S'implanter

drapeau Brésil Brésil : Le profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

Bien que le commerce extérieur ne représentait que 32,4% de son PIB en 2020 (Banque mondiale), le Brésil fait partie des 30 plus grands exportateurs et importateurs mondiaux et le pays dispose d'un énorme potentiel économique. Le Brésil exporte principalement des graines de soja (13,7%), des minerais de fer (12,3%), des huiles de pétrole (9,4%), du sucre de canne ou de betterave (4,2%) et de la viande bovine congelée (3,2%) ; tandis que ses principales importations sont les huiles de pétrole (4,8%), les pièces et accessoires pour tracteurs et véhicules à moteur (3,2%), les appareils électriques pour la téléphonie par fil (2,8%), les circuits intégrés et micro-assemblages électroniques (2,4%) et les navires flottants (2,3 %). Selon les prévisions du commerce extérieur du FMI, le volume des exportations de biens et de services a augmenté de 8,9 % en 2021 et devrait diminuer à 4,1 % en 2022, tandis que le volume des importations de biens et de services a augmenté de 10,6 % en 2021 et devrait diminuer à 5 % en 2022

Les principaux partenaires commerciaux du pays sont la Chine, les États-Unis, l'Argentine, l'Allemagne, les Pays-Bas, le Canada, la Corée du Sud, le Mercosur et l'UE. Bien qu'il soit la plus grande économie d'Amérique latine et la neuvième au monde, le Brésil est encore relativement fermé par rapport aux autres grandes économies, avec une faible pénétration commerciale et un faible nombre d'exportateurs par rapport à la population (son nombre absolu d'exportateurs est à peu près identique à celui de la Norvège, un pays d'environ 5 millions d'habitants, contre 213 millions pour le Brésil). Cependant, le pays a mis en œuvre des changements pour améliorer le commerce, tels que la réduction du temps de conformité documentaire pour l'exportation et l'importation en améliorant son système d'échange de données électroniques. En 2021, les exportations brésiliennes vers l'UE ont augmenté de 17 %, un taux qui n'a été dépassé que par la Chine, faisant du Brésil le neuvième fournisseur de l'Union européenne. De plus, étant donné que l'UE est le deuxième partenaire commercial du Brésil, ils travaillent sur un accord de libre-échange - dans le cadre des négociations de l'accord d'association de l'UE avec les pays du Mercosur.

La balance commerciale du Brésil est structurellement positive, mais a diminué ces dernières années en raison d'une baisse des prix des matières premières, d'une augmentation des importations d'énergie et d'une baisse de la compétitivité des produits brésiliens. Selon les dernières données disponibles de l'OMC, en 2020, le Brésil a importé 166 milliards de USD et exporté 209 milliards de USD de marchandises, tandis que dans les services, le pays a importé 47 milliards de USD et exporté 27 milliards de USD. En conséquence, la balance commerciale des biens et services s'est élevée à 11,7 milliards de dollars. Superpuissance agricole mondiale, le Brésil mène une politique de commerce extérieur très particulière, visant à conquérir des marchés tout en préservant à tout prix sa position influente.

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 143.474157.543188.564184.370166.276
Exportations de biens (millions USD) 185.280217.739239.264225.383209.878
Importations de services (millions USD) 63.75066.29369.13167.74847.357
Exportations de services (millions USD) 33.30033.67734.58233.59527.860

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 24,524,328,928,532,4
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 44.54457.32543.37626.54732.370
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 13.94219.0017.379-8.94211.737
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -10,36,77,71,1-10,0
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 0,94,94,1-2,4-1,8
Importations de biens et services (en % du PIB) 12,111,814,214,415,5
Exportations des biens et services (en % du PIB) 12,512,514,614,116,9

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

 
Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 9,04,24,43,54,4
Volume of imports of goods and services (Annual % change) 10,75,05,04,13,8

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Chine 32,4%
Etats-Unis 10,3%
Argentine 4,1%
Pays-Bas 3,2%
Canada 2,0%
Voir plus de pays 48,0%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Chine 22,1%
Etats-Unis 17,9%
Allemagne 5,8%
Argentine 4,9%
Corée du sud 2,8%
Voir plus de pays 46,5%

Source : Comtrade, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

209,2 Mds USD de produits exportés en 2020
Fèves de soja, même concasséesFèves de soja, même concassées 13,7%
Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les...Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les pyrites de fer grillées [cendres de pyrites] 12,3%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 9,4%
Sucres de canne ou de betterave et saccharose...Sucres de canne ou de betterave et saccharose chimiquement pur, à l'état solide 4,2%
Viandes des animaux de l'espèce bovine, congeléesViandes des animaux de l'espèce bovine, congelées 3,2%
Voir plus de produits 57,3%
166,3 Mds USD de produits importés en 2020
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 4,8%
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de dix personnes ou plus, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 3,2%
Appareils électriques pour la téléphonie ou la tél...Appareils électriques pour la téléphonie ou la télégraphie par fil, y.c. les postes téléphoniques d'usagers par fil à combinés sans fil et les appareils pour la télécommunication par courant porteur ou pour la télécommunication numérique; visiophones; leurs parties 2,8%
Circuits intégrés et micro-assemblages ...Circuits intégrés et micro-assemblages électroniques 2,4%
Bateaux-phares, bateaux-pompes, bateaux-dragueurs,...Bateaux-phares, bateaux-pompes, bateaux-dragueurs, pontons-grues et autres bateaux pour lesquels la navigation n'est qu'accessoire par rapport à la fonction principale; docks flottants; plates-formes de forage ou d'exploitation, flottantes ou submersibles (sauf bateaux de pêche et navires de guerre) 2,3%
Voir plus de produits 84,5%

Source : Comtrade, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Principaux services échangés

34,1 Mds USD de services exportés en 2018
48,10%
17,36%
17,23%
7,67%
2,42%
2,33%
2,27%
1,57%
1,02%
0,02%
70,9 Mds USD de services importés en 2018
36,33%
25,76%
16,97%
7,23%
6,75%
3,16%
1,99%
1,14%
0,68%
n/a%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

 

Le système de change

La monnaie locale
Real Brésilien (BRL)
Le régime de change
Taux de change flottant.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
Le réal a récemment subi une volatilité croissante. En 2015, il est tombé à son plus bas niveau par rapport au dollar américain en une décennie, en raison de la tourmente financière et de la contraction économique.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Real Brésilien (BRL) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 3,713,614,314,385,89

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord international sur le café de 2001
La coopération économique internationale
Le Brésil est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Mercosur, CCI, G-15, G-20, G-24, G-77, Association latino-américaine d'intégration (LAIA), OMC, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe le Brésil, cliquez ici. L'appartenance du Brésil à une organisation internationale est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par le Brésil peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Non

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
Non

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
- document administratif unique (DAU)
- facture commerciale (en 3 exemplaires, de préférence en portugais avec la description détaillée de la marchandise, le pays d'acquisition, d'origine et de provenance, les indications tarifaires, le numéro d'enregistrement au registre du commerce de l'importateur et le numéro de nomenclature des marchandises)
- certificat phytosanitaire ou sanitaire ;
- certificat de vente libre pour les cosmétiques ;
- certificat de non-contamination radioactive ;
- certificat d'analyse et d'origine pour les vins, déclaration consulaire pour les autres types de boissons alcoolisées ;
- documents de transport et liste de colisage.

Pour aller plus loin, consultez notre service Trouver ses documents d’accompagnement douaniers.

Les zones franches
Il existe actuellement 24 zones franches et zones franches industrielles (ZFI) au Brésil, dont une seule est complètement opérationnelle (la zone franche de Manhaus). D'autres zones importantes sont celles de Macapa, Tabatinga, Guajara-Mirim, Boa Vista et Bonfim.
Pour plus d'informations
Département des douanes
Site de l'OMC sur la politique commerciale du Brésil
Les barrières non-tarifaires
L'importation d'un grand nombre de produits sont soumis à une demande de licence préalable auprès du SECEX (Secrétariat au Commerce Extérieur), qui est seul habilité à délivrer cette licence. Valables 60 jours à compter de la date d'expédition des marchandises (parfois, à compter de la date de la demande de licence). Cette période n'est pas prorogeable et est souvent insuffisante. Il faut alors faire une nouvelle demande de licence. Pour le textile, la réglementation est encore plus stricte: la licence n'est accordée que si le paiement est réalisé dans les 30 jours qui suivent la date de B/L (les importateurs sont tenus de prouver qu'ils ont effectivement payé dans les 30 jours).
Toutes les importations doivent être accompagnées au minimum de 2 copies de la facture commerciale et du B/L. En cas de non conformité avec les exigences légales du pays, les Douanes sont en droit d'appliquer de fortes amendes, allant couramment jusqu'à 100% des droits de douane usuels. Conseillé dans tous les cas de travailler avec un très bon courtier en douane Brésilien qui sera seul à même d'être informé à peu près en temps et en heure des réglementations douanières.
Nécessaire de se référer aux nombreuses réglementations sanitaires avant toute importation.
En outre, depuis que le Brésil a lancé le plan Brasil Maior (Grand Brésil), une augmentation du protectionnisme commercial a été observée.
Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Essence, dumping agricole, coton, agrumes, industrie lourde, brevets (avec les Etats-Unis) ; construction aéronautique (avec le Canada) ; café, volaille, sucre, industrie lourde (avec l'Union Européenne). Le Brésil est très souvent attaqué sur ses restrictions aux importations et émet de son côté des réclamations face aux subventions agricoles dans les pays de l'OCDE.
L'évaluation de la politique commerciale
Le Brésil et l'OMC
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Association brésilienne de normes techniques
Comité brésilien pour la standardisation dans le domaine de l'électricité, l'électronique et les télécommunications
Conseil national de la métrologie, normalisation et qualité industrielle (CONMETRO),
Institut national de la métrologie, normalisation et qualité industrielle (INMETRO)
L'insertion dans le réseau international de normalisation
Membre de l'International Organization of Standardization (ISO), de l'International Electrotechnical Commission (IEC), du Global Ecolabelling Network (GEN), de la Pan-American Standards Commission (COPANT) et de la MERCOSUL Association for Standardization (AMN) et de la Uniform Commercial Code (UCC), devenu GS1 après fusion avec un groupe européen (organisation portant sur les chaînes logistiques et les codes barres). 
L'obligation d'utiliser des standards
La conformité aux normes est obligatoire pour certains produits.
Pour d'autres elle est volontaire. Comme c'est le cas pour toutes les normes non obligatoires, les forces du marché et les préférences rendent souvent nécessaire une certification spécifique.
La classification des normes
Norme ABNT, NBR.
L'évaluation du système de standardisation
L'approche du consommateur brésilien est duale : les 40 millions de brésiliens les plus nantis ont des exigences proches de celles des marchés des pays de l'OCDE quant aux normes de qualité des produits qu'ils achètent. En revanche, le reste de la société est surtout regardant sur les prix et l'image commerciale du produit. Le Brésil possède des règlements stricts et des organisations actives en matière de normes. 
La consultation des normes on-line
Catalogue de l'ABNT
Les organismes de certification
Liste des organisations habilitées à émettre des certifications

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters