse sont le Code des obligations, la Lex Friedrich/Koller et la loi sur les cartels. Il n'y a pas de filtrage des investissements étrangers; cependant, les contrôles des investissements étrangers s'appliquent à certaines industries et secteurs (c'est-à-dire la banque, les valeurs mobilières et l'immobilier). Le pays se classe 36e sur 190 dans le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale, gagnant deux places par rapport à l'édition précédente. Dans l'AT Kearney Foreign Direct Investment Confidence Index, la Suisse est classée 10e en 2021.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
en Suisse

Découvrir toutes les démarches et procédures pour réussir votre implantation en Suisse.

Gérer une entreprise
en Suisse

Faciliter la gestion de votre entreprise en Suisse et respecter les procédures de ce pays.

S'expatrier
en Suisse

Préparer votre expatriation et vos déplacements professionnels vers la Suisse pour être plus efficace.

Ouvrir un compte bancaire en Suisse

Ouvrir un compte en Suisse avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters