S'implanter

Créer une entreprise à l'étranger :
Les investissements

drapeau Serbie Serbie : Les investissements

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir en Serbie | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Les flux d'IDE sont positifs depuis 2012. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED,  les flux d'IDE ont chuté de 19 % en 2020, passant de 4,3 milliards USD en 2019 à 3,4 milliards USD en 2020, en raison de la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. En 2020, le stock total d'IDE s'est élevé à 51,8 milliards USD. La crise du COVID-19 a principalement affecté les bénéfices réinvestis. Le ralentissement économique a également touché les activités orientées vers l'exportation, car les problèmes rencontrés dans les chaînes de valeur mondiales, dont les entreprises serbes faisaient partie intégrante, ont entraîné des perturbations de la production. Le secteur manufacturier a été le plus touché par la baisse des IDE, notamment les machines et équipements, la métallurgie et les industries du caoutchouc et du plastique. Malgré les perturbations du commerce et des CVM, l'industrie automobile a tout de même enregistré quelques expansions, comme celle de l'usine Magna Seating et de Cooper Tire & Rubber (US). Dans le secteur des services, la baisse des IDE a également touché un large éventail d'activités, notamment la construction, le commerce et le transport et l'entreposage. Néanmoins, la Serbie reste le deuxième plus grand bénéficiaire d'IDE parmi les économies en transition, après la Fédération de Russie. L'Union européenne est à l'origine de 70% des investissements en Serbie, suivie par la Russie, la Suisse et Hong Kong. Toutefois, les flux entrants en provenance de divers pays sources d'IDE, notamment l'Autriche, l'Allemagne et la Hongrie, ainsi que la Fédération de Russie et les États-Unis, ont considérablement diminué en 2020. Selon des sources officielles, la Serbie a attiré 4,4 milliards USD d'investissements directs étrangers en 2021, ce qui a contribué à l'ouverture d'usines de production à Zrenjanin, Indjija, Backa Topola, Belgrade, Aleksinac et Subotica, créant un total de 12 490 emplois.

Le ministère de l'Économie prévoit de continuer à offrir des incitations aux investisseurs étrangers afin d'améliorer le climat des affaires dans le pays. Les facteurs favorables aux IDE en Serbie comprennent les réformes économiques qu'elle a entrepris dans le cadre de son processus d'adhésion à l'UE et de l'accord du FMI, sa situation stratégique, une main-d'œuvre relativement peu coûteuse et qualifiée et des accords de libre-échange avec l'UE, la Russie, la Turquie et les pays qui sont membres de l'Accord de libre-échange d'Europe centrale, pour lequel de nombreux investisseurs considèrent la Serbie comme une plate-forme d'exportation plutôt que comme un marché à part entière. De nouveaux outils ont été introduits pour maintenir l'attractivité des zones économiques franches, notamment des mesures de protection sanitaire, une baisse des loyers et un déplacement des transactions et des réunions en ligne autant que possible. En revanche, les principales faiblesses du pays sont un secteur public massif et inefficace, une faible productivité (hors automobile), des infrastructures de transport routier et électrique inadéquates et une importante économie informelle. Par ailleurs, l'environnement des affaires reste entravé par la bureaucratie, la corruption et l'ingérence politique. La Serbie s'est classée 44e dans le dernier rapport Doing Business publié par la Banque mondiale, en hausse de quatre positions par rapport à l'édition précédente.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 4.0914.2703.440
Stocks d'IDE (millions USD) 40.29543.82651.763
Nombre d'investissements greenfield* 15711439
Value of Greenfield Investments (million USD) 6.6994.1721.854

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir en Serbie

Les points forts

La Serbie dispose de quelques atouts pour attirer les IDE :

  • Un environnement des affaires globalement positif et beaucoup plus libéral que celui de ses voisins ; ce qui se caractérise par exemple par un taux d'imposition sur les sociétés le plus faible d'Europe (10%). Sa 44e position au classement Doing Business atteste d’un environnement pro-business.
  • Une réelle volonté de réformes du secteur public affichée par le gouvernement et rendue concrète et déterminante par les différents accords passés avec le FMI et l’UE (que le pays cherche à rejoindre depuis 2014)
  • Une main-d’œuvre jeune comparée au reste de l'Europe, bien formée et polyglotte (près de la moitié des Serbes parlent couramment l'anglais) dont le coût est faible
  • Un niveau confortable de réserves en devises étrangères.
  • Une situation géographique optimale avec des connexions au canal Rhin-Main-Danube, à la mer Adriatique, à la mer Méditerranée et à la mer Noire.
Les points faibles

Les principaux freins pouvant décourager les investisseurs étrangers sont :

  • Une instabilité politique et des risques d’enlisement encore élevés en comparaison aux autres pays de la zone (le conflit avec le Kosovo par exemple).
  • Le déficit de la balance commerciale et le niveau de la dette publique restent problématiques pour l'économie du pays qui a besoin de financement extérieur pour soutenir sa croissance.
  • Un déficit d’infrastructures de transport et l'enclavement du pays.
  • Les risques élevés de corruption et la charge administrative affaiblissent le niveau de confiance du monde des affaires.
  • La lourdeur et la lenteur des procédures d'implantation en Serbie peuvent refroidir les intiatives entrepreneuriales.
  • Vulnérabilité du taux de change aux variations de prix
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement serbe a mis en place une série de mesures visant à attirer les capitaux étrangers :

  • Entre 2 000 et 10 000 EUR de subventions sont attribués aux investisseurs créant des nouveaux emplois dans les domaines de la recherche et du développement, de la production et des services.
  • Des accords ont été passés avec différents pays pour éviter la double taxation.
  • Dans certains cas, le gouvernement a mis en place des exemptions de charges sociales.
  • Certaines importations ne sont pas soumises à des droits de douane.
  • Les frais fixes pour les entreprises sont relativement faibles.

Depuis l’ouverture des négociations d’adhésion à l’Union européenne en janvier 2014 le pays est parvenu à retrouver le niveau de PIB d’avant la crise, à 51,4 milliards USD en 2019 (Banque mondiale, dernières données disponibles). De même et conformément au programme accordé par le FMI, le gouvernement en place a mis en œuvre des mesures budgétaires fortes pour réduire le déficit public et le poids des entreprises publiques. Sur les 500 entreprises que le gouvernement s’est engagé à privatiser, près de 330 étaient en liquidation ou privatisées fin 2016. Ces différentes mesures et applications tendent à démontrer que la Serbie cherche par-dessus tout à créer un environnement économique attractif pour les investisseurs étrangers.

Une quinzaine de zones franches ont été établies en Serbie : à Apatin, Belgrade, deux zones à Kragujevac, Krusevac, Novi Sad, Pirot, Priboj, Sabac, Smederevo, Svilajnac, Subotica, Uzice, Vranje et Zrenjanin. Ces zones ont pour but d'attirer les investissements en offrant des zones exemptes de taxes pour les activités des entreprises. Les entreprises opérant dans ces zones bénéficient d'avantages tels que des importations et des exportations illimitées en franchise de droits, un traitement douanier préférentiel et des allégements fiscaux sous forme d'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). 

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Quiconque peut ouvrir un négoce ou investir en Serbie.
La réglementation concernant les prises de participation
Un investisseur étranger peut posséder 100% des parts d'une entreprise serbe.
Les obligations de déclaration
Une autorisation est nécessaire pour créer une entreprise dans les domaines suivants : santé, pharmacie, produits et services vétérinaires, transports, armes et munitions, assurances, gestion de faillites.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Investir en Serbie (anglais)
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Serbie
DgMarket - Appels d'offres dans le monde, Appels d'offres dans le monde
Les autres ressources utiles
L'Agence serbe pour le développement économique
Guide des affaires en Serbie - Edition 2019 (JPM) (en anglais)
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters