S'implanter

Gérer une entreprise à l'étranger :
Acheter et Vendre

drapeau Ouganda Ouganda : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
La coopération économique internationale
Membre du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA)

Membre de La Communauté de l'Afrique Orientale (CAO)

Les droits de douane et les taxes à l'importation

L'Ouganda a adopté une structure de droits à trois bandes pour les importations provenant de pays n'appartenant pas à l'Union douanière d'Afrique de l'Est (UDAE).
Les trois bandes de taux sont les suivantes:

  •    les produits finis sont soumis à un droit de 25%,
  •    les produits intermédiaires sont soumis à une taxe de 10%,
  •    les matières premières (à l'exclusion des denrées alimentaires) et les biens d'équipement sont à 0 % (hors taxe)


 
 
Pour plus d'informations
Autorité d'investissement en Ouganda
Portail commercial de l'Ouganda
Portail commercial de l'Afrique

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Principales agences de publicité
OMD Uganda
MAAD Advertising
Brand Vision

Retour vers le haut

Distribuer un produit

Les organismes de la vente au détail
Association des détaillants et grossistes ougandais

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
Selon un rapport publié par la Commission des Communications de l’Ouganda, au second semestre de 2017, le taux de pénétration d’internet en Ouganda a bondi à 45,4% (alors qu’il était de 43,8%), pour atteindre environ 17,1 millions d’abonnés. Le rapport montre également qu’à la même période les abonnements à l’internet sur mobile affichaient une croissance de 14,5%, avec 1,6 million de nouveaux abonnés, alors que les abonnements à l’internet fixe ont cru de 3,2% (+ 4 850 abonnements). Pour l’année 2018, le magazine Forbes a classé l’Ouganda au septième rang des pays avec le plus haut taux de pénétration d’internet en Afrique.
Cependant, la qualité d’internet est plus faible dans les zones rurales que dans les zones urbaines (et il faut prendre en compte que, selon le Uganda Bureau of Statistics (UBOS) 2017 Statistical Abstract, plus de 75% de la population ougandaise vit en zone rurale).
Les moteurs de recherche les plus populaires en Ouganda sont Google (95,3%), Bing et Yahoo (2,5% et 1,6% respectivement).
Le marché du e-commerce
Le e-commerce a rapidement cru en Ouganda, et devrait devenir le second marché en ligne le plus important de la région d’Afrique de l’Est sous peu, après le Kenya. Ceci est principalement dû à la croissance rapide des utilisateurs des télécommunications et à la généralisation des paiements par mobile : en fait, les banques commerciales d’Ouganda ont mis en place le service Mobile Money, qui permet aux utilisateurs de téléphone mobile de faire des virements électroniques à des vendeurs ou des particuliers. De plus, beaucoup de banque proposent désormais les cartes de débit VISA qui permettent de payer en ligne, et certaines proposent même des cartes de crédit.

Le marché du e-commerce en Ouganda propose un large choix de produits et services, notamment avec la possibilité de payer des impôts en ligne. Cependant, en l’absence de régulation spécifique sur le e-commerce, les transactions informelles et illicites continuent de se développer en ligne. Les principales plateformes de e-commerce du pays sont Jumia, Dondolo, GoodsExpress, Intraline, Paple Rayn, OLX et Eye Trade.

Selon un rapport de Contador Harrison, les Ougandais de 30 à 40 ans sont ceux qui dépensent le plus en ligne. La majeure partie du secteur du e-commerce B2C national en Ouganda est générée par les appareils mobiles et les plateformes de médias sociaux, incluant Facebook, WhatsApp, Snapchat et WeChat. En mai 2018, le parlement ougandais a adopté une loi qui impose une taxe de 200 shillings par jour (environ 5 cents USD) pour les utilisateurs des plateformes de média sociaux tels que Facebook, WhatsApp et Skype. Bien qu’officiellement la loi vise à augmenter les recettes publiques, elle a été critiquée comme un moyen de limiter la liberté d’expression.

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

L'industrie représente 21 % du PIB de l'Ouganda en 2017 et emploie environ 7 % de la population active. L'industrie manufacturière permet au pays de tirer davantage de bénéfices de sa production agricole. Le secteur agroalimentaire transforme le café, le thé, les noix, les produits laitiers, les fruits et légumes, la mise en conserve de produits animaux et la production de fourrage. En outre, l'industrie se concentre sur la production d'engrais et sur la transformation des peaux en cuir, en soie et en coton. L'industrie minière est engagée dans l'extraction du fer, de l'or, du cobalt, du cuivre, de l'étain, de la wolframite, du ciment et des phosphates. La première raffinerie d'or du pays a été inaugurée en 2017 à Kampala afin d'augmenter les revenus du secteur de l'or et de faire du pays une plaque tournante du commerce de l'or. Le secteur de la construction a également connu une croissance importante depuis la libéralisation des années 1990, soutenue par des projets d'infrastructures initiés par le gouvernement, tels que la centrale hydroélectrique d'Isimba ou l'oléoduc vers Dar es Salaam. Mais à plus long terme, la prospérité du secteur dépendra de la capacité de l'industrie manufacturière à fournir les biens et équipements nécessaires afin de réduire la dépendance aux importations.

 

Trouvez des annuaires sectoriels en Ouganda grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
10 fédérations professionnelles répertoriées pour l'Ouganda.
 
Contacter vos représentations commerciales en Ouganda
Ambassade de France en Ouganda
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters