S'implanter

drapeau Algérie Algérie : Le profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

L'Algérie possède une économie ouverte dans laquelle le commerce extérieur représente 59% du PIB (Banque mondiale). Le gaz naturel et les produits pétroliers couvrent pratiquement toutes les exportations : en 2022, les hydrocarbures représentaient 89,8% du volume total des exportations (41% de gaz naturel, 30,3% de pétrole brut et 15,4% de carburants). Les exportations restantes (10,2%) se composaient de dérivés des industries pétrolière et gazière (engrais, ammoniac, huiles de distillation du goudron), ainsi que de produits agroalimentaires (dattes, sucre). En ce qui concerne les importations, quatre groupes de produits contribuent à plus d'un tiers du total : produits alimentaires (16%, principalement céréales et produits laitiers) ; biens d'équipement industriel (10,9%) ; produits plastiques (7,3%) ; et biens d'équipement électrique (5,1% - données du Ministère français de l'Économie). Selon le Centre National du Registre de Commerce (CNRC), en 2022, le nombre d'exportateurs est passé à 5 498 opérateurs contre 4 749 fin 2021.

Les données du Ministère français de l'Économie montrent que la France était le troisième plus grand client de l'Algérie en 2022, représentant 10,5% du total, derrière l'Italie (32,3%) et l'Espagne (12%) ; tandis que la Chine était le principal fournisseur avec une part de marché de 18,6%, suivie de la France (14%) et de l'Italie (7,7%). Pour stimuler son commerce extérieur, l'Algérie a signé plusieurs accords commerciaux, ainsi que la ratification de l'Accord sur la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECAf) en 2019 à Accra, au Ghana. L'accord permet aux États intéressés de bénéficier de l'élimination progressive des barrières tarifaires pendant une période de cinq ans à partir de son entrée en vigueur en juillet 2020. L'accord vise à libérer les États africains de la dépendance à l'extraction de matières premières et à promouvoir le commerce intra-africain.

Bien que la balance commerciale ait été historiquement positive, l'excédent a complètement disparu depuis fin 2012 et le pays affiche un déficit commercial depuis 2014. Cette réduction était due à une forte baisse des exportations d'hydrocarbures. Les revenus ont également diminué drastiquement avec la chute des prix du pétrole. Néanmoins, cette tendance s'est inversée en 2021 grâce à la hausse des prix de l'énergie et s'est encore améliorée en 2022 alors que l'Algérie a bénéficié des conséquences des sanctions de l'UE envers la Russie, ce qui a entraîné une augmentation des importations européennes d'hydrocarbures en provenance d'Algérie. Les données de la Banque mondiale montrent que la balance commerciale du pays était positive à hauteur d'environ 11,6% du PIB en 2022. La même année, les exportations de biens ont augmenté de 58% par rapport à l'année précédente, atteignant 60,9 milliards de dollars ; tandis que les importations ont augmenté à un rythme beaucoup plus lent (+4,1%, à 39 milliards de dollars). En termes de services, le pays a exporté l'équivalent de 3,5 milliards de dollars et importé 8,3 milliards de dollars (données de l'OMC). Selon des chiffres préliminaires du gouvernement, fin septembre 2023, les recettes d'exportation d'hydrocarbures de l'Algérie ont atteint environ 38 milliards de dollars, avec un prix moyen du baril de 82 dollars. En 2022, les recettes d'exportation d'hydrocarbures s'élevaient à environ 59,5 milliards de dollars, avec un prix moyen du baril de 104 dollars.

 
Valeurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 44.63235.54737.46638.86841.849
Exportations de biens (millions USD) 35.31221.93238.63765.71851.799
Importations de services (millions USD) 9.9397.4406.9077.9248.526
Exportations de services (millions USD) 3.2392.9873.2223.5563.666

Source : World Trade Organisation (WTO), Dernières données disponibles.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 58,151,845,353,254,1
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -7.161-9.007-12.9921.23326.809
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -15.701-15.708-17.445-2.45222.441
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -3,8-6,9-16,0-4,1-3,3
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) -3,7-6,1-11,313,40,0
Importations de biens et services (en % du PIB) 32,229,127,926,522,4
Exportations des biens et services (en % du PIB) 25,922,717,526,731,7

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) -11,6-0,2-0,6-2,7-0,0
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 14,39,18,34,41,6

Source : IMF, World Economic Outlook, Dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2017
Italie 16,0%
France 12,6%
Espagne 11,7%
Etats-Unis 9,9%
Brésil 6,0%
Voir plus de pays 43,8%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2017
Chine 18,1%
France 9,3%
Italie 8,2%
Allemagne 7,0%
Espagne 6,8%
Voir plus de pays 50,7%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

35,2 Mds USD de produits exportés en 2017
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 40,0%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 36,1%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 18,3%
Huiles et autres produits provenant de la...Huiles et autres produits provenant de la distillation des goudrons de houille de haute température; produits analogues dans lesquels les constituants aromatiques prédominent en poids par rapport aux constituants non-aromatiques 1,6%
Ammoniac anhydre ou en solution aqueuse ...Ammoniac anhydre ou en solution aqueuse [ammoniaque] 1,0%
Voir plus de produits 3,0%
46,1 Mds USD de produits importés en 2017
Froment [blé] et méteilFroment [blé] et méteil 3,9%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 3,6%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 3,5%
Lait et crème de lait, concentrés ou additionnés...Lait et crème de lait, concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants 2,7%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 2,5%
Voir plus de produits 83,8%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Principaux services échangés

3,6 Mds USD de services exportés en 2022
51,82%
20,77%
7,94%
7,50%
4,95%
2,49%
2,43%
1,74%
0,35%
0,01%
7,8 Mds USD de services importés en 2022
40,26%
30,82%
8,31%
7,85%
5,31%
2,71%
2,46%
1,57%
0,66%
0,06%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, Dernières données disponibles.

 

Le système de change

La monnaie locale
Dinar algérien (DZD)
Le régime de change
Régime de change flottant contrôlé.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
La variation du taux de change semble être stable.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dinar algérien (DZD) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 116,43125,36137,57134,16144,80

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
La coopération économique internationale
L'Algérie est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Banque arabe pour le développement économique en Afrique (ABEDA), Fonds arabe pour le développement économique et social (AFESD), CCI, Fonds monétaire arabe (AMF), G-15, G-24, G-77, OMC (observateur), Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles l'Algérie participe cliquez ici. L'adhésion de l'Algérie à des organisations internationales est aussi indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par l'Algérie peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Oui

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
oui

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Les marchandises expédiées en Algérie doivent être accompagnées des documents suivants :
- le document administratif unique (DAU)
- la facture commerciale (en 3 exemplaires, en français ou en arabe)
- la photocopie de la déclaration en douane
- les documents de transport et la liste de colisage

La Banque d'Algérie impose également pour les produits importés par crédit documentaire la présentation des documents suivants :
- Certificat phytosanitaire pour tout produit agroalimentaire
- Certificat de contrôle qualité pour tous les autres produits
- Certificat d'origine pour tous les produits agroalimentaires ou non 

Dans le cas d'importations en provenance de l'UE, le formulaire EUR1 est nécessaire pour pouvoir bénéficier du tarif préférentiel applicable.

Pour aller plus loin, consultez notre service Trouver ses documents d’accompagnement douaniers.

Les zones franches
L'Algérie n'a pas de zones de libre-échange ni de ports francs.
Pour plus d'informations
Le Ministère algérien du Commerce
Les barrières non-tarifaires
Ces dernières années, l'Algérie a accentué la libéralisation de ses échanges avec les pays étrangers. Toutefois, le pays impose des droits de douane élevés sur certains produits afin de protéger la production locale. Toutes les opérations d'importation et d'exportation de biens et de services doivent être domiciliées auprès d'une banque.
Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Aucun, l'Algérie n'est pas membre de l'OMC.
L'évaluation de la politique commerciale
L'Algérie et l'OMC
Les barrières aux échanges, inventoriées par l'UE.

Retour vers le haut

 

Les normes

L'insertion dans le réseau international de normalisation
L'IANOR est membre de l'International Standard Organisation (ISO).
L'obligation d'utiliser des standards
Les produits destinés à la consommation et à l'emploi, touchant la sécurité, la santé et l'environnement, sont soumis à la certification obligatoire, conformément à la législation en vigueur l(article 13 du Décret exécutif n° 05-465 du 6 décembre 2005, relatif à l'évaluation de la conformité).
La classification des normes
La marque nationale de conformité s'intitule TEDJ. Les marquages NF et CE sont acceptés en Algérie et s'imposent comme références.
L'évaluation du système de standardisation
Les Algériens sont de plus en plus sensibles à la normalisation des produits de grande consommation, en raison de la relative désorganisation qui existe dans le commerce et la distribution.
La consultation des normes on-line
Instituts Algérien de la Normalisation
Les organismes de certification
Ministère algérien de l'Industrie
Les associations des utilisateurs des normes
GS1 Algeria

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo