S'implanter

drapeau Maroc Maroc : Le management des ressources humaines

La population active en chiffres

201820192020
Population active 11.914.87112.084.53011.523.035

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 48,648,748,7
Taux d'activité des hommes 74,874,974,9
Taux d'activité des femmes 23,123,323,4

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Employés, par type de métier (% de la population active) 2014
Agriculture, chasse et sylviculture 37,2%
Intermédiation financière 22,1%
Commerce de gros et de détail; réparation de véhicules automobiles, de motocycles et de biens personnels et domestiques 17,9%
Activités de fabrication 10,9%
Construction 6,8%
Transports, entreposage et communications 4,9%
 
Pour plus de statistiques
Haut Commisariat au Plan
L'économiste
Pour plus d'information sur le marché du travail
Banque Mondiale
 

Le management des ressources humaines

 

Le recrutement

La méthode de recrutement
La plupart des recrutements au Maroc se font par cooptation ou réseau. Le bouche à oreille est ainsi essentiel.
Les annonces dans les journaux sont toujours une valeur sûre, tandis que celles sur Internet se développent rapidement.
Les agences de recrutement
Il existe de nombreux cabinets de recrutement, dans la très grande majorité sont francophones.
En revanche, les grands cabinets internationaux ne sont pas très présents.
Lien vers un annuaire des cabinets de recrutement.
Les sites de recrutement
ReKrute
Bourse d'emploi
Option Carrière
Bayt.com : Source pour l'emploi dans le Moyen-Orient
 

Le contrat

Le type de contrat
Le Code du travail a été adopté en juillet 2003 et est en vigueur depuis juin 2004. Le contrat de travail est régi par les dispositions légales et dans une moindre mesure par les conventions collectives et la négociation individuelle.
La forme du contrat de travail est plutôt rigide. Trois types de contrats coexistent : le contrat à durée indéterminée, le contrat à durée déterminée et le contrat pour accomplir un travail déterminé.
La rupture de contrat
 
  • La retraite
Possible
  • Les démissions
Le nouveau type ne justifie le licenciement que pour faute grave ou cumul de sanctions disciplinaires.
Dans tous les autres cas, le licenciement sera considéré comme abusif et l'employer devra s'acquitter d'indemnités de préavis et de licenciement.
  • Les autres méthodes possibles
Volonté du salarié exprimée par une lettre de démission signée et légalisée.
Accord entre le salarié et l'employeur (visé par l'inspecteur du travail) résiliant le contrat
Arrivée de l'échéance ou fin du travail objet du contrat pour un CDD (entraîne des dommages et intérêts).
Les lois du travail
Code du Travail de 2004
Consultez le site Doing Business, pour connaître les réglementations du travail qui s'appliquent aux entreprises.
 

Le règlement des litiges

 

Les procédures de conciliation

Les sources de conflits
Licenciements abusifs, retard dans le paiement des salaires, non-respect de la législation du travail
  • Cadre juridique
Code du Travail de 2004
  • La procédure
La première tentative de conciliation s'effectue auprès de l'inspection du travail.
Si celle-ci échoue, le gouverneur de la province crée une commission provinciale d'enquête et de conciliation puis on passe à une commission nationale en cas d'échec.
 

Les structures juridiques

  • Cadre juridique
Les conflits individuels se règlent conformément à la législation en vigueur.
Le Code du Travail prévoit pour les conflits collectifs une tentative de conciliation puis, en cas d'échec, le recours à un arbitrage dont le verdict peut éventuellement faire l'objet d'un appel devant la Cour Suprême.
  • L'organisme compétent
Inspection du Travail
Délégation du Travail à la Préfecture
 

Les partenaires sociaux

Le dialogue social et les partenaires sociaux
Historiquement les syndicats avaient une influence importante mais elle a diminué. L’article 29 de la Constitution permet aux travailleurs de faire grève mais aucune loi précise ne définit ce droit. Bien que les syndicats clament un nombre élevé d'adhérents, le Maroc dispose d'environ 600.000 travailleurs syndiqués, soit moins de 6% des 11,26 millions de travailleurs. Trois fédérations se distinguent de l'ensemble des 17 syndicats existants : l'Union Marocaine du Travail (UMT), la Confédération Démocratique du Travail (CDT) et l'Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM).
Leur pouvoir de négociation est globalement en baisse à cause de l'éclatement et d'une gestion jugée opaque, mais ils restent ancrés dans la société.
Le taux de syndicalisation
6% (chiffre officiel)
Les syndicats
Syndicats au Maroc
Union Générale des Travailleurs du Maroc ( en Arabe)
Les organismes de régulation
Ministère de l'Emploi et de la Formation Professionnelle
Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters