S'implanter

drapeau Maroc Maroc : Le cadre juridique

Le contrat d'affaires

Observations générales
En cas de litige, les obligations ne sont pas toujours exécutées et la clause pénale rarement utilisée. Il convient donc de faire particulièrement attention dans le choix de son partenaire.
Lois applicables
Livre IV du Code de Commerce marocain de 1995
Incoterms recommandés
FOB ou CIF
La langue du contrat
Français en général, arabe.
Plus rarement anglais.
Les autres lois nationales utilisables dans les contrats
Les contractants peuvent choisir de se soumettre au droit de n'importe quel pays.

Retour vers le haut

Le fonctionnement de la justice

L'équité de la justice

La langue de la justice
La langue judiciaire est l'arabe, mais le français est souvent utilisé dans le milieu des affaires ainsi qu'au niveau du gouvernement.
Le recours à un interprète
Possible
Les similarités du droit
La principale source de la loi est la constitution de 1972 (révisée en 1992 et 1996). Le système légal est basé sur la loi islamique ainsi que sur les systèmes de droit civil français et espagnol.
 

Les différents codes juridiques

 
Code de Commerce Loi n° 15-95
Code de la Famille Loi n° 70-03
Code Pénal Dahir n°1-59-413
ilo.org/dyn/natlex/natlex4.detailCode du Travail Loi n° 65-99
 
La consultation des lois on-line
Constitution, lois, règlements et conventions au Maroc (en arabe)
Droit des affaires au Maroc
Bassamat & associée
Les autres ressources utiles
Guide to Morocco Legal System
Wordpress, Blog sur le droit marocain.
Les guides
WorldLII, Institut légal d'information mondiale.
Ambassade du Maroc au Royaume-Unis, Guide de l’investisseur au Maroc.
 
 

Les différentes juridictions

 
 Tribunal de première instance Affaires civiles et commerciale, en première instance ou appel
Tribunal de commerce Affaires entre commerçants, entre associés en première instance
Tribunal communal et de district Affaires foncières et immobilières de moins de 1000 MAD
Cour d'appel Affaires criminelles et appel des affaires jugées en première instance
Cour suprême Cassation, annulation des décisions du Premier Ministre, révocation des juges
Cour administrative Annulation de décisions administratives, dommages et intérêts, contrats administratifs
Haute Cour de Justice Affaires impliquant des membres de gouvernement au cours de leur fonction
Tribunal des Forces Armées Royales Affaires de port illégal d'arme à feu et celles impliquant les soldats
Cour d'audit Supervision l'implémentation du budget
 
 

La profession juridique

Juge
Magistrat nommé par le Ministère de la Justice, mais irrévocable et supposé indépendant.
Il rend les jugements.
Procureur du Roi
Magistrat du Ministère de la Justice, il est responsable de l'accusation dans un procès pénal.
Avocat
Juriste membre de l'Ordre des Avocats.
Il assure la défense des protagonistes.
Huissier de justice
Officiers ministériels détenant le monopole de la signification des actes, il a aussi un rôle d'expert.
Greffier
Secrétaire du tribunal.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters