S'implanter

Gérer une entreprise à l'étranger :
Acheter et Vendre

drapeau Pérou Pérou : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
La coopération économique internationale
Communauté andine des Nations, Association Latino-américaine d'intégration
Le traité de libre échange conclu avec les Etats-Unis est entré en vigueur en février 2009.
Le Pérou a signé un accord de libre échange avec la Chine
Le Pérou a signé un accord de libre échange avec l'Association Européenne de Libre-Echange (AELE).
Le Pérou est membre de l'Alliance du Pacifique.
Les barrières non-tarifaires
Au Pérou, le principe du libre échange existe : il n'y a pas de restrictions quantitatives ou de contrôle des changes. L'importation de certaines marchandises peut être interdite pour des raisons de santé ou de sécurité. Les produits cosmétiques et les parfums sont tenus d'être enregistrés auprès du Ministère de la santé (en espagnol). L'importation de matières premières, pour la transformation en produits exportables, n'est pas taxée (régime de l'admission temporaire).
Il existe 4 zones franches : la zone de traitement à l'exportation à Chimbote, Ilo, Matarini, Paita et Trujillo), les zones touristiques, les zones spéciales de commerce (droits de douane de 10%, exemption fiscale) et les zones de développement.
Le Pérou a signé des accords bilatéraux de commerce avec la Bolivie, l'Equateur et les Etats-Unis et des accords multilatéraux avec des organisations comme l'ALADI (in Spanish) (Association Latino-américaine d'intégration).
Les droits de douane et les taxes à l'importation
Le Pérou applique un régime tarifaire à quatre niveaux : 4 %, 7 %, 12 % et 20 %. Le pays impose des droits de douane de 4 % sur environ 37 % des produits inscrits sur sa liste tarifaire (2 603 codes, couvrant essentiellement des produits intermédiaires et leurs composants), 7 % sur un certain nombre de biens d'équipement et de matériaux de construction, 12 % sur près de 43 % des produits (3 029 codes), et 23 % sur environ 11 % des produits qui peuvent être importés (762 codes couvrant principalement les textiles, les chaussures et certains produits agricoles). La moyenne non pondérée des droits de douane s'établit à 10,2 %, alors qu'au milieu des années 1990, elle atteignait plus de 60 %.


La classification douanière
Étant membre à part entière de la Communauté Andine, le Pérou suit le code Nandina, un système tarifaire pleinement harmonisé qu'utilisent tous les membres de la CAN et qui est conforme au Système harmonisé (SH) de l'Organisation mondiale des douanes. Le Pérou est aussi un État contractant de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). En outre, il a signé divers accords bilatéraux garantissant le traitement de la nation la plus favorisée.
Les procédures d'importation
Pour les importations, la douane (SUNAT) exige :

  • une déclaration de marchandises en douane (DAM - en espagnol)
  • une facture commerciale
  • une lettre de transport aérien ou un connaissement
  • une liste de colisage
  • une lettre d'assurance

Si le produit est importé d'autres membres de la Communauté andine (Colombie, Équateur et Bolivie), un certificat d'origine est requis pour bénéficier des préférences tarifaires. Plusieurs importations sont soumises à des droits antidumping et compensateurs.

Les marchandises peuvent être introduites dans le pays et conservées dans un entrepôt de stockage sans payer de droits d'importation pendant une période pouvant aller jusqu'à douze mois. Pendant cette période, l'importateur peut payer les droits sur les marchandises conservées dans l'entrepôt et dédouaner ou réexporter les marchandises. Cela peut être fait pour l'expédition entière, ou il peut être décomposé selon les besoins de l’importateur.

Pour les aliments et les boissons, l'importateur doit soumettre une demande assermentée à la DIGESA (Direction générale de la santé environnementale) accompagnée d'un certificat de libre-échange et d'utilisation délivré par l'autorité sanitaire du pays d'origine, la future étiquette, et le reçu d'enregistrement. Si le certificat n'est pas disponible, l'importateur doit présenter un document délivré par le consulat péruvien dans le pays d'origine. La demande assermentée comprend les coordonnées de l'importateur et du fabricant, l'identification du contribuable (RUC), la liste des produits demandés, et pour chaque produit son contenu, les résultats de l'analyse physico-chimique et microbiologique, le code du lot, la date d'expiration, le matériel d'emballage et les conditions de stockage.
Un registre sanitaire des aliments est requis pour les produits alimentaires transformés (délivré par le Bureau de la santé alimentaire et environnementale de la DIGESA) ou un certificat sanitaire pour les animaux, les plantes ou leurs sous-produits, délivré par le SENASA.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le portail internet des douanes péruviennes

 
 
Pour plus d'informations
Superintendencia nacional de administracion tributaria (organisme de contrôle fiscal)

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Le profil du consommateur
Bien qu'une large disparité de revenu subsiste, la forte croissance de ces dernières années a permis à la population de profiter d'un revenu disponible croissant, qui a stimulé la demande pour un grand nombre de produits et services modernes. La confiance des consommateurs est à un taux parmi les plus élevés de la région. Dans l'ensemble, les revenus des Péruviens ont triplé depuis 2000. Cependant, les communautés urbaines et côtières ont plus profité de cette croissance récente que les ruraux, les Afro-péruviens, les indigènes et les populations pauvres de l'Amazonie et des montagnes. Selon l'Institut national de la statistique et de l'informatique du Pérou, le taux de pauvreté a baissé de façon significative, mais reste élevé, à environ 20.2% en 2019 (40,8% dans les zones rurales).
Le comportement de consommation
Le comportement du consommateur péruvien a considérablement évolué lors de la dernière décennie, notamment grâce à l'utilisation d'Internet. Il est maintenant plus exigeant et plus enclin à partager son expérience d'une marque ou d'un produit, de sorte que si le produit ne correspond pas à ses attentes, il se plaindra probablement.
Les Péruviens sont des consommateurs rationnels, ainsi la qualité est le principal critère d'une décision d'achat. La notoriété de marque est haute pour les biens durables, alors que pour les produits de consommation courante, la disponibilité et le prix sont les facteurs les plus importants. Les Péruviens recherchent les promotions et les offres spéciales, et c'est une des raisons pour lesquelles le e-commerce croit rapidement. Les consommateurs dépensent plus dans les activités de loisirs, bien que des problèmes de sécurité maintiennent nombre d'entre eux chez eux.
Les associations de consommateurs
Association péruvienne de consommateurs et d'utilisateurs (Aspec)
Principales agences de publicité
J. Walter Thompson Company
Association péruvienne des agences de publicité

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
60% des ventes se font sur des marchés ambulants, des ventes dans la rue etc, mais la distribution commerciale est en phase de réorganisation totale. Les centres de distribution organisés (supermarchés, magasins, galeries commerciales) qui se trouvent essentiellement autour de Lima (Miraflores, San Isidro, Monterrico) ou dans les villes les plus importantes du pays connaissent un fort développement.
Part de marché
Il existe trois principales chaînes de supermarchés au Pérou : Cencosud (Wong et Metro), Saga Fallabella (Tottus) et Supermercados Peruanos (Vivanda et Plaza Vea). En 2019, le marché se composait de 259 supermarchés et hypermarchés conventionnels, dont 179 à Lima, et 640 supérettes dont deux à l'extérieur de Lima (USDA, dernières données disponibles). Les chaînes de supermarchés conventionnelles et les magasins de proximité s'étendent également dans les quartiers à revenu moyen inférieur de Lima. Ces détaillants proposent un meilleur accès au crédit pour les consommateurs, grâce auquel ils incitent les acheteurs à bénéficier de réductions importantes sur certains articles lorsqu'ils utilisent des cartes de crédit de magasin. Alors que les magasins traditionnels représentaient plus de 75% de parts de marché en 2019, la distribution moderne a fortement crû ces dernières années (USDA, latest data available).

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
Le Pérou est le cinquième marché Internet en importance en Amérique latine, ainsi que le pays qui connaît la plus forte croissance d'utilisateurs d'Internet dans la région. En 2017, au Pérou, 18 millions de personnes étaient connectées à Internet, soit un taux de pénétration de 56%. La connectivité est en pleine croissance et, d’ici à 2019, on estime à 21,3 millions le nombre d’internautes dans le pays. Bien que la connectivité soit plus répandue dans les zones urbaines, l'accès Internet des ménages ruraux a été multiplié par près de 19 en 2017. Selon l'Agence de surveillance des investissements privés dans les télécommunications (Osiptel), plus des deux tiers des ménages péruviens bénéficient d'un accès à domicile ou à Internet mobile et 3 familles sur 4 dépendent de plus d’un service de télécommunication. En 2017, il y avait 5,7 abonnements à large bande fixe pour 100 habitants dans le pays, ce nombre étant passé à 64,2 pour 100 habitants en ce qui concerne les abonnements à large bande mobile. En outre, 32,9% des ménages avaient un ordinateur et 28,2% d'entre eux avaient accès à Internet à la maison.
Le marché du e-commerce
Le commerce électronique est un marché prometteur au Pérou. On prévoit une forte croissance, même si le marché est encore jeune, principalement en raison de l’accès croissant à Internet dans le pays et de la présence de plates-formes fiables. Selon la Chambre péruvienne de commerce électronique (Cámara Peruana de Comercio Electrónico - Capece), l'activité de commerce électronique au Pérou a augmenté de 198% au cours des deux dernières années. Les principales raisons de la croissance du commerce électronique sont les modifications apportées aux politiques gouvernementales, la réduction des impôts, une meilleure pénétration de l’Internet et la mise au point de nouveaux outils de protection des transactions en ligne. 90% des adultes péruviens connectés ont effectué des achats en ligne au moins une fois. Il y a plus de 12,5 millions de clients en ligne au Pérou, dont 8,6 millions utilisent des appareils mobiles (smartphones et tablettes) et 3,6 millions d'entre eux des ordinateurs de bureau. La préférence pour les appareils mobiles devrait se maintenir, avec une croissance prévue de 55% du nombre d'utilisateurs de smartphones et de tablettes et de 30% pour les utilisateurs d’ordinateur de bureau d'ici 2020. Selon le département américain du Commerce, le nombre de personnes connectées à Internet augmente chaque année de 10% au Pérou, ce qui crée une grande opportunité pour les entreprises de commerce électronique. De plus, le Pérou est un pays jeune, où 55% de la population est âgée de 30 ans ou moins, le groupe d'âge qui tend à être le plus actif en matière d'achats en ligne. Les produits phares des acheteurs du commerce électronique péruvien étaient les produits électroniques, suivis des vêtements et des chaussures. Près de 55% des acheteurs en ligne ont moins de 30 ans et les hommes représentent 64% des utilisateurs. Mercado Libre, OLX, Linio, Falabella, Ripley et Platanitos sont parmi les sites de commerce électronique les plus populaires du pays.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
Le Pérou compte 69.941 km de routes, dont 10% sont goudronnées. Les principales routes se trouvent le long de la côte sur 2.800 km et le Chemin des Incas, qui relie Lima à l'intérieur du pays. Des grands projets d'amélioration du réseau routier sont en cours de réalisation. Le réseau ferré s'étend sur 1.876 km, desquels 1.576 km ont un écartement des voies de 1.435 m et 300 km ont un écartement des voies de 0,914 m. L'état du réseau est médiocre.
Le transport aérien est souvent l'unique moyen pour atteindre des zones de la jungle inaccessibles par la route ou bien le plus rapide pour atteindre certaines populations des Andes. Les aéroports secondaires sont ceux de Cuzco, Tacna, Arequipa, Iquitos, Ayacucho, Chiclao, Piura et Trujillo. Des petites compagnies aériennes proposent des vols réguliers entre les différentes villes du pays.

 

 

Les ports
Port de Callao
Port de Chimbote
Les aéroports
Aéroport international Jorge Chavez à Lima
Aéroport International Crnl. FAP Francisco Secada Vigneta, Iquitos
Aéroport international Cap. FAP Carlos Martinez de Pinillos, Trujillo
Aéroport international Inca Manco Capac, San Carlos de Puno
Aéroport international Padre Jose de Adalmiz, Puerto Maldonado
Aéroport International Alejandro Velasco Astete, Cusco
Aéroport international Crnl. FAP. Carlos Ciriani Santa Rosa, San Pedro de Tacna
L'administration des transports maritimes
L'autorité portuaire péruvienne
L'administration des transports aériens
Ministère du transport et des communications
L'administration des transports routiers
Ministère du transport et des communications
Organisme de supervision de l'infrastructure de transport publique
L'administration des transports ferroviaires
Organisme de supervision de l'infrastructure de transport publique
Ministère du transport et des communications

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

L'extraction minière est une des principales activités économiques du Pérou et la source la plus importante d'exportation du pays (24% du total des exportations). L'or est le principal produit exporté, suivi du cuivre, du zinc, du plomb et du fer. Le secteur a connu un fort développement du fait des nouveaux investissements réalisés à la suite de la privatisation et modernisation des nombreuses entreprises publiques. Le Pérou compte d'énormes réserves de matières premières qui incluent le pétrole et le gaz.

 

Trouvez des annuaires sectoriels au Pérou grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
28 fédérations professionnelles répertoriées pour le Pérou.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre de Commerce de Lima
Chambre de Commerce Américaine du Pérou (en espagnol)
Contacter vos représentations commerciales au Pérou
Ambassade de France au Pérou
Associations professionnelles générales
Confederación Nacional de Instituciones Empresariales Privadas - CONFIEP
 

Contactez l'équipe BNPP Trade Development pour vous accompagner au Pérou.

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters