S'implanter

S'implanter en Algérie

S'implanter en Algérie

Riche en ressources naturelles et économiquement stable, l’Algérie a attiré un niveau convenable de flux d’IDE. Les flux d'IDE ont été négativement impactés par les troubles sociaux suivis par la pandémie de COVID-19 ces dernières années. D’après les données publiées par la CNUCED dans le Rapport sur l’investissement mondial 2021, les IDE en Algérie ont diminué de 19 % pour atteindre 1,1 milliard USD en 2020 (contre 1,3 milliard USD en 2019), les flux entrants étant principalement dirigés vers le secteur des ressources naturelles, suite à la crise économique sanitaire mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. En revanche, le stock d'IDE a augmenté, atteignant 33 milliards USD en 2020. Au cours des dernières années, on observe une réorientation des IDE vers le marché intérieur, grâce à la multiplication des projets de développement dans les transports et les infrastructures. La Chine et la Turquie ont investi massivement en Algérie, reprenant la position historique de la France en tant que premier investisseur dans le pays. Les investissements européens ont récemment diminué au profit d'un plus grand intérêt des investisseurs du Golfe. L'un des plus gros investisseurs est BAIC International (Chine), avec un investissement de plus de 100 millions USD dans une usine de fabrication. Parmi les autres grands investisseurs figurent Hyundai et Ford. Au niveau des pays, la Chine, Singapour, l'Espagne et la Turquie sont les premiers investisseurs ; tandis que l'industrie, le tourisme, la construction et l'agriculture sont les secteurs qui reçoivent le plus d'IDE.

Les mesures protectionnistes, ainsi que la corruption, la bureaucratie, un secteur financier faible et l'insécurité juridique en termes de droits de propriété intellectuelle sont de sérieux obstacles à l'investissement. Jusqu'en 2019, la participation d'un investisseur étranger dans une entreprise algérienne était limitée à 49% et les entrepreneurs étrangers sont contraints de trouver des partenaires locaux pour les appels d'offres publics. Toutefois, en 2020, le gouvernement du président Abdelmadjid Tebboune a éliminé la soi-disant restriction «51/49» qui exigeait la participation majoritaire algérienne de toutes les nouvelles entreprises. L'exigence sera maintenue pour les «secteurs stratégiques», identifiés comme les hydrocarbures, les mines, la défense et la production pharmaceutique. Le gouvernement a également approuvé une nouvelle loi sur les hydrocarbures, améliorant les conditions fiscales et la flexibilité des contrats afin d'attirer de nouveaux investisseurs internationaux. Suite à la promulgation de cette loi, les grandes compagnies pétrolières internationales ont signé des protocoles d'accord avec la compagnie nationale d'hydrocarbures Sonatrach. L'Algérie était classée 157e sur 190 pays dans le rapport Doing Business 2020 publié par la Banque mondiale, au même endroit que l'année précédente.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Créer une entreprise
en Algérie

Les principales formes d'entreprises prévues par le cadre juridique algérien sont les sociétés par action et les sociétés à responsabilité limitée. Le Code de travail fixe des conditions de travail minimum. Créer une entreprise passe par l'inscription au Registre du commerce, la création du statut par acte notarié et l'enregistrement fiscal et statistique.

Gérer une entreprise
en Algérie

La fiscalité, opaque et difficile à comprendre, est basée sur les lois française et islamique. Les entreprises sont taxées en fonction de leur secteur d'activité. Les normes comptables sont alignées sur les IFRS. En termes de ressources humaines, il est parfois difficile de retenir des employés qualifiés, qui sont attirés par les pays du Golfe.

S'expatrier
en Algérie

Lors d'un voyage d'affaire, ces informations pratiques sont utiles : il est préférable d'organiser ses rendez-vous avant le départ, d'utiliser les taxis officiels et de fixer le prix à l'avance, de prévoir des paiements cash. Les télécommunications sont affectées par la bureaucratie et la vêtusté des infrastructures. Le français est la langue des affaires.

Ouvrir un compte bancaire en Algérie

Ouvrir un compte en Algérie avec BNP Paribas ?

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters