S'implanter

drapeau Argentine Argentine : Le profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

L'Argentine est un marché relativement fermé au commerce international, qui représente environ 32 % de son PIB (Banque mondiale, dernières données disponibles). En 2022, les principales exportations du pays comprenaient les tourteaux et autres résidus solides (12,9 %), le maïs (10,5 %), l'huile de soja et ses fractions (7,1 %), les véhicules automobiles pour le transport de marchandises (4,7 %), le blé (4,5 %) ; tandis que les importations étaient principalement composées d'huiles de pétrole (8,3 %), de gaz de pétrole (5,2 %), de pièces et accessoires pour tracteurs et véhicules automobiles (4,6 %), d'ensembles téléphoniques (3,2 %) et de soja (2,6 % - données Comtrade).

En ce qui concerne les partenaires commerciaux, les principales destinations d'exportation en 2022 étaient le Brésil (14,3 %), la Chine (9 %), les États-Unis (7,6 %), le Chili (5,7 %) et l'Inde (5,1 %). En revanche, les importations provenaient principalement de Chine (21,5 %), du Brésil (19,6 %), des États-Unis (12,7 %), d'Allemagne (3,3 %) et de Bolivie (2,7 % - données Comtrade). L'Union européenne représentait 12,3 % des exportations et 13,6 % des achats. Les excédents les plus élevés correspondaient aux échanges avec le Chili (4,16 milliards de dollars), l'Inde (2,7 milliards de dollars), les Pays-Bas (2,68 milliards de dollars), le Pérou (2,14 milliards de dollars) et le Vietnam (1,99 milliard de dollars - données officielles du gouvernement).

La balance commerciale de l'Argentine est généralement positive, bien qu'elle ait fluctué ces dernières années. Selon les dernières données disponibles de l'OMC, l'Argentine a exporté des biens d'une valeur de 88,4 milliards de dollars en 2022 et importé 81,5 milliards de dollars (+13,4 % et +29 % en glissement annuel, respectivement). En ce qui concerne les services, les exportations se sont élevées à 14,4 milliards de dollars (+53 %) contre 21,2 milliards de dollars d'importations (+62,6 %). Au cours de la même année, la balance commerciale du pays a été estimée positive à 0,9 % du PIB par la Banque mondiale. Les chiffres préliminaires du Ministère du Commerce montrent qu'en 2023, les exportations se sont élevées à 66,7 milliards de dollars et les importations à 73,7 milliards de dollars (-16,4 % en volume et -9,7 % en termes de valeur), entraînant un solde commercial négatif de 6,9 milliards de dollars (-4,1 % en volume et -5,8 % en termes de valeur).

 
Valeurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 49.12442.35463.18581.52273.715
Exportations de biens (millions USD) 65.11654.88477.93588.44566.787
Importations de services (millions USD) 19.64612.02813.10121.39622.893
Exportations de services (millions USD) 14.8029.4929.49914.48716.490

Source : World Trade Organisation (WTO), Dernières données disponibles.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 30,832,630,233,032,1
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -74318.23414.63118.69612.353
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -9.67813.39112.09415.0935.443
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -4,5-18,7-18,522,017,4
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 0,69,8-17,79,25,7
Importations de biens et services (en % du PIB) 16,314,713,614,915,3
Exportations des biens et services (en % du PIB) 14,417,916,618,016,8

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) -12,927,15,74,64,4
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 6,1-15,26,75,34,9

Source : IMF, World Economic Outlook, Dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Brésil 14,3%
Chine 9,0%
Etats-Unis 7,6%
Chili 5,7%
Inde 5,1%
Voir plus de pays 58,4%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Chine 21,5%
Brésil 19,6%
Etats-Unis 12,7%
Allemagne 3,3%
Bolivie 2,7%
Voir plus de pays 40,2%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

88,5 Mds USD de produits exportés en 2022
Tourteaux et autres résidus solides, même broyés...Tourteaux et autres résidus solides, même broyés ou agglomérés sous forme de pellets, de l'extraction de l'huile de soja 12,9%
MaïsMaïs 10,5%
Huile de soja et ses fractions, même raffinées,...Huile de soja et ses fractions, même raffinées, mais non chimiquement modifiées 7,1%
Véhicules automobiles pour le transport de...Véhicules automobiles pour le transport de marchandises, y.c. châssis comportant moteur et cabine 4,7%
Froment [blé] et méteilFroment [blé] et méteil 4,5%
Voir plus de produits 60,3%
81,5 Mds USD de produits importés en 2022
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 8,3%
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 5,2%
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 4,6%
Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les tél...Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les téléphones pour réseaux cellulaires et pour autres réseaux sans fil; autres appareils pour la transmission ou la réception de la voix, d'images ou d'autres données, y.c. les appareils pour la communication dans un réseau filaire ou sans fil [tel qu'un réseau local ou étendu]; leurs parties (à l'excl. des ceux du n° 8443, 8525, 8527 ou 8528) 3,2%
Fèves de soja, même concasséesFèves de soja, même concassées 2,6%
Voir plus de produits 76,1%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Principaux services échangés

14,4 Mds USD de services exportés en 2022
33,85%
24,09%
19,22%
15,35%
2,97%
1,43%
1,42%
1,32%
0,33%
0,03%
21,1 Mds USD de services importés en 2022
30,07%
26,35%
15,91%
10,22%
8,34%
3,96%
2,36%
1,81%
0,91%
0,06%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, Dernières données disponibles.

 

Le système de change

La monnaie locale
Peso argentin (ARS)
Le régime de change
La loi de Convertibilité du 1er avril 1991 et le Décret de déréglementation de novembre 1991 ont supprimé le contrôle des changes. Il y a donc une libre convertibilité des devises et un droit au transfert des bénéfices et des capitaux à tout moment et sans aucune formalité déclarative. L'Argentine a donc un régime de change flottant, cependant le gouvernement fait en sorte de garder un taux de change régulier avec le dollar.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
L'Argentine a connu en 2001 une violente dévaluation. Le peso argentin jusqu'alors à niveau de parité avec le dollar passe à près de un tiers de sa valeur.
Depuis quelques années, sa valeur reste stable par rapport au dollar grâce à l'action de la banque centrale. Il s'agit encore d'une monnaie à risque.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Peso argentin (ARS) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 15,7018,7133,1554,0480,57

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
Signataire de l'Accord international sur le café
La coopération économique internationale
L'Argentine est membre des organisations économiques internationales suivantes : Système économique latino-américain et des Caraïbes, OMC, Mercosur, FMI, G-15, G-20, G-24, G-77, CCI, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe l'Argentine, cliquez ici. L'adhésion de l'Argentine aux organisations internationales est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par l'Argentine peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Non

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
Oui

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Les marchandises expédiées en Argentine doivent être accompagnées des documents suivants :
- le document administratif unique (DAU) ;
- la facture commerciale (établie en 5 exemplaires, de préférence en espagnol) ;
- un certificat phytosanitaire (nécessaire pour les fruits, les légumes, les semences et autres végétaux) ;
- un certificat sanitaire (nécessaire pour les viandes) ;
- un certificat d'origine (nécessaire pour certains produits comme les chaussures, les articles de confection ou les vêtements) ;
- un certificat d'analyse (nécessaire pour les boissons alcoolisées et les produits pharmaceutiques) ;
- un certificat de vente libre pour les cosmétiques ;
- les documents de transport et la liste de colisage.

Pour aller plus loin, consultez notre service Trouver ses documents d’accompagnement douaniers.

Les zones franches
L'Argentine dispose de deux types de zones commerciales exemptes de taxes: les zones franches (FTZ), qui sont situées dans tout le pays, et la zone douanière spéciale (SCA), plus complète, qui couvre toute la province de la Terre de Feu et qui doit expirer à la fin de 2023. Le premier texte de loi concernant les zones de libre-échange a été promulgué en 1994. Il existe actuellement neuf zones de libre-échange: La Plata, General Pico (La Pampa), Tucuman, Mendoza, Cordoba, Justo Daract, Chubut, Salta, Santa Cruz. La Terre de Feu est la seule zone douanière spéciale.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'Administration fédérale des recettes publiques (AFIP).
Pour plus d'informations
Aduana Argentina Centro de Informacion para el comercio exterior (en espagnol)
Dirección General de Aduanas, DGA Direction générale de douanes (en espagnol)
Secretaría de Comercio y Relaciones Económicas Internacionales (Ministère du Commerce et des Relations économiques internationales)
Les barrières non-tarifaires
Malgré son appartenance au Mercosur, le protectionnisme reste toujours en vigueur. Certains produits, tels que le sucre, le textile, l'acier, les voitures et les pièces automobiles, sont protégés par des restrictions douanières, quotas et/ou des droits de douane élevés.

Les entreprises qui veulent échanger la monnaie locale en monnaie étrangère doivent déposer une demande de l'autorisation à 'L'Administration fédérale de Ingreso Público', AFIP (Administration fédérale des recettes publiques).

Pour être importés, certains produits, y compris les produits pharmaceutiques, les insecticides, les dispositifs médicaux, nécessitent l'approbation préalable du gouvernement. Les produits tels que les produits agricoles, le bétail et les plantes ont besoin de certificats sanitaires délivrés par une autorité compétente du pays d'origine.
Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Tuiles céramiques, volaille, coton.
L'évaluation de la politique commerciale
L'Argentine et l'OMC, Organisation Mondiale du Commerce
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Instituto Argentino de Normalización y Certificación (IRAM), Institut argentin de normalisation et certification
L'insertion dans le réseau international de normalisation
Au niveau régional, l'Argentine est membre de :
- La Commission panaméricaine de normes techniques ;
- L'Association Mercosur de normalisation ;
Au niveau international, l'Argentine est membre de :
- L'Organisation Internationale de Standardisation (ISO) ;
- La Commission Electronique Internationale ;
- L'Union Internationale des Télécommunications (ITU).
L'obligation d'utiliser des standards
La conformité aux normes est obligatoire pour des produits tels que les machines, les outils, l'électroménager, les équipements sportifs, les jouets, etc. Les biens technologiquement complexes ou potentiellement dangereux doivent subir des tests rigoureux et des procédures d'approbation avant d'être commercialisés en Argentine.
La classification des normes
Normes de l'Instituto Argentino de Normalización y Certificación (IRAM) pour le marquage de produits.
L'évaluation du système de standardisation
Les Argentins sont sensibles au respect des standards ; la norme IRAM ou les certifications ISO 9000 et HACCP sont bien connues des consommateurs ou des entreprises et appréciées pour leur gage de qualité et de sécurité des produits et des services.

La certification IRAM est appelée "Sello IRAM". Comme la plupart des systèmes de normes, l'IRAM est une certification volontaire.

Les produits qui sont en conformité avec la réglementation doivent afficher le marque officielle de sécurité "S" sur leur emballage.

La consultation des normes on-line
Les consultations peuvent se faire sur le site de iram, seul organisme habilité à certifier des produits.
Les organismes de certification
Institut argentin de normalisation et certification ( en anglais)
La Commission de normalisation panaméricaine (COPANT)
Association de normalisation de Mercosur ( en anglais)
L'Institut national de technologie industrielle (INTI)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2024

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par eexpand.

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo