S'implanter

Gérer une entreprise à l'étranger :
Acheter et Vendre

drapeau Oman Oman : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
La coopération économique internationale
Oman est membre de la Ligue Arabe. Le pays fait aussi partie de la Grande Zone de Libre-échange Arabe (GZLEA), un pacte de la Ligue Arabe qui est entré en vigueur en janvier 2005 et qui a pour objectif la formation d’une zone de libre-échange arabe.

Membre de l'OMC (depuis novembre 2000)

Membre du Conseil de Coopération du Golfe

Les barrières non-tarifaires
L’octroi de licences pour les activités commerciales peut être compliqué et peut prolonger le temps que prend l’entrée ou la sortie du marché. Les entreprises cherchant à importer des biens à Oman doivent s’enregistrer auprès du ministère du Commerce et de l’Industrie. Une licence spéciale peut être obtenue pour l’importation de certaines catégories de produits, comme l’alcool, le bétail, les volailles, les armes à feu, les produits pharmaceutiques et les explosifs.

Les importations de médias sont sujettes à la censure du ministère du Patrimoine et de la Culture pour des raisons de sensibilité politique ou de moralité. Le ministère de l’Information retarde ou interdit les publications si leur contenu est considéré comme moralement suspect ou politiquement sensible.
Les droits de douane et les taxes à l'importation
Les produits étrangers ne provenant ni des Etats-Unis ni des pays du CCG sont importés selon le barème des droits de douane d’Oman, qui impose de modestes droits d’importation n’excédant généralement pas les 10%. Selon les données de 2016 de la Banque Mondiale, le taux moyen des taxes à l’importation sont de 3,2%.
Avec l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange Etats-Unis – Oman en janvier 2009, les échanges bilatéraux de produits industriels et de consommation, à l’exception de quelques produits textiles et vestimentaires, sont désormais libres de droits de douane. Oman offre un accès libre de droit à son marché pour presque tous les produits de son barème tarifaire douanier et il va progressivement lever les droits de douane sur la poignée de produits encore concernés, d’ici quelques années.
Il n’y a pas de TVA sur les ventes.


La classification douanière
Oman est membre de l’Organisation mondiale des douanes et se conforme au système douanier harmonisé.
Les procédures d'importation
Selon la Direction de la police douanière royale d’Oman, les éléments suivants sont obligatoires pour le dédouanement des biens importés :
-    Une copie accréditée de l’immatriculation commerciale et un formulaire d’activité ou une autorisation d’importation si un tel formulaire n’existe pas.
-    Une copie valable du certificat d’affiliation à la Chambre du Commerce et de l’Industrie d’Oman (en anglais Oman Chamber of Industry and Commerce ou OCIC).
-    Un certificat valable de la part du fabricant.
-    Un devis valable
-    Les listes de colisage.
-    Le connaissement, uniquement dans les postes de douane aériens ou maritimes.
-    Un manifeste d’expédition (un document contenant une description détaillée de la cargaison)
-    Une autorisation de livraison de la part de l’agent maritime.
-    Une autorisation écrite complète et valable rédigée par la personne en charge du dédouanement
-    Le paiement des taxes obligatoires et des droits de douane sur la totalité du coût de la cargaison, y compris les coûts de transport et d’assurance.

Toutes les importations à Oman supérieures à 1 000 rials omanais doivent être accompagnées d’une copie accréditée de l’immatriculation commerciale, d’une copie valable du certificat d’affiliation à la Chambre du Commerce et de l’Industrie d’Oman, une facture commerciale, le connaissement ou la facture de transport aérien, le certificat ou le permis adéquat pour les importations soumises à des restrictions (section 3.2.6) et un certificat d’origine pour les importations préférentielles.
Importer des échantillons
Il n’y a pas de procédure spécifique concernant les échantillons. Les cargaisons d’échantillons requièrent la même liasse de documents que les cargaisons normales. La valeur des biens doit également apparaître sur la facture commerciale avec la mention « à des fins de dédouanement uniquement ». Les factures de valeur nulle ne sont pas recevables.
 
 
Pour plus d'informations
Bureau des douanes de la police royale d'Oman

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Principales agences de publicité
Paragon
BrandOne
Agence de publicité d'Oman (Oman Advertising Agency)
Zeenah
Mirrors

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
Même si les fondamentaux à long-terme restent solides, le marché commercial d’Oman est actuellement sous pression à cause du ralentissement économique. Les répercussions sur le marché de la distribution d’Oman ont été plus élevées que dans ceux de ses homologues du Conseil de Coopération du Golfe et le commerce de gros et de détail s’élevait à 4,9 milliards de dollars US en 2016 contre 5,1 milliards de dollars en 2012, selon Alpen Capital, un cabinet de conseil en investissement bancaire. La croissance a ralenti depuis 2014 et a chuté de 18,2% en 2016. Plusieurs explications mettent en évidence la fragilité de la confiance des consommateurs et sur le fait qu’ils se concentrent sur l’achat de choses essentielles.

Le paysage commercial d’Oman est concentré entre les mains de commerçants indépendants et il n’y a que quelques distributeurs régionaux et internationaux. Le marché de la distribution se transforme afin d’accueillir de grands complexes commerciaux de loisir, étant donné que les clients omanais sont à la recherche d’une expérience de consommation plus complète comprenant du divertissement. Depuis 2016, les espaces commerciaux se sont développés et de vastes centres commerciaux ont été construits.
 
D’après Alpen Capital, la taille du secteur de la distribution du CCG devrait progresser à un taux de croissance annuel moyen de 4,6%, après une phase de ralentissement de la croissance en 2017.
Part de marché
Il y a de nombreux distributeurs et grossistes sur tout le territoire omanais, qui sont partagés entre les entreprises nationales et les entreprises internationales :
-    Le français Carrefour, en joint-venture avec son partenaire local le groupe Majid Al Futtaim
-    SPAR, qui possède environ 24 franchises dans le Sultanat.

Parallèlement, les commerçants traditionnels restent présents avec des épiceries et de toutes petites boutiques indépendantes.

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
Oman a une population de 4,6 millions d’habitants et le taux de pénétration de l’Internet est estimé à 71,1%. Le sultanat enregistre une pénétration très proche de 100% des smartphones : le taux de pénétration du haut débit mobile dans le pays est très élevé et la couverture 4G atteint également un niveau moyen. Au cours des dernières années, Oman a déployé des efforts considérables pour renforcer son infrastructure informatique, tant au niveau gouvernemental que privé. Le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile en Oman s'élevait à 7 millions fin avril 2017, avec un taux de pénétration supérieur à 150% (Centre national de l'information statistique - NCSI). Les moteurs de recherche Web les plus populaires en Oman sont Google (97,2%), Bing et Yahoo (1,6% et 0,9% respectivement).
Le marché du e-commerce
Le marché du commerce électronique à Oman ne représente que 1% du total des ventes au détail. À l'heure actuelle, les activités de commerce électronique dans le secteur privé sont limitées, alors que le gouvernement promeut activement une «société numérique» et des services de «gouvernement électronique» par l'intermédiaire de l’Information Technology Authority (ITA). Bien que l'on ne dispose pas de chiffres fiables sur la valeur marchande du commerce électronique en Oman, selon une étude de Frost & Sullivan, les dépenses en ligne sont en plein essor au Moyen-Orient, les pays du CCG tablant sur des revenus du commerce électronique atteignant 41,5 milliards de dollars américains d'ici 2020, soit une augmentation de 40%. Les sites Web tels que eBay, Aliexpress, Namshi, InvestEasy et Bayan Customs sont célèbres parmi les résidents omanais. Les acheteurs électroniques omanais achètent principalement des vêtements, des billets d'avion, des produits de beauté et des services hôteliers. En ce qui concerne les achats en ligne transfrontaliers, la Chine reste le principal pays d'origine des commandes d'ameublement, de machines, de matériaux de construction, etc. Afin de dynamiser le commerce électronique et de fournir des transactions sûres et sécurisées, la Banque centrale du sultanat d’Oman a récemment lancé une infrastructure de passerelle nationale de paiement par carte de débit pour les transactions de commerce électronique, l’infrastructure dite «passerelle de paiement en ligne par carte de débit d’Oman». Les principaux facteurs qui influencent les acheteurs en ligne omanais sont la facilité d'utilisation, le prix avantageux et le service après-vente. Par ailleurs, l’incapacité de toucher et de voir les produits, les préoccupations concernant la sécurité des paiements en ligne et l’expérience d'achat impersonnel, ainsi que les problèmes liés à l’expédition de marchandises, ont un effet dissuasif important sur le consommateur. Les entreprises, en particulier les PME et les entrepreneurs ont de plus en plus tendance à promouvoir et à vendre leurs produits via les médias sociaux. Les données montrent qu’Oman comptait 2,6 millions d’utilisateurs des médias sociaux en janvier 2018, soit environ 55% de la population du Sultanat. Le nombre total d'utilisateurs d'Instagram a atteint 1 million, dont 68% d'hommes. Enfin, Oman comptait 675 000 utilisateurs de Snapchat en 2017 (Hootsuite).

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les ports
Port de Salalah
Les aéroports
Aéroports d'Oman
L'administration des transports maritimes
Ministère du Transport et des communications
L'administration des transports aériens
Autorité publique pour l'aviation civile (en anglais Public Authority for Civil Aviation)
L'administration des transports routiers
Ministère du Transport et des communications
L'administration des transports ferroviaires
Oman Rail (Société ferroviaire d'Oman)

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Selon la CIA, l’industrie représente 45,2% du PIB et seulement 1,7% reviennent à l’agriculture. Les secteurs industriels clés d’Oman sont la production et le raffinage de pétrole brut, production de gaz naturel liquéfié (GNL), le BTP, le ciment, le cuivre, l’acier, les produits chimiques et la fibre optique. Le secteur des services d’Oman représente 53% du PIB, en particulier dans le tourisme, qui reste l’un des secteurs centraux de la stratégie de diversification de l’économie.
 

Trouvez des annuaires sectoriels en Oman grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
16 fédérations professionnelles répertoriées pour Oman.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Centre d'affaires américain à Oman
Chembre de Commerce et d'Industrie d'Oman
Contacter vos représentations commerciales en Oman
Ambassade de France en Oman
Associations professionnelles générales
Autorité publique pour le développement des petites et moyennes entreprises
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters