S'implanter

drapeau Hongrie Hongrie : La fiscalité et la comptabilité

Dans cette page : Les taxes sur les sociétés | Les règles comptables | Les taxes à la consommation | Les taxes sur le revenu des personnes | Les conventions de non double imposition | Les sources d'information fiscale

 

Les taxes sur les sociétés

La distinction entre société résidente et société étrangère
Les sociétés sont des résidents du point de vue de l’impôt sur le revenu des sociétés si elles sont constituées en Hongrie ou si leur siège de direction effective est en Hongrie. La Hongrie détermine les établissements stables en s’appuyant sur les modèles de directives de l’OCDE.
 

Le taux standard

Impôt sur les sociétés 9%
Taxe professionnelle locale (LBT) Les tarifs varient selon la municipalité, limité à 2% maximum
 
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères
Les entreprises résidentes sont imposées sur leurs revenus mondiaux. Les non-résidents sont soumis à l’impôt sur le revenu des sociétés sur les revenus de leurs activités commerciales en Hongrie.
Une société étrangère est réputée résidente si son principal site de gestion effectif est en Hongrie.
La taxation des plus-values
En général, les plus-values ​​font partie de l'assiette de l'impôt sur les sociétés et sont imposées au taux normal de 9 %. Les plus-values ​​résultant de la vente d'actions de sociétés hongroises par des sociétés non-résidentes sont exonérées d'impôt, à l'exception de celles des sociétés immobilières hongroises. Les plus-values ​​résultant de la cession d'investissements peuvent également être exonérées à condition que le contribuable possède la filiale hongroise (qui ne peut pas être une société étrangère contrôlée) pendant au moins un an et que les autorités hongroises soient tenues informées de l'acquisition de l'investissement dans les 75 journées. Les plus-values ​​résultant de la vente d'une propriété intellectuelle bénéficient d'une exonération similaire, mais la période de déclaration de l'acquisition est réduite à 60 jours.
Les déductions et les crédits d'impôt
Toutes les dépenses encourues pour percevoir un revenu d'entreprise imposable pourront généralement être déduites.

Les subventions faites ou les actifs transférés sans contrepartie, ainsi que les passifs assumés ou les services fournis gratuitement, seront considérés comme des dépenses d'entreprise si le contribuable a une déclaration de la part du bénéficiaire indiquant que les bénéfices du bénéficiaire ne seront pas négatifs sans les revenus perçus. Les subventions accordées à une personne étrangère ou à une société résidente étrangère ne sont pas considérées comme des dépenses d'entreprise. Les avantages du personnel et l’impôt sur les avantages accessoires qui leur est payable sont déductibles d’impôt.
Les créances irrécouvrables peuvent être déductibles si elles sont appuyées par des documents légalement valables émis par des tiers et indiquant que la créance ne peut être recouvrée. De plus, 20% des créances douteuses éligibles sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur les sociétés si la dette n'a pas été réglée dans les 365 jours à compter de la date d'échéance.

Les dépenses de R&D peuvent être déduites du revenu imposable, ainsi que les investissements conformes aux objectifs d'efficacité énergétique. 300% des coûts directs de R&D sont déductibles de l'assiette fiscale (plafonnée à 50 millions HUF) si l'activité de recherche est menée conjointement avec un établissement d'enseignement supérieur, l'Académie hongroise des sciences ou un institut de recherche créé par eux.
Les pertes d'exploitation générées après l'année d'imposition 2015 peuvent être reportées pendant cinq ans (jusqu'à 50% de la base imposable calculée sans pertes reportées), alors que le report des pertes n'est pas autorisé. Les impôts sont généralement déductibles (pas pour l'impôt sur les sociétés et la TVA récupérable).
Les autres taxes sur les sociétés
Les municipalités locales peuvent percevoir une taxe professionnelle locale (LBT) jusqu'à 2% sur les revenus nets des ventes. Certains établissements financiers tels que les prestataires de services de paiement et les intermédiaires de services de change sont soumis à une taxe sur les transactions financières de 0,3% (plafonnée à 6 000 HUF par transaction, l'assiette fiscale étant le montant de la transaction excédant 20 000 HUF). Suite à la crise du COVID-19, la Hongrie a introduit une "taxe spéciale sur les établissements de crédit" au taux de 0,19%, l'assiette fiscale étant la partie du total du bilan ajusté, calculée sur la base des états financiers annuels préparés pour le deuxième l'exercice précédant l'année d'imposition, dépassant 50 milliards HUF. Une taxe spéciale sur les détaillants a également été établie, qui s'applique également aux sociétés résidentes étrangères qui n'ont pas d'établissement stable dans le pays (par exemple les boutiques en ligne). Des taux progressifs de 0,1 %, 0,4 % et 2,5 % s'appliquent (les entités dont l'assiette fiscale est inférieure à 500 millions HUF étant exonérées).

Le propriétaire d'un immeuble est assujetti à la taxe foncière annuellement le premier jour de l'année civile ; il en va de même avec le propriétaire du terrain. Les taux et l'assiette fiscale sont calculés en fonction du type de bien.

Le transfert de biens immobiliers ou d'actions de sociétés détenant des biens immobiliers hongrois est soumis à un droit de mutation payable par l'acquéreur au taux de 4 % de la valeur du bien jusqu'à 1 milliard HUF, et de 2 % sur la partie de la valeur excédant 1 milliard HUF (plafonné à 200 millions HUF par propriété, des exceptions s'appliquent).

Les types de droits de timbre les plus courants sont les droits de donation et les droits sur les transferts de propriété à titre onéreux. Un droit de timbre est perçu sur les biens meubles et immeubles et les droits de propriété s'ils ont été acquis en Hongrie, à moins qu'un accord international n'en décide autrement.

Les cotisations sociales payées par l'employeur s'élèvent à 17 % du salaire brut du salarié, dont 15,5 % au titre de l'impôt social et 1,5 % au titre de la contribution à la formation professionnelle.

Les sociétés minières doivent payer une redevance minière basée sur la quantité de ressources minérales extraites en vertu d'un permis d'autorité. Une taxe environnementale s'applique, calculée sur la base de la quantité de matières émises (par exemple, dioxyde de soufre, oxydes d'azote, mercure, phosphore, cyanures, etc.) multipliée par le taux de redevance respectif.

Les prestataires de services de télécommunications sont soumis à une taxe spécifique (2 HUF par minute pour les appels émis et 2 HUF par message envoyé pour les particuliers ; 3 HUF par minute pour les appels émis et 3 HUF par message envoyé pour les autres entités).
Les autres ressources utiles
NTCA
Consultez le site Doing Business, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Hongrie Europe de l'est & Asie centrale Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 11,0 13,9 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 277,0 226,2 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 37,9 36,5 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les règles comptables

 

Le système comptable

Les normes comptables
Le système comptable hongrois est basé sur la loi hongroise sur la comptabilité, qui incorpore les normes comptables hongroises. En tant que membre de l'UE, la loi hongroise est conforme au règlement (CE) n° 1606/2002 de la Commission européenne, qui exige l'application des normes IFRS dans la préparation des états financiers consolidés des sociétés cotées. Les normes comptables hongroises sont complétées par des décrets gouvernementaux basés sur des exigences particulières pour les banques, les compagnies d'assurance, les courtiers en valeurs mobilières, les fonds d'investissement, les fonds de pension et diverses institutions à but non lucratif. À compter du 1er janvier 2018, toutes les sociétés cotées et institutions financières sont tenues de préparer des états financiers non consolidés selon les normes IFRS.
Les organismes comptables
Chambres de commissaires aux comptes hongrois (en Anglais)
PSZÁF, Autorité hongroise de supervision financière
Les lois comptables
La loi C de 2000 sur la comptabilité (dernière modification promulguée le 15 juin 2016) régit la réglementation du système comptable en Hongrie.
L'écart entre les normes nationales et les normes internationales (IAS/IFRS)
Les normes IFRS sont exigées pour toutes les sociétés publiques nationales et les sociétés étrangères (sauf dans le cas d'une société étrangère dont les normes de juridiction d'origine sont considérées par l'UE comme étant équivalentes aux normes IFRS.) Les normes IFRS ne sont pas exigées pour les PME.
 

Les pratiques comptables

L'année fiscale
L'année fiscale commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre de la même année.
La structure des comptes
Parce qu'il existe une distinction entre les dettes à long et à court terme, le bilan est divisé en comptes avec des passifs composés de capital constant et ceux qui indiquent des dettes. Le compte de résultat donne la priorité aux données de production globales et la classification des coûts peut être ajustée pour mettre en évidence la nature ou la fonction.

Les sociétés publiques à responsabilité limitée par actions ont des obligations d'édition et de divulgation plus étendues. Les émetteurs de la Bourse de Budapest doivent compiler et publier des rapports trimestriels ou semestriels, en fonction de la capitalisation ou du nombre d'actionnaires.

Les états financiers non consolidés doivent également être préparés pour servir de base à la détermination de l'impôt sur les sociétés, avec certains ajustements. Les états financiers peuvent être établis en HUF, en euros (EUR) et en dollars américains (USD), ou bien dans d'autres devises si certaines conditions sont remplies.
Les obligations de publication
Les entreprises doivent produire annuellement un bilan, un compte de résultat et une annexe.

Le délai général pour la soumission des états financiers (autres que les états financiers consolidés) est le dernier jour du cinquième mois suivant la date de clôture de l'exercice, ce qui harmonise le délai de présentation des états avec la date de dépôt des déclarations de revenus pour l'année civile entreprise. La période de conservation des documents requise pour les documents sources, les états financiers, les grands livres généraux et autres documents analytiques est de huit ans.
 

La profession comptable

Les corps de métiers
L'association principale est la Chambre des commissaire aux comptes hongrois (MKVK).
Les organismes professionnels
Comptabilité et tenue de livres
L'adhésion à l'IFAC (International Federation of Accountants)
La Chambre des commissaires aux comptes hongrois est membre.
L'adhésion à d'autres fédérations de comptables
Membre de Accountancy Europe.
Les organismes d'audit
La désignation d'un commissaire aux comptes est obligatoire si le chiffre d'affaires net annuel moyen d'une société est supérieur à 300 millions HUF pendant deux exercices consécutifs, ou si le nombre moyen d'employés dépasse 50 pendant deux années consécutives; sinon une telle désignation reste facultative. Le commissaire aux comptes doit être enregistré auprès de la Chambre des commissaires aux comptes hongrois. Le contrôle externe des comptes doit être confié à un organe de contrôle indépendant choisi par la société. Accédez à la Chambre des commissaires aux comptes hongrois pour plus d'informations.
 

Consultez French Desk pour trouver les sociétés d'audit et de conseil prêtes à vous accompagner en Hongrie.

 

Retour vers le haut

Les taxes à la consommation

La nature de la taxe
AFA : Általános Forgalmi Adó (TVA)
Le taux standard
27%
Le taux réduit
Un taux de 5% s'applique aux médicaments à usage humain et à certains produits médicaux; livres; spécimens vivants ou viande abattue et hachée (dans une certaine mesure) de certains grands animaux (porcs, bovins, ovins, caprins); viande de volaille, œufs et lait (c.-à-d. lait frais, UHT et ESL); services Internet; repas préparés; boissons non alcoolisées faites sur place; Services d'hôtel; vente d'un immeuble à des fins résiduelles, à condition que sa superficie n'excède pas 150 mètres carrés pour les appartements et 300 mètres carrés pour les maisons individuelles.

Un taux réduit de 18% est applicable pour certains produits alimentaires de base (par exemple, le lait, certains produits laitiers, les produits à base de céréales, de farine et d'amidon) et l'entrée à certains festivals de musique publics en plein air.
Les exemptions de taxe à la consommation
Les conditions pour l'exonération subjective de la taxe sont listées dans l'Annexe 2 de l'Acte de TVA. Quelques exemples de (i) exonéré-avec-crédit: les articles des exportations de biens et services en dehors des fournitures de l’UE et fournitures intra- communautaires de biens et de services; et (ii) des fournitures exonérées: les services financiers, les assurances, les services postaux publics, la location de biens, la vente de titres, arts populaires et l'artisanat et les soins médicaux.
Les modes de calcul et de déclaration
La TVA s'applique à la fourniture de biens et de services en Hongrie ainsi qu'aux acquisitions et importations intracommunautaires. Toutes les entités qui exercent des activités en Hongrie doivent s’inscrire à la TVA. Les petites entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 12 millions HUF peuvent demander le statut d’exemption. En général, les déclarations de TVA sont produites tous les trimestres. Les petits contribuables sans numéro de TVA de l'UE au moins la troisième année d'enregistrement peuvent déposer une déclaration chaque année; les contribuables nouvellement enregistrés, les gros contribuables et les groupes de TVA doivent déposer une déclaration mensuelle. Le paiement de la TVA due est exigé en totalité à la même date que la date limite de dépôt de la déclaration de TVA, c'est-à-dire au plus tard le 20 du mois suivant la période fiscale.
Les autres taxes à la consommation
La taxe d'accise est perçue sur des articles tels que les huiles minérales, l'alcool et les boissons alcoolisées (produits titrant au moins 1,2% d'alcool en volume), la bière, le vin, les autres boissons fermentées non gazeuses et mousseuses, les produits alcooliques intermédiaires, les produits à base de tabac, les produits énergétiques. (électricité, gaz naturel et charbon). Le premier distributeur national de certains produits, ainsi que l'acquéreur de biens importés de l'étranger et utilisés pour la fabrication nationale de produits propres qui seront vendus en Hongrie, sont tenus de payer une taxe sur les produits à des taux différents selon le produit. .

Certains produits sont soumis à la taxe sur les produits de protection de l'environnement, notamment les pneus, les matériaux d'emballage, les batteries, le papier d'impression commerciale, d'autres produits en plastique, d'autres produits chimiques, d'autres produits pétroliers, etc.

Une taxe d'immatriculation est perçue sur les voitures particulières, les camping-cars et les motocycles avant qu'ils puissent être enregistrés et mis en service en Hongrie. La taxe d'immatriculation est également payable par les exploitants de flottes automobiles.

Les prestataires de services de télécommunications sont soumis à une taxe spécifique (2 HUF par minute pour les appels émis et 2 HUF par message envoyé pour les particuliers ; 3 HUF par minute pour les appels émis et 3 HUF par message envoyé pour les autres entités).

Retour vers le haut

Les taxes sur le revenu des personnes

La distinction entre résident et non-résident
Une personne physique est considérée comme résident en Hongrie si l’une des conditions suivantes est remplie: être citoyen de l’EEE et passer au moins 183 jours en Hongrie au cours d’une année civile, son domicile permanent est situé dans le pays, centre de l'intérêt est en Hongrie.
 

Le taux standard

Taux général sur l'impôt sur le revenu (Emploi et revenu passif, y compris les intérêts, dividendes, loyers, etc.) 15%
 
Les déductions et les crédits d'impôt
Les déductions fiscales sont autorisées pour les dépenses d'entreprise, les frais de scolarité, les intérêts payés annuellement pour l'achat d'une maison et les sommes versées aux ventes de bienfaisance. Certaines ventes de bien immobilier éligibles sont également déductibles. Une nouvelle déduction fiscale pour les familles peut être déduite.

Les montants accrus de l'allégement fiscal pour les familles sont les suivants:
- 66 670 HUF s'il y a un enfant à charge
- 133 330 HUF s'il y a deux enfants à charge, ou
- 220.000 HUF s'il y a trois enfants ou plus à charge, par mois pour chaque enfant.

L'allocation est déductible de l'assiette fiscale du contribuable. 15% du montant non utilisé de l'allocation de base pour enfants doit être déduit de la contribution de l'assurance maladie et pension.

Les couples mariés après le 31 décembre 2014 peuvent, dans certaines circonstances, réduire leur assiette fiscale d'un montant mensuel total de 33 335 HUF. Une exigence pour cette allocation de base d'imposition est qu'au moins un membre du couple soit dans son premier mariage. L'allocation est disponible pour une période maximale de 24 mois. Il n'y a pas de limite d'âge pour l'admissibilité à l'avantage fiscal du premier mariage.
Les régimes spéciaux concernant les expatriés
Les résidents sont assujettis à l'impôt sur leur revenu mondial et les non-résidents ne sont imposés que sur leur revenu de source hongroise (y compris les revenus d'un emploi, d'activités commerciales ou de transactions immobilières en Hongrie). Il n'y a pas de régime fiscal spécial pour les expatriés. Les revenus provenant d'activités de travail réalisées en Hongrie peuvent être considérés comme des revenus de source nationale, même lorsqu'ils sont payés à l'étranger.
La Hongrie applique également des exemptions limitées à la sécurité sociale pour les expatriés ne faisant pas partie de l'EEE.
L'imposition sur la richesse
Une taxe locale peut être prelevée sur l'immobilier. Une taxe de succession et de donation de 18% est prélevée sur les actifs et une taxe de 9% sur la propriété. L'héritage est totalement exonéré dans le cas des descendants directs et du conjoint survivant.
Les cotisations sociales des salariés s'élèvent à 18,5% du salaire brut (10% de cotisation de pension, 7% de cotisation d'assurance maladie et 1,5% de cotisation de chômage).
Une taxe de mutation est perçue sur l'acquisition de véhicules automobiles.

Aucun impôt sur la fortune n'est prélevé en Hongrie.

Retour vers le haut

Les conventions de non double imposition

Les pays avec lesquels une convention de non double imposition a été signée
Réseau des traités fiscaux de Hongrie
Les retenues à la source

     Dividendes:

  •  0 (si payé à une entreprise non résidente)
  • 15% (si payé à un particulier non-résident);

    Intérêts:

  •   0 (si payé aux personnes morales)
  •   15% (si payé à un particulier);

    Redevances:

  •   0 (si payé à une personne morale)
  •   15% (si payé à un particulier).
Les accords bilatéraux
La France et la Hongrie sont liées par une convention de non double imposition.
Celle-ci a été signée à Paris le 21 avril 1980 et est entrée en vigueur le 1er décembre 1981.
Elle tend à éviter les doubles impositions en matière d'impôts sur le revenu et sur la fortune.
Télécharger la convention en français.

Retour vers le haut

Les sources d'information fiscale

Les autorités fiscales
Aperçu des mesures fiscales de la Hongrie en réponse au Covid-19
NTCA, Administration hongroise pour le contrôle financier et fiscal
Ministère des Finances
Les autres ressources utiles
Portail gouvernemental
Les guides
Guide fiscal PxC - Hongrie

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters