S'implanter

drapeau Israël Israël : Les investissements

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir en Israël | La protection des investisseurs étrangers | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les terrains et les immeubles | L'aide à l'investissement | Les opportunités d'investissement | Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres | Trouver de l'aide pour des informations complémentaires

 

Les IDE en chiffres

Israël a un système d'investissement libéral et la plupart des activités sont ouvertes aux investisseurs nationaux et étrangers privés, le pays se place ainsi au 16e rang des 20 pays les plus attractifs en termes d’IDE. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, , le flux d'investissement d'Israël a augmenté de 30 % entre 2019 et 2020, atteignant 25 milliards USD en 2020, malgré la pandémie de Covid-19. Les investissements ont été largement portés par les ventes de fusions-acquisitions dans l'électronique, qui ont augmenté de 31% pour atteindre 7,3 milliards USD, par exemple l'américain Nvidia a acquis Mellanox pour 6,9 milliards USD. Le stock d'IDE était d'environ 189 milliards USD en 2020. Selon les données de l'OCDE, les flux d'IDE vers Israël se sont élevés à 14,8 milliards USD au premier semestre 2021. Les principaux partenaires d'investissement d'Israël sont les États-Unis et les Pays-Bas. La plupart des stocks d'IDE sont dirigés vers les activités manufacturières, d'information et de communication, et les activités financières et d'assurance. Les investissements chinois en Israël ont augmenté rapidement ces dernières années, en particulier dans les logiciels, les services informatiques et l'électronique grand public. En outre, la société chinoise Shanghai International Port Group (SIPG) exploitera le port de Haïfa - le plus grand port d'Israël - à partir de 2021 pendant 25 ans, tandis que China Harbour Engineering Company a remporté un appel d'offres pour la construction d'un port d' 1 milliard USD à Ashdod.

Israël jouit de certains atouts qui attirent les investisseurs étrangers : un secteur R&D solide et une main-d’œuvre hautement qualifiée et polyglotte. Le secteur de la haute technologie, en particulier les start-ups, a attiré un grand nombre d’investissements étrangers. Cependant, l'environnement géopolitique du pays est particulièrement instable en raison des tensions avec les territoires palestiniens et du soutien de la politique américaine par Israël. Dans le rapport Doing Business 2020, Israël figure au 35ème rang des 190 économies classées par la Banque mondiale, en hausse de 14 places par rapport au classement de l'année précédente. Des progrès significatifs ont notamment été réalisés en matière de paiement des taxes et impôts et de l’obtention de prêts.

 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 21.51519.04724.758
Stocks d'IDE (millions USD) 143.971164.838188.952
Nombre d'investissements greenfield* 777847
Value of Greenfield Investments (million USD) 7.2691.7501.978

Source : CNUCED, Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

LES STOCKS D'IDE PAR PAYS ET SECTEUR D'ACTIVITÉ

Les pays investisseurs 2019, en %
Etats-Unis 19,0
Pays-Bas 7,0
Iles Caïmans 7,0
Canada 3,0
Luxembourg 2,0
Singapour 1,0
Grande-Bretagne 1,0
Les secteurs investis 2019, en %
Activités manufacturières 22,0
Information et communication 14,0
Services financiers et d'assurance 12,0
Activités administratives et de support 4,0
Immobilier 4,0
Activités minières et d'extraction 1,0
Commerce de gros et de détail ; réparation de véhicules automobiles et de motocycles 1,0

Source : Statistiques de l'OCDE - Dernières données disponibles.

 
Les formes de sociétés préférées par les investisseurs
La société publique à responsabilité limitée
Les formes d'établissements préférés par les investisseurs
La filiale ou la succursale.
Les principaux investisseurs
Consultez les « Success Stories » des entreprises étrangères implantées en Israël, sur la page dédiée du site Internet d'Investir en Israel.
Les sources statistiques
Banque d'Israël
Bureau des statistiques

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir en Israël

Les points forts

Israël a de nombreux avantages importants pour l'IDE:

  •     Israël est le pays qui investit le plus en recherche et développement au monde (5,4% du PIB en 2020, CBS)
  •     Une main-d'œuvre hautement qualifiée, notamment en ingénierie et en haute technologie
  •     Une consommation privée forte et stable
  •     Hausse des salaires réels
  •     Une forte stabilité politique due, d'une part, à son système démocratique stable et, d'autre part, au soutien politique et financier des États-Unis
  •     Israël a découvert d'importantes réserves offshore de gaz naturel, ce qui permettrait au pays de réduire sa dépendance énergétique et de créer de nouvelles opportunités de développement
Les points faibles

Principaux obstacles au développement économique du pays:

  •     Instabilité chronique liée au contexte politique régional. En particulier, les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens sont au point mort
  •     L'Etat israélien a une dette publique très importante
  •     Les coûts de main-d'œuvre sont plus élevés que les normes de la région et un impôt sur les sociétés relativement élevé est un obstacle à l'investissement en Israël
  •     Marché intérieur relativement restreint
Les mesures mises en place par le gouvernement
Les investissements étrangers sont incités en Israël par la loi d'encouragement à l'investissement, récemment révisée. Le récent amendement de cette loi y rajoute un programme d'incitations fiscales.
Le gouvernement en place cherche également à apporter le soutien nécessaire aux entrepreneurs et à l'écosystème entrepreunarial : de nombreuses start-ups voient ainsi le jour en Israël, particulièrement dans les technologies de l'information et de la communication (TIC).

La loi d'encouragement des investissements en capital fournit une assistance sous forme de subventions et d'allégements fiscaux aux entreprises classées «Entreprise prioritaire»
Pour plus d’informations, consulter le site de l'Agence de promotion des investissements : Investir en Israel.

Retour vers le haut

La protection des investisseurs étrangers

Les conventions bilatérales d'investissement signées par Israël
Pour voir la liste des traités d'investissement signés par Israël, consultez le Navigateur des accords internationaux d'investissement de la CNUCED.
Les controverses enregistrées auprès de la CNUCED
Reportez-vous au Navigateur de règlement des différends relatifs aux investissements de la CNUCED.
Les organismes offrant leur assistance en cas de désaccord
ICCWBO , Cour internationale d'arbitrage, Chambre de commerce internationale
ICSID , Centre international pour le règlement des disputes d'investissement
Membre de l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA)
Israël est signataire de la Convention du MIGA.
 
Comparaison internationale de la protection des investisseurs Israël Moyen-Orient & Afrique du nord Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 6,4 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 9,0 4,8 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 9,0 4,7 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Il n'y a pas de restrictions aux investissements étrangers sauf dans les secteurs de l'industrie de la défense et des télécommunications.
La réglementation concernant les prises de participation
Les règles concernant les fusions et acquisitions ou prises de contrôle sont les mêmes que pour les Israéliens.
Les obligations de déclaration
L'investissement en Israël n'est soumis ni à autorisation, sauf pour les secteurs contrôlés (comme le secteur banquier) ni à enregistrement sauf si l'entreprise veut bénéficier de certains avantages. Les investissements dans certains secteurs peuvent nécessiter une licence gouvernementale.
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Investir en Israel
L'Autorité pour les investissements et le développement de l'industrie et de l'économie
Demande d'autorisation spécifique
En octobre 2019, le gouvernement israélien a mis en place un mécanisme centralisé de filtrage des investissements pour certains investissements étrangers entrants. Un tel mécanisme s'applique aux investissements dans les secteurs réglementés (comme la banque et l'assurance), qui doivent obtenir l'approbation du régulateur compétent.

Retour vers le haut

Les terrains et les immeubles

Les solutions temporaires
Consultez Instant Offices, CoWorker, Regus.
La possibilité d'acheter un terrain ou un bâtiment industriel ou commercial
L'achat de bâtiments et de terrains est ouvert aux investisseurs étrangers. Cependant, l’enregistrement ou l’obtention de droits fonciers est un processus fastidieux (Israël se classe au 75e rang pour « l’enregistrement de la propriété » selon le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale).
Les risques d'appropriation
Il y a très peu de risques d'expropriation, car le système judiciaire israélien reconnaît et applique les intérêts garantis dans la propriété. En cas d'expropriation, la société bénéficiera de compensations complètes et non arbitraires, avec intérêts à compter du jour de l'expropriation jusqu'au paiement final.

Retour vers le haut

L'aide à l'investissement

Les formes d'aide
L'aide dépendra de l'emplacement de l'investissement et de la nature du projet, du montant de l'investissement et du degré de participation étrangère. Il s'agira de l'aide financière, des incitations financières, des subventions, de l'amortissement sur les valeurs décroissantes ou des garanties de prêt, des taux d'imposition réduits, des exonérations fiscales et d'autres avantages fiscaux.
Pour des informations détaillées, consultez la page dédiée sur le site Internet d'Investir en Israel.
Les domaines privilégiés
Des incitations sont disponibles pour la recherche et le développement, la création d'emplois, des emplois pour les émigrants et la formation. Pour plus de détails, consultez la page dédiée sur le portail Investir en Israël.
Les zones géographiques privilégiés
Pour une description détaillée des incitations sectorielles, consultez la page dédiée sur le site Internet d'Investir en Israël.
Les zones franches
Les subventions sont accordées jusqu'à 20% du montant de l'investissement dans les immobilisations, les équipements de production ou les installations. Pour les investissements dans la région du Néguev dans le sud d'Israël, un ajout pouvant aller jusqu'à 10% peut être appliqué.
En outre, Israël a conclu des accords bilatéraux de zone industrielle qualifiée (QIZ) avec l'Égypte et la Jordanie.
Organismes d'aides publiques et de financement
L'Autorité d'investissement est chargée des subventions en capital, tandis que l'administration fiscale gère les avantages fiscaux.
 

Consultez French Desk pour trouver les banques et les sociétés d'assurances prêtes à vous accompagner en Israël.

 

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les secteurs économiques clés
Secteurs à valeur ajoutée : high-tech, aéronautique, électronique, télécommunications, informatique, biotechnologies, etc.
La sécurité : biométrie, surveillance et protection. Ressources : traitement de l'eau brute et dessalement de l'eau.

En outre, Israël est classé 1er pour les brevets de dispositifs médicaux et 2ème pour les solutions de dispositifs médicaux par habitant.

Les secteurs à fort potentiel

Industrie chimique, agro-technologies, industrie des semi-conducteurs, communication, environnement, biotechnologies, sécurité, gaz naturel.

Les programmes de privatisation
L'Autorité des entreprises gouvernementales (GCA) est l'agence administrative des entreprises publiques chargée de la supervision, de la privatisation et de la mise en œuvre des changements structurels. Après plusieurs années de progrès restés au point mort, le programme de provatisation a été relancé depuis 2020. Parmi les secteurs concernés figurent la défense (Israel Aerospace Industries), les transports (Port de Haïfa) et les services postaux (Israel Post).
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Ministère de l'économie et de l'industrie, Règlement sur les appels d'offres obligatoires
Tenders Info, Appels d'offres en Israël
DgMarket, Appels d'offres dans le monde

Retour vers le haut

Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres

Les secteurs monopolistiques
Électricité

Dans le cas des monopoles désignés, définis comme des entités qui fournissent plus de 50% du marché, le gouvernement contrôle les prix. Pour plus d'informations, consultez le site Web de l'Autorité israélienne de la concurrence.

Retour vers le haut

Trouver de l'aide pour des informations complémentaires

Les agences d'aide à l'investissement
Ministère de l'Economie et de l'Industrie
Agence israélienne de promotion des investissements
Les autres ressources utiles
Informations sur les opportunités d'affaires en Israël - Ministère des Affaires étrangères
Les guides de l'investisseur
Le guide Doing Business en Israel (Thomson Reuters)
Doing business en Israël - Banque mondiale
Faire des affaires en Israël - UHY (en anglais)
 
 
 

Consultez French Desk pour trouver les agences de développement économique prêtes à vous accompagner en Israël.

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters