S'implanter

Gérer une entreprise à l'étranger :
Acheter et Vendre

drapeau Croatie Croatie : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
La coopération économique internationale
La Croatie est membre de l'Union Européenne depuis le 1er juillet 2013 et est ainsi membre de l'Union Douanière Européenne. La République de Croatie a signé des accords de libre échange avec les pays de l'ancienne Yougoslavie: Albanie, Turquie, Moldavie et Macédoine.
Les barrières non-tarifaires
Afin de pouvoir intégrer l'OMC (accession en Novembre 2000), la Croatie a profondément libéralisé son économie. Pour la plupart des marchandises, les droits de douane sont désormais les seules mesures de protection. Quelques exceptions existent, notamment des mesures de restrictions qualitatives, ainsi que des quotas autorisés par les règles de l'OMC (en cas de déficit de la balance des paiements ou bien en cas de menaces fortes sur l'industrie locale). Ces quotas (ils existent surtout pour des produits agricoles) sont alloués par des appels d'offre publics. Certaines marchandises doivent également être importées sous licence, délivrée par le Ministère de l'Economie. Enfin, l'importation d'automobiles âgées de plus de 7 ans est interdite en Croatie.

Au titre de son adhésion à l'Union Européenne le 1er juillet 2013, la Croatie applique la politique commerciale de l'UE comme par exemple les mesures antidumping ou anti-subventions.
Les droits de douane et les taxes à l'importation
La Croatie est membre de l'UE et accepte pleinement sa politique de commerce extérieur. Les opérations de commerce qui ont lieu au sein de l'espace économique européen ne sont pas taxées. Le Tarif Douanier Commun s'applique à tous les biens venant de l'extérieur de l'Espace Economique Européen. Les tarifs douaniers qui s'appliquent pour les produits d'origine européenne peuvent être consultés sur le site duTARIC.


La classification douanière
La Croatie applique le Système Douanier Harmonisé en ligne avec les règlementations de l'UE.
Les procédures d'importation
Un importateur croate est chargé de fournir les documents d'importation requis, qui consistent en documents commerciaux, de transport et de douane communs, ainsi que les certificats requis pour le contrôle de la qualité et les licences, le cas échéant. Le document administratif unique (DAU) utilisé par l'Union européenne et la plupart des autres pays est également le principal document douanier en Croatie.

Dans le cadre des normes « SAFE » préconisées par l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD), l’Union Européenne a mis en place un nouveau système de contrôle des importations, l'« Import Control System » (ICS), qui vise à sécuriser les flux de marchandises au moment de leur entrée dans le territoire douanier de l’UE. Ce système de contrôle, qui s’inscrit dans le programme communautaire eCUSTOMS, est en vigueur depuis le 1er janvier 2011. Depuis cette date, les opérateurs doivent obligatoirement transmettre une déclaration sommaire d'entrée (ENS « Entry Summary Declaration ») au bureau de douane du pays d’entrée, préalablement à l'introduction des marchandises dans le territoire douanier de l'Union européenne.

La responsabilité de fournir les documents requis pour l'importation incombe à l'importateur croate, cela comprend la documentation sur les échanges communs, le transport et la douane, ainsi que les certificats requis pour le contrôle qualité et les licence lorsqu'ils sont nécessaires. Le Document Administratif Unique (DAU) qui est utilisé par l'UE et la plupart des autres pays est aussi le document clé des douanes en Croatie.

La Croatie est membre de la CEFTA (Association de libre-échange de l'Europe centrale) et de l'OMC (Organisation mondiale du commerce). Elle a signé des accords de libre-échange avec les pays de la CEFTA et la Turquie.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le portail des douanes croates.

 
 
Pour plus d'informations
Administration croate des douanes

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Le profil du consommateur
Avec un PIB par habitant de 16 250 dollars US (FMI, 2021), le consommateur croate est moins riche que ses homologues d’Europe de l’Ouest mais il est aussi plus riche que toutes les autres nations des Balkans, à l’exception de la Slovénie. La population croate est vieillissante et décline légèrement, avec un âge médian supérieur à la moyenne de l’UE (43,9 ans contre 43, ans) et une croissance démographique de -0,48% (World Factbook de la CIA, est. 2020 et 2021).

Les Croates dépensent 18,3% de leur budget en alimentation, l'un des taux les plus élevés parmi les États membres de l’UE (Eurostat, 2019 dernières données disponibles). Les dépenses de logement sont moins importantes que la moyenne de l’UE (16,2% contre 23,5% - Eurostat, 2019 dernières données disponibles).

Les inégalités de revenu entre les différentes régions et groupes sociaux est légèrement supérieure à la moyenne de l'UE, mais peu élevée dans le contexte mondial. Le pays a un indice de Gini de 29,3 points selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale.
Le comportement de consommation
Alors que la Croatie est l'un des pays les plus riches des Balkans, les consommateurs croates sont sensibles au prix et ne sont pas particulièrement ouverts aux nouvelles marques faisant leur apparition sur le marché. Après des années de lutte contre la récession, les consommateurs croates sont maintenant capables d’augmenter leurs dépenses et d’être à nouveau optimistes concernant leur économie. L’Indicateur de climat économique (ESI) a atteint en février 2018 son plus haut niveau (118,8 sur 100) depuis que la Commission Européenne suit cet indicateur pour la Croatie.

Les consommateurs croates préfèrent les marques locales lorsqu’ils font leurs courses dans des points de vente traditionnels, cependant, ils ont une véritable préférence pour les revendeurs internationaux en ligne (40% des internautes achètent en grande partie sur des sites étrangers) (ITA, 2019 dernières données disponibles). Le commerce en ligne est loin d’avoir atteint sa maturité, alors que les entreprises ne génèrent que 14% de leurs recettes par ce canal (la moyenne dans l’UE est de 20%) (Eurostat, 2020).
Les associations de consommateurs
Conseil national de la protection du consommateur
Association croate pour la protection du consommateur
Principales agences de publicité
Premisa Communications Management (groupe DIGITEL) est la plus grande société croate spécialisée en relations publiques (en anglais).
Agence de marketing offrant tous les services (en anglais)
Agence indépendante de marketing
Agence de gestion de marque et de marketing créatif (en croate)
Agence de marketing d'achat de média et de planification de stratégie (en anglais)
Europlakat (en anglais)
Solutions publicitaires sur Internet (en anglais)

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
La privatisation du secteur de la distribution a été très réussie et le secteur est maintenant pratiquement entièrement privatisé, avec de nombreux investissements dans de nouveaux projets au cours de la dernière décennie. De nombreuses boutiques démodées, de petite taille genre boutique de proximité ont fait faillite et les consommateurs se sont mis à acheter dans des centres commerciaux récents, ou des supermarchés modernisés ou qui viennent d'être établis et les chaînes de détail (comme Konzum, Pevec), ainsi que les chaînes étrangères qui ont fait leur entrée sur le marché (comme Billa, DM, Mercator, Metro (en croate), Bauhaus, Kaufland).
Part de marché
On estime à 7 500 le nombre de points de vente en Croatie (y compris les kiosques, les petits magasins et les marchés ouverts). Au cours des dernières années, des centres commerciaux récemment développés (comme Importanne, King Cross, Kaptol Centar, Avenue Mall, City Centar One, West Gate, Garden Mall et Arena Centar à Zagreb), des supermarchés et des chaînes de magasins nationaux modernisés ou nouvellement établis (tels que Konzum, Dinova-Diona, Prehrana, Plodine) et des chaînes étrangères (telles que Billa, DM, Mercatone, Metro, Bauhaus, Baumax, Kaufland, Lidl et Interspar) sont devenues des acteurs dominants sur le marché. (ITA, 2019 dernières données disponibles)
Début 2017, la plus grande chaîne de distribution Konzum, dont la société mère est Agrokor, a fait face à de grosses difficultés financières. Le gouvernement croate est intervenu pour prévenir la faillite et a nommé un commissaire pour aider les créanciers dans la restructuration de la société.
On assiste de plus en plus à un phénomène d'internationalisation et de concentration dans le secteur, avec notamment le développement de centres commerciaux, de grands magasins et l'implantation de chaînes internationales d'hypermarchés.
Les organismes de la vente au détail
Association des grossistes de l'Association des employeurs croates (en croate uniquement)

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
La Croatie a une population de 4,17 millions d’habitants et un taux de pénétration d’Internet de 74,2%. La part des utilisateurs mensuellement actifs de smartphones est estimée à 60,4% (Statista). La Croatie se classe au 22ème rang des 28 États membres de l'UE dans l'Index de l'économie et de la société numériques (DESI) 2018 publié par la Commission européenne. Dans l’ensemble, Internet a bien progressé au cours des dernières années. Les citoyens croates utilisent plus Internet que la moyenne et les entreprises emploient volontiers les technologies numériques. On estime que 20% des entreprises croates sont actives dans le commerce électronique (gouvernement des États-Unis). Selon les données de Statista, 100% des utilisateurs croates d'Internet âgés de 16 à 24 ans se connectent tous les jours, ce taux est de 97% pour les 25-34 ans et de 93% pour les 35-44 ans. Les personnes âgées de 45 à 54 ans et de plus de 55 ans ont un taux de pénétration quotidien de 85% et 77%, respectivement. Les moteurs de recherche les plus populaires en Croatie sont Google (96,6%), Bing et Yahoo (1,7% et 1,3% respectivement).
Le marché du e-commerce
Le commerce électronique en Croatie a connu une croissance constante ces dernières années, en particulier depuis l’adhésion du pays à l’UE en 2013. Les agences d’études de marché estiment que la valeur du marché du e-commerce en Croatie a atteint 446 millions de USD en 2017 (gouvernement des États-Unis). Le revenu moyen par utilisateur est actuellement estimé à 166 USD. Selon une étude récente du quotidien croate Poslovni Dnevnik, il y avait environ 1,75 million de cyber-acheteurs en Croatie à la fin de 2017 (sur une population de 4 millions). En 2017, le nombre d'acheteurs en ligne a augmenté de 18%. Environ 250 000 Croates ont commencé à acheter en ligne. Selon des informations, 60% des utilisateurs d'Internet en Croatie achètent en ligne et entre 6% et 10% d'entre eux effectuent des achats en ligne sur une base mensuelle (une augmentation de 9% par rapport à l'année précédente). Seuls 6% des utilisateurs d’Internet n’ont jamais acheté en ligne (gouvernement des États-Unis). On estime que 40% des acheteurs en ligne croates commandent dans des magasins situés en dehors de la Croatie, principalement en Chine et dans l'UE. Les secteurs principaux sont les médias et l'électronique, avec un marché estimé à 181 millions de USD en 2018. Les acheteurs en ligne achètent également des vêtements, des chaussures, des accessoires de mode et des produits alimentaires. Environ 40% des détaillants en ligne croates desservent exclusivement le marché croate, tandis que 40% sont ouverts aux marchés étrangers (notamment de l'UE). Amazon, eBay et Extreme Digital sont les sites les plus populaires en Croatie, avec les plates-formes développées localement eKupi et Abrakadabra. Près de 90% des internautes croates recherchent activement des informations sur le produit ou le service avant de les acheter, en utilisant souvent différents canaux. En ce qui concerne les méthodes de paiement en ligne, 21% des acheteurs utilisent des cartes de crédit, tandis que PayPal et des services similaires ne sont utilisés que par 10% des acheteurs. Les applications de paiement sur smartphone émises par les banques - actuellement utilisées par 13% des acheteurs - se développent. Cependant, la majorité des acheteurs en ligne préfèrent toujours utiliser les virements bancaires directs (31%) ou les paiements à la livraison (25%). La plupart des utilisateurs d'Internet en Croatie (plus de 74%) utilisent Internet pour les médias sociaux. Le réseau social le plus populaire est Facebook, avec environ 1,9 million d'utilisateurs (plus de 70% d'entre eux ont entre 18 et 44 ans). Instagram compte 760 000 utilisateurs, dont 54% de femmes. Viber est le service de messagerie le plus utilisé en Croatie, devant WhatsApp et Messenger.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
A peu près la moitié des marchandises transportées en Croatie le sont par voie routière. Etant donné que la Croatie est un pays marin, le transport maritime est le second moyen le plus utilisé pour le transport de marchandises (près de 30% des marchandises transportées). Le reste, à peu près 20% des marchandises transportées, se divise à peu près à égalité entre le chemin de fer et les pipelines.

La part du transport dans le PIB est de 8,3% et au niveau de l'emploi de 7,3%.

Les ports
Port de Rijeka (en anglais)
Port de Ploce (en anglais)
Les aéroports
Aéroport de Zagreb
Aéroport de Split
Aéroport de Pula
Aéroport de Rijeka
Aéroport de Dubrovnik
L'administration des transports maritimes
Ministère de la mer, des transports et des infrastructures
L'administration des transports aériens
Agence de l'aviation civile croate
Ministère de la mer, des transports et des infrastructures
L'administration des transports routiers
Ministère de la mer, des transports et des infrastructures
L'administration des transports ferroviaires
Ministère de la mer, des transports et des infrastructures

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

Le secteur secondaire contribue pour près de 20% au PIB. La fabrication emploie près de 25% de la main-d'oeuvre. En terme de valeur ajoutée, les leaders sont les fabricants d'alimentation et de boissons, d'électricité, de gaz et d'alimentation en eau, mais aussi de produits chimiques, de produits à base de pétrole raffiné et de produits fabriqués en métaux. Par tradition, la Croatie est aussi solide au niveau de la construction navale, son industrie de la construction et ses produits à base de tabac.

 

Trouvez des annuaires sectoriels en Croatie grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
64 fédérations professionnelles répertoriées pour la Croatie.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre croate de l'Economie
Contacter vos représentations commerciales en Croatie
Contactez la mission économique.
Ambassade de France en Croatie
Associations professionnelles générales
Association des employeurs croates (en croate)
 

Contactez l'équipe BNPP Trade Development pour vous accompagner en Croatie.

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters