S'implanter

drapeau Arabie saoudite Arabie saoudite : Les conditions de travail

Les conditions de travail

Les horaires
 
  • La durée légale du temps de travail
8 heures par jour ou 48 heures par semaine. Le nombre d'heures de travail pourra être de 9 heures par jour si le travailleur ne travaille pas en continu, comme par exemple dans les établissements saisonniers, les hôtels, snack bars, restaurants, etc.
  • La durée maximum
Pendant le mois du Ramadan les horaires de travail ne pourront pas dépasser 6 heures par jour ou 36 heures par semaine, en dehors des intervalles réservés aux prières, au repos et aux repas.
Les jours de repos hebdomadaire
Vendredi
Les congés payés
20 jours avec salaire complet payable à l'avance après avoir travaillé pendant un an. 30 jours pour le travailleur qui a terminé 5 années continues.
L'âge de la retraite
60 pour les hommes et 55 ans pour les femmes.
L'âge minimum légal pour travailler
14 ans est l'âge minimum pour travailler. 18 ans pour travailler dans une mine ou une carrière.

Retour vers le haut

Le coût du travail

Le salaire

Le salaire minimum
4.000 SAR - Les entreprises privées sont tenues de payer aux citoyens un minimum de 4.000 SAR/mois pour compter les ressortissants dans le cadre du programme Nitaqat de Saudization. Cependant, ils ne sont ni obligés par la loi ni soumis aux règlements du programme Nitaqat.
Le salaire moyen
10.186 SAR pour les Saoudiens, 4.023 SAR pour les non Saoudiens (GaStat, 4ème trimestre 2021)

www.sadr.org/

Les autres formes de rémunérations
  • Pour les heures supplémentaires
Salaire normal + 50%
  • Pour les week-end
Le double du salaire normal
 

Les coûts de sécurité sociale

Les domaines couverts
La sécurité sociale couvre les pensions vieillesse, d'invalidité, la rente des survivants, les accidents du travail et le chômage. Pour plus de détails, visiter le site de l'AISS.
Les contributions
Les contributions sociales payées par l'employeur : Les cotisations patronales s'élèvent à 9 % du salaire des employés saoudiens (pour les revenus compris entre minimum 1.500 SAR et maximum 45.000 SAR) et 2 % du salaire de tous les employés au titre de l'assurance accidents du travail (pour les revenus compris entre minimum 400 SAR et maximum 45.000 SAR), augmenté de 1 % pour l'assurance chômage depuis le 1 septembre 2014.
Les contributions sociales payées par l'employé : Les employés saoudiens contribuent à hauteur de 9 % des revenus bruts mensuels couverts, dans la limite maximale de 45 000 SAR. À partir du 1er septembre 2014, une cotisation supplémentaire de 1 % à l'assurance chômage est requise.
Les travailleurs saoudiens indépendants contribuent à hauteur de 18% du revenu déclaré (pour des revenus compris entre 1 200 SAR et 45 000 SAR). La contribution pour l'assurance chômage ne concerne pas les autoentrepreneurs.
L'organisme compétent
Organisation générale pour l'assistance sociale (GOSI)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters