S'implanter

drapeau Emirats Arabes Unis Emirats Arabes Unis : Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Distribuer un produit

 

Les procédures d'accès au marché

 
 

Les procédures douanières

Les procédures d'importation
L'importateur soumet la demande de déclaration d'importation pour le dédouanement aux EAU en ligne via dubaitrade.ae. Dans le cas de marchandises soumises à des restrictions ou de cargaisons exemptées de droits, l'importateur prend les dispositions nécessaires pour obtenir les permis nécessaires auprès de l'autorité désignée pour la délivrance des permis avant de remplir la déclaration d'importation.
Pour l'importation aux EAU de marchandises en provenance de l'étranger, les documents originaux suivants sont requis :

  • Facture commerciale de l'exportateur adressée à un importateur agréé dans le pays, détaillant la quantité totale, la description des marchandises et la valeur totale pour chaque article (en trois exemplaires) ;
  • Certificat d'origine approuvé par la Chambre de commerce du pays d'origine, détaillant l'origine des marchandises ;
  • Liste d'emballage détaillée en fonction du poids, de la méthode d'emballage et du code SH pour chaque article individuel contenu dans l'envoi ;
  • Un permis d'importation émanant d'organismes compétents dans le cas de l'importation de marchandises soumises à restrictions ;
  • Le connaissement original ;
  • Une lettre d'exemption de droits de douane dans le cas où les conditions d'exonération sont remplies, y compris un bon de commande local (LPO).

Pour plus d'informations sur les douanes aux Émirats Arabes Unis, veuillez consulter le site web UAE Customs.

Les procédures spécifiques à l'importation
Certains biens tels que les animaux, les médicaments et les armes ne peuvent être importés/exportés qu'après avoir reçu les permis nécessaires des autorités compétentes.
Toutes les viandes importées nécessitent un certificat sanitaire délivré par le pays d'exportation et un certificat d'abattage halal délivré par un centre islamique approuvé dans le pays. Certains produits nécessitent un certificat sanitaire ou phytosanitaire ou, pour les produits transformés, un certificat d'exportation confirmant leur aptitude à la consommation humaine ; et d'autres un certificat de non-irradiation pour certains produits (facultatif pour les produits européens).
Importer des échantillons
Les Émirats arabes unis ont rejoint le système de carnet ATA le 1er avril 2011, acceptant les marchandises pour les foires et expositions. Les Émirats arabes unis limitent généralement la durée des carnets à six mois, avec possibilité de prolongation.  Les douanes des Émirats arabes unis peuvent facturer des frais de régularisation* (jusqu'à 5 000 AED) dans des conditions spécifiques.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
 
 
 

Les droits de douane et les taxes à l'importation

Le seuil douanier (à partir duquel des droits de douane sont exigés)
Les produits dont la valeur est inférieure à 1 000 AED sont exemptés de droits de douane et de TVA. Les cadeaux apportés par les passagers à destination des Émirats arabes unis et dont la valeur est inférieure à 3 000 AED sont également exempts de droits de douane et de TVA.
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
Depuis l'adoption d'un tarif commun pour les pays du CCG, les droits de douane sont de 5% de la valeur CIF de la plupart des produits. Toutefois, les produits alcooliques sont soumis à 50% de droits et les produits du tabac sont évalués à 100% de droits de douane.
Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici.
Les produits soumis à des droits de douane plus élevés
- 50% de la valeur CIF du produit pour les importations d'alcool
- 100% de la valeur CIF du produit pour les importations de tabac.
Les produits soumis à des droits de douane moins élevés
Le 1er janvier 2003, les EAU ont adhéré à l'union douanière du CCG, qui égalise les droits payés à l'entrée d'un article dans tout État membre, quel que soit le pays de destination au sein du CCG et établit une zone de libre-échange entre les États membres.
La classification douanière
Depuis la mise en place de la zone de libre échange entre les pays du conseil de coopération du Golfe en 2003, le système a été harmonisé.
La méthode de calcul des droits de douane
Les droits de douane sont calculés à partir de la valeur CIF du produit.
La méthode de paiement des droits de douane
Les droits peuvent être réglés selon différentes formes. Une fois payés, les droits ne peuvent pas être restitués (sauf si il y a eu erreur des autorités des EAU).
Les taxes à l'importation (hors taxes à la consommation)
Il n'y en a pas.
 
 

Les règles d'emballage et d'étiquetage

L'emballage
Il n'y a pas de règles particulières. Les étiquettes doivent être difficiles à ôter ou à falsifier et les informations qu'elles contiennent doivent être claires et faciles à lire.
Les langues autorisées sur les emballages et les étiquettes
Une traduction en arabe doit apparaître sur l'emballage en plus des autres langues utilisées. Un autocollant en arabe est autorisé à partir du moment où il ne cache pas les mentions obligatoires.
Les unités de mesures autorisées
Le système métrique est utilisé.
Le marquage d'origine
Le marquage d'origine est obligatoire. Il faut indiquer le pays d'origine du produit et le nom et l'adresse du fabricant et du conditionneur.
La réglementation concernant l'étiquetage
L'étiquette doit comporter:

- la liste complète des ingrédients en ordre décroissant selon leur proportion avec la mention "ingredients after preparation" pour les produits déshydratés
- le nom des produits et de la marque
- tous les additifs alimentaires utilisés
- la teneur en eau doit apparaître sur l'étiquette sauf si l'eau entre dans la composition d'un des ingrédients.
- les conditions de transport et de stockage doivent apparaître sur les produits surgelés
- le nom et l'adresse du fabricant et du conditionneur
- le pays d'origine
- le mode de préparation pour la consommation si besoin
- si le produit contient des graisses animales ou de la gélatine, il faut préciser de quel animal elles proviennent
- Les dates de production et de péremption: jour/mois/année pour une durée de conservation supérieure à 3 mois, mois et année pour une durée de conservation inférieure à 3 mois.

Les réglementations spécifiques
Il faut mentionner 'Halal' (egorgé selon le rite musulman) pour les produits carnés. L'alcool et le porc ne doivent en aucun cas entrer dans la composition des aliments. Les municipalités ont établi une liste indiquant les additifs alimentaires ou colorants autorisés aux Emirats.

Retour vers le haut

Distribuer un produit

 

Le réseau de distribution

Les types de magasins

Les boutiques traditionnelles, échoppes du souk
Ces endroits sont très prisés par les consommateurs à bas revenue. Ils vendent des produits de basse ou de moyenne gamme.
Les centres commerciaux
Ils ont connu un essor fulgurant avec l'enrichissement du pays et le développement du tourisme. On y trouve de nombreuses boutiques franchisées.
Abu Dhabi Mall

Mall of the Emirates

Les boutiques spécialisées
Elles offrent des produits de luxe dans le domaine de la gastronomie, des alcools, des vêtements, des accessoires de mode, des montres, etc
Les magasins multi-produits et multimarques
Ce sont des "department stores" qui regroupent des rayons de produit s divers et multimarques.
Salam studios
Les shop in shop
Ce sont de grands "department stores" qui regroupent sur la même surface plusieurs  enseignes de produits de luxe dans un décor dédié à chaque marque. C'est le nouveau concept très en vogue à Dubaï.
Paris Gallery
Les boutiques des hôtels
Elles sont spécialisées dans les produits de luxe. Elles sont monopolisées par quelques agents-importateurs qui ont signé des contrats d'exclusivité avec les hôtels et les projets hôteliers en cours de réalisation.
Les supermarchés
Ils sont de plus en plus populaires. Le secteur est dominé par Carrefour et Casino. On y retrouve aussi Spinney
Carrefour Group

Spinney Group

 

L'évolution du secteur de la vente au détail

Croissance et régulation
Les Émirats arabes unis restent l'un des marchés les plus attrayants de la région pour les détaillants, derrière l'Arabie saoudite. Le marché de détail des EAU a été évalué à 22 milliards de dollars en 2020 (+14,4% par rapport à 2019) les ventes d'épicerie représentant 44,2% des ventes au détail, soit 9,7 milliards USD (USDA). Le secteur est en pleine croissance en raison de divers facteurs tels que l'augmentation du revenu par habitant, la croissance de l'industrie du tourisme et l'augmentation de la population expatriée. Selon Majid Al Futtaim, les dépenses de consommation ont augmenté de 14% au premier trimestre 2022 par rapport à la même période en 2019, l'économie continuant de se remettre de la pandémie de Covid-19.

Le pays reste très attractif pour les détaillants puisque 87,5% de la population vit dans les zones urbaines (Data Reportal, 2022). Les EAU ont une forte pénétration des supermarchés et des hypermarchés en raison du taux élevé d'urbanisation. En ce qui concerne la distribution alimentaire moderne, l'omnicanal (achat en ligne et hors ligne) devient une tendance croissante. Les Émirats arabes unis sont le marché du commerce électronique le plus avancé de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) et le secteur connaît un véritable boom. Plus de 95% des achats devraient être effectués en ligne d'ici 2040. Le commerce électronique de détail devrait croître de 60% pour atteindre plus de 8 milliards USD d'ici 2025 par rapport à 2021 (EZDubai et Euromonitor). Les dépenses des ventes de détail en ligne ont triplé au premier trimestre 2022 par rapport aux trois premiers mois de 2019, tirées par l'alimentation et les boissons et les secteurs des hypermarchés/supermarchés (Majid Al Futtaim).

Un certain nombre de méthodes de vente sont possibles dans les Émirats ; la vente directe n'est pas le modèle le plus développé. Le moyen le plus courant consiste à commercialiser des produits par l'intermédiaire d'agents commerciaux locaux. De nombreuses entreprises optent pour le choix d'un distributeur ou d'un agent commercial différent dans chaque émirat. Les importations et les exportations de produits alimentaires sont généralement confiées à des entreprises spécialisées dans ce domaine. Cependant, le gouvernement a récemment aboli le monopole des agents et a procédé à l'ouverture de ce secteur. Enfin, les entreprises ont tendance à utiliser la position géographique de Dubaï comme plaque tournante régionale pour y stocker leurs marchandises avant de les réexporter vers d'autres marchés, comme l'Inde ou l'Iran. Enfin, le modèle de la franchise est en pleine expansion.
Part de marché
Les supermarchés ont la plus grosse part de marché dans la distributiion. Ils sont suivis par les magasins de vente en vrac, les centres commerciaux , les marchés et foires et lesmagasins spécialisés. Les leaders du marché sont : Carrefour, Lulu Group, Union Co-operative Society, Abu Dhabi Cooperative Society et Sharjah Cooperative Society (USDA).
Les organismes de la vente au détail
Chambre de commerce et d'industrie de Dubai
 

E-commerce

Accès à Internet
Avec 9,5 millions d’habitants, la population des Émirats Arabes Unis est la 7ème population la plus importante des 14 pays du Moyen-Orient. Dans la région, le pays occupe néanmoins la deuxième position en termes de taux de pénétration d'internet, l'un des plus élevés au monde, estimé à environ 90% (Internet World Stats). Les internautes émiratis, à la fois les locaux et les expatriés (8,5 millions de personnes) représentent 5,8% de l’ensemble des internautes au Moyen-Orient (4ème rang). La pénétration d’internet a presque atteint sa maturité et croît actuellement à un taux moyen de 4% (Hootsuite). Les EAU ont la plus forte pénétration de smartphones au monde (81% en 2017) et 82% de la population totale sont des internautes actifs sur leur mobile. Les internautes se connectent fréquemment à internet : 89% des internautes se connectent quotidiennement (Baromètre de la consommation Google). La part des mobiles sur le trafic web est la plus élevée (57%) et continue d’augmenter rapidement au détriment des ordinateurs personnels et des tablettes (-16% et -13% respectivement). En ce qui concerne les moteurs de recherche, Google domine le marché avec une part de marché de 96,72%, suivi de Bing à 1,48% et de Yahoo à 1,42% (Statcounter - 2017).
Le marché du e-commerce
Le e-commerce émirati profite d’une des plus fortes croissances de ces dernières années et constitue le marché le plus dynamique de la région MENA, il est aussi le leader du e-commerce parmi les États du CCG. Entre 2013 et 2017, les ventes au détail en ligne seraient passées de 490 millions de dollars à 1,6 milliard de dollars. La valeur totale du marché du e-commerce devrait augmenter de façon exponentielle en 2018 et atteindre entre 8,98 et 10 milliards de dollars selon les prévisions. Dans l’ensemble, le marché devrait connaître une croissance moyenne de 25% par an d’ici 2020. La croissance du marché du e-commerce devrait être soutenue dans une large mesure par la téléphonie mobile étant donné que les EAU ont le taux de pénétration du smartphone le plus élevé au monde (81% en 2017 selon un sondage Newzoo). L'utilisation du smartphone est encore plus répandue chez les Millenials (plus de 90% selon un sondage de Google). La part des achats en ligne courants effectués avec le mobile est déjà supérieure à celle des achats via ordinateur portables et via ordinateur de bureau (47% contre 39% - Hootsuite). Les achats transfrontaliers sont extrêmement populaires aux EAU. En 2017, 46% des consommateurs ont déclaré avoir acheté sur des sites étrangers (PayPal 2018). Les sites américains étaient de loin les plateformes de e-commerce les plus visitées, suivis des sites indiens et chinois. Souq.com, Cobone.com et Sukar.com sont les sites de e-commerce les plus populaires sur le marché national. L'acquisition de Souq.com par Amazon et le lancement de Noon.com par le groupe Emaar en 2017 devraient dynamiser davantage le marché du e-commerce émirati.
Ventes et clients du e-commerce
La population émiratie, que ça soit les locaux ou les expatriés, est l’une des populations dans laquelle les acheteurs en ligne sont les plus connectés et les plus actifs au monde. Selon Eshop World, les EAU comptent au total 6,8 millions d'acheteurs en ligne, soit près de 80% des internautes, ce qui est supérieur à la moyenne européenne (66% des internautes). Les acheteurs en ligne de moins de 31 ans, qui constituent 64% de la population, représentent 73% de toutes les transactions en ligne. Les ventes proviennent essentiellement de Dubaï, la ville hébergeant 60% des acheteurs en ligne. Comme le reflète la grande diversité de la population, seulement 30% des acheteurs en ligne sont des émiratis locaux. En tant que centre de réexportation des produits de la région, les EAU disposent d'un réseau de distribution bien établi et se classent au 13e rang de l'indice de performance logistique de la Banque mondiale. D'autre part, les moyens de paiement en ligne sécurisés sont loin d'avoir atteint leur maturité, 58% de toutes les transactions en ligne se faisant toujours en espèces, selon A.T. Kearney. Dubai Economy a lancé une nouvelle initiative de protection des consommateurs en ligne, qui s’appelle "Protection numérique", afin de renforcer la confiance des consommateurs dans les paiements électroniques. Malgré un manque relatif de moyens de paiement en ligne sécurisés, le montant dépensé par personne et par achat en ligne est le plus élevé au monde ; il est de 332 dollars (KPMG – 2017) contre 86 dollars par achat aux États-Unis et 73 dollars en Europe. Alors que les ventes en ligne sont traditionnellement dominées par la vente au détail de produits électroniques, la part du marché de la mode augmente et passe de 85 millions de dollars en 2013 à 272 millions de dollars en 2017, selon Euromonitor. Toutefois, les ventes de vêtements de mode ne représentent que 3% de l’ensemble des achats en ligne, tandis qu'au Royaume-Uni, marché bien développé dans ce domaine, la mode représente 40% du total des ventes en ligne.  Les consommateurs réagissent bien aux adaptations locales des grandes promotions internationales en ligne, comme avec le White Friday (adaptation du Black Friday) qui est devenu le plus grand événement d'achat en ligne de l'année 2017.
Réseaux sociaux
Les Émirats Arabes Unis ont le taux de pénétration des médias sociaux le plus élevé au monde (99% - Hootsuite 2017). Les utilisateurs émiratis sont également parmi les plus actifs sur les médias sociaux et passent en moyenne 3 heures et 24 minutes par jour sur les plateformes de médias sociaux, et 7 heures et 55 minutes en ligne. Facebook et YouTube sont les réseaux de médias sociaux les plus populaires aux EAU, avec environ 8,7 millions d'utilisateurs sur les deux plateformes. Ces deux applications sont suivies de WhatsApp (7,2 millions d'utilisateurs) et d’Instagram (5,7 millions). Selon UAE Social Media Survey et les MidEast Media Survey, le classement est différent si on tient uniquement compte des Émiratis locaux. Dans ce cas, WhatsApp est le réseau le plus populaire, utilisé par 96% des Émiratis (1,7 million de personnes), suivi d’Instagram (78% soit 1,4 million), Facebook (70% soit 1,2 million) et Snapchat (62% soit 1,1 million). Les médias sociaux sont principalement utilisés à des fins de divertissement (près de 70% des utilisateurs), tandis que seulement la moitié des utilisateurs se rendent sur les médias sociaux pour obtenir et partager des informations. Selon MidEast Media Survey, Twitter est la principale plateforme de médias sociaux d’actualité, tandis que YouTube est la principale plateforme de divertissement.
 

La vente à distance

Les principales formes de vente à distance
La vente directe est possible sous la forme de vente par correspondance ou d'e-commerce.
Les types de produits
Ce type de distribution est recommandé pour les ventes de petits volumes et rares car le marketing aux Emirats est très compétitif.
L'évolution du secteur
Ce type de vente reste limité à certaines catégories de produits. Il connaît cependant une croissance, surtout dans le domaine de la beauté et de la santé. Dubaï a accueilli un festival de vente directe. De plus en plus de sociétés étrangères et locales utilisent les services internet et mobiles pour communiquer directement avec les clients aux EAU. Le secteur du e-commerce représente 3 milliards USD parmi les pays membres du Conseil de coopération du Golfe. Environ 72% de la population des EAU achètent des produits en ligne (ou ont réalisé au moins une ou deux transactions).
 
 

Les intermédiaires commerciaux

Les sociétés de commerce
 
  • Type d'organisations
Cette solution est plus répandue que la vente directe. Il n'y a aucune distinction juridique entre un agent commercial et un distributeur. Il est important d'avoir un relais local car dans la culture émirienne, le commerce est encore une activité dans laquelle il doit y avoir un contact face à face. Ils n'envisagent pas de relations commerciales à distance.
  • Les principaux acteurs
Al Ghurair Retail, Al Jaber International, Al Khaja Group, Al Tayer Group.
Les grossistes
 
  • Type d'organisations
Ce type de compagnie devient de plus en plus important surtout à Dubaï. Le commerce de gros était autrefois réservé au domaine agroalimentaire. Aujourd'hui, il se développe aussi dans le secteur des nouvelles technologies de communication (téléphones mobiles, ordinateurs...). Souvent les grossistes sont aussi importateur et distributeur.
  • Les principaux acteurs
Les groupes Lifco et LuLu dominent le secteur de la distribution de produits alimentaires. Al Futtaim electronics domine la vente de gros de matériel électronique. Aptec, Axiom Telecom - qui fait partie du groupe Bannai - ainsi que CADD dominent le secteur de la vente de gros d'ordinateurs et de téléphones portables.
Les ressources utiles
Annuaire des entreprises aux Emirats
 

L'agent commercial

Les avantages
Le recours à un agent commercial associé à un bureau de représentation, une succursale ou une implantation est le moyen idéal pour compléter son installation.
Les points de vigilance
Il est difficile de mettre fin au contrat commercial. En effet, de manière générale, il est impossible pour le commettant de mettre fin au contrat commercial de manière unilatérale et ce même si le contrat avait une durée déterminée une fois que celui-ci a été enregistré auprès du Ministère de l'économie. Par ailleurs, seuls les citoyens émiratis et les sociétés détenues entièrement par des nationaux peuvent s'enregistrer auprès du Ministère de l'économie comme agents commerciaux locaux.
Les éléments de motivation
La perspective d'un pourcentage intéressant sur les transactions motivent les agents commerciaux.
La commission
L'agent a droit à une commission sur toutes les transactions réalisées dans le pays. Cela signifie qu'il perçoit aussi une rémunération sur les affaires dans lesquelles il n'a joué aucun rôle. Certaines compagnies comme la Gulf commercial agency sont renommées dans ce domaine mais la plupart du marché est réparti entre des petites structures.
La rupture du contrat
Les agents commerciaux sont juridiquement des commerçants indépendants. Ils peuvent dès lors déléguer une partie ou la totalité de leurs activités à un sous-agent. Il faut par conséquent être très vigilant dans la rédaction du contrat pour éviter d'être représenté par quelqu'un que l'on n'a pas choisi. Deux conseils s'imposent. D'une part, mettre en place une période probatoire suffisamment longue avant de signer le contrat commercial avec l'agent. D'autre part, se faire assister par un avocat reconnu localement dans la rédaction du contrat. Le contrat doit être enregistré par l'agent auprès du Ministère de l'économie pour éviter la distribution des produits de la société par un autre agent sans son accord. En outre, il faut noter que la législation des EAU distingue deux formes d'agents commerciaux : les agents commerciaux enregistrés et non-enregistrés. Dans certains cas, les agents peuvent être utilisés sur un projet déterminé : leur action est restreinte au projet en question, le contrat étant déterminé par le salaire ou l'achèvement du projet.
Trouver un agent commercial
Ministère de l'économie, Les agents commerciaux enregistrés
 

Créer une unité commerciale

Les avantages
La création d'une unité commerciale dans le pays est intéressante car elle permet d'être directement en contact avec le consommateur et de mieux évaluer ses goûts. Cela permet d'être au plus près du marché et de pouvoir adapter de façon adéquate ses produits.
Les points de vigilance
Les frais d'installation et de fonctionnement sont très élevés.
Les différentes formes d'implantation possibles
 
  • L'office de représentation
Le bureau de représentation sert de liaison entre la société étrangère et ses partenaires locaux. Il permet aussi de faire la promotion des produits et services de la société. Il n'est pas habilité à recevoir des recettes et à effectuer des actes commerciaux. C'est un organisme dépensier. La création d'un bureau de représentation nécessite la nomination d'un agent de service (autre fois dénommé sponsor) émirati. Celui-ci peut être rémunéré de deux façons. Il peut recevoir un pourcentage sur le montant du chiffre d'affaire généré dans le pays par le bureau de représentation. Il peut aussi recevoir un forfait qui se situe en moyennne entre 25.000 et 150.000 AED. Cette solution est la meilleure car l'agent de service n'a pas d'activité commerciale et qu'il est par conséquent dangereux de lier sa rémunération à celle-ci. Depuis 2005, les sociétés étrangères doivent mettre en place une garantie bancaire de 50.000 AED pour obtenir l'installation ou le renouvellement de la licence du bureau.
  • La succursale
La création d'une succursale nécessite aussi la nomination d'un agent de service émirati. Les agents de service ont tendance à se faire enregistrer comme agent commercial. Il faut être vigilant sur ce point et préciser dans le contrat liant l'agent de service à la société que celui-ci n'est pas désigné comme agent commercial de l'entreprise. Une succursale ne nécessite pas un propriétaire venant des Émirats Arabes Unis, mais un citoyen des EAU doit en être le sponsor.  Certains secteurs sont exclus de ce type d'implantation. Il s'agit des activités bancaires, des assurances, des agences commerciales et des transports routiers de passagers. La création d'une succursale exige aussi la mise en place d'une garantie bancaire de 50.000 AED. Les entreprises étrangères peuvent toutefois établir une succursale dans les zones franches avec la possibilité de maintenir la pleine propriété et de bénéficier d'une exonération fiscale totale.
  • La société
La mise en place d'une filiale requiert un partenariat avec des ressortissants émiratis (personnes physiques ou morales) qui seront obligatoirement majoritaires dans le capital (au moins 51% des parts de l'entreprise créée). Il faut faire très attention aux montages juridiques qui essaient de contourner cette obligation car ils sont invalidés automatiquement par les cours de justice locales. Les entreprises étrangères peuvent toutefois établir une filiale dans les zones franches avec la possibilité de maintenir la pleine propriété et de bénéficier d'une exonération fiscale totale.
 

La franchise

L'évolution du secteur
Les marques de franchise locales et internationales continuent de croître de manière exponentielle aux Emirats Arabes Unis dans divers secteurs, notamment les aliments et les boissons, la vente au détail de vêtements et les supérettes. Une combinaison de facteurs a stimulé cette croissance, notamment : un environnement exempt d'impôts attrayant (qui évoluera au début de 2018), une infrastructure de classe mondiale, une législation améliorée en matière de propriété intellectuelle, les efforts du gouvernement pour diversifier l'économie, une population croissante avec une proportion importante d'expatriés, des modes de consommation changeants, une pénétration croissante des détaillants internationaux, une augmentation des revenus et une propension accrue aux loisirs et à la consommation, un nombre croissant de l'émergence en tant que destination de magasinage populaire, et la désignation de Dubaï en tant qu'hôte de l'Expo 2020 (reportée en raison de la Covid-19)
 
Outre les dispositions clés normalement incorporées dans les accords de franchise, les entreprises doivent accorder une attention particulière à la période, à la spécification de zone, à la règle du transfert à tierce partie, aux mécanismes de résolution des litiges et aux mécanismes de résiliation. Les entreprises doivent être conscientes des barrières commerciales, telles que le boycott de la Ligue arabe d'Israël qui interdit toute marchandise en provenance d'Israël. De cette manière, un partenaire pourrait également demander à l'entreprise de signer une déclaration selon laquelle elle n'a pas / ne veut pas commercer avec Israël. Toutefois, l'article 999 du "Internal Revenue Code" rend illégal pour les entreprises étrangères de se conformer à de tels accords.
 
Pour qu'un contrat puisse être enregistré auprès du ministère, il faut remplir un certain nombre de critères, dont les principaux sont les suivants: le franchisé doit être un ressortissant des EAU ou une entité détenue à 100% par des ressortissants des EAU; le contrat de franchise doit accorder l'exclusivité sur tout ou partie des EAU; et le contrat de franchise doit être notarié. Il est recommandé d'enregistrer les marques auprès du Ministère de l'économie avant d'entrer sur le marché des EAU.

Depuis de nombreuses années, le marché de la franchise aux Émirats arabes unis est bien représenté par les principales marques occidentales de vente au détail et de restauration rapide. Dans le secteur de la mode, il s'agit notamment de Zara, Mango, Bershka, H&M, Promod, Nike, Calvin Klein, Claire's, MAC, Pandora et Monsoon. Dans la restauration rapide, les marques emblématiques telles que McDonald's, Starbucks et Yum! dominent. Étant donné la présence à long terme et la saturation relative de ces marques sur le marché des Émirats arabes unis, les franchiseurs émiratis cherchent des possibilités de développement dans un certain nombre de nouveaux concepts étrangers tels que le commerce en ligne, la personnalisation des produits, la fourniture de services sains et écologiques et la livraison et le conseil à domicile.
Les grandes enseignes franchisées
Pizza Hut, pizzeria
H&M, vêtements
Starbucks, café
Zara, vêtements
Pour plus d'informations
Ministère de l'économie
 

Trouver de l'aide

Les sociétés de commerce spécialisées en import-export
Groupe Altaf et Khammas, spécialisé dans la réexportation de produits frais dans le Moyen-Orient.
Al Nabeel Perfume Trading
Al blossom trading est
Annuaire d'entreprises arabes (en anglais)
Ressource recommandée
Portail commercial de Dubaï
 

Contactez l’équipe BNPP Trade Development pour vous accompagner aux Emirats Arabes Unis.

 
 

Consultez French Desk pour trouver les sociétés d'accompagnement aux Emirats Arabes Unis.

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters