S'implanter

drapeau Canada Canada : Les formes légales d'entreprises

Formes légales d'entreprises

Entreprise individuelle.
Nombre de partenaires et d'associés : 1 personne.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum requis.
Responsabilité des associés : Responsable de toutes les dettes et obligations.
Société de personnes en nom collectifs
Nombre de partenaires et d'associés : 2 personnes ou plus. Les partenaires doivent être canadiens.
Capital minimum et/ou maximum : Investissement personnel mais pas de capital minimum requis.
Responsabilité des associés : Personnellement responsables de toutes les dettes et obligations de l'entreprise.
Société de personnes à responsabilité limitée
Nombre de partenaires et d'associés : 2 personnes et plus.
Capital minimum et/ou maximum : 1 000 CAD
Responsabilité des associés : Illimité pour les commandités et limité pour les commanditaires.
Société privée
Nombre de partenaires et d'associés : L'actionnaire majoritaire est canadien, pas de minimum.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum requis.
Responsabilité des associés : Limité au capital social pour tous les actionnaires.
Coopérative
Nombre de partenaires et d'associés : Gérée par les membres.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum requis.
Responsabilité des associés : Responsabilité limitée.
Société en commandite
Nombre de partenaires et d'associés : Personne impliquée financièrement.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de minimum requis.
Responsabilité des associés : La responsabilité du commanditaire au sujet de l’entreprise et des créanciers se limite au montant du capital qu’il a investi.
Annuaires d'entreprises
SEDAR
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Canada OECD
Procédures (nombre) 2,0 5,2
Temps (jours) 1,5 9,5

Source : Doing Business.

 
Pour plus d'informations
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Canada.
Les organismes compétents
L'enregistrement d'une entreprise peut se faire par l'entremise d'un bureau de notaires ou d'avocats. Chacune des provinces dispose d'un bureau provincial ou/et régional pour faciliter l'enregistrement. Les entreprises ayant un numéro d'entreprise sont enregistrées sous 10 jours. Au Québec, c'est le département du Registre des entreprises.
 

Les procédures de recouvrement

Les principes du recouvrement
ll y a possibilité de redressement judiciaire dans le cas d’impossibilité de payer en totalité les créanciers. Dans un premier temps, il est recommandé de faire appel a un syndic de faillite. Il va déposer une proposition d’offre aux créanciers de la compagnie. Le dépôt d'une proposition arrête toutes les procédures légales prises ou envisagées par les créanciers ordinaires. Il donne à la compagnie une certaine marge de manoeuvre lui permettant de discuter de sa situation financière.
Pour plus d'informations sur la faillite, consultez le Bureau du surintendant des faillites du Canada.
Le ratio d'endettement
Une preuve d'insolvabilité doit être établi par un syndic. Voir la base de données du bureau des syndics.
La loi sur les faillites
Loi sur la faillite et l'insolvabilité.
La législation encadrant la restructuration
La loi C-12, loi modifiant la loi sur la faillite et l’insolvabilité, la loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, la loi sur le Programme de protection des salariés et le chapitre 47 des Lois du Canada (2005), a reçu la sanction royale le 14 décembre 2007. La date d’entrée en vigueur n’a pas encore été déterminée.
Pour voir le résumé des changements législatifs, cliquer ici.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters