S'implanter

drapeau Taïwan, Chine Taïwan, Chine : Le profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

Le commerce extérieur a été le moteur de la croissance rapide de Taiwan au cours des 40 dernières années. Taïwan est très ouvert au commerce international, qui a représenté plus de 62% du PIB de Taïwan de 2015 à 2018 (OMC, 2020). Les principales exportations comprennent les équipements électriques, les machines, les ordinateurs, les plastiques, les appareils médicaux, les combustibles minéraux et les véhicules ; tandis que les importations comprennent les équipements électriques, les combustibles minéraux, les machines et les ordinateurs. Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une hausse de 4,7% du volume des exportations de biens et services du pays en 2022, après une hausse de 2,8% en 2021 et une baisse de 4,9% en 2020 en raison de la pandémie de COVID , et une augmentation de 5% de ses importations, après une hausse de 15,2% en 2021 et une baisse de 3,2% en 2020.

L'économie taiwanaise est tournée vers l'exportation. Les exportations représentent environ 70 % du PIB total et leur composition est passée de produits essentiellement agricoles à des produits industriels (actuellement 98 %) au cours des 40 dernières années. Les principaux produits d'exportation sont : l'électronique (33,1 % du total), les produits d'information, de communication et audio-vidéo (10,8 %), les métaux de base (8,8 %), les plastiques et le caoutchouc (7,1 %), les machines (7,5 %). Les principaux partenaires d'exportation sont la Chine continentale et Hong Kong (40 % du total), les pays de l'ASEAN (18,3 %), les États-Unis (12 %), l'Europe (9 %) et le Japon avec 7 % (Trading Economics, 2022).

Le manque de ressources naturelles avait rendu Taiwan dépendant des importations. Taïwan importe principalement des pièces de produits électroniques (18,2 % du total), des produits minéraux (15,2 %), des machines (12,4 %), des produits chimiques (10,8 %) et des métaux de base (7,3 %). Les principaux partenaires d'importation sont la Chine continentale et Hong Kong (19,6 % du total), le Japon (17,6 %), l'Europe (12,6 %), les États-Unis (12,4 %), les pays de l'ASEANd (11,8 %) et le Moyen-Orient (7,7 %).

L'économie taïwanaise étant fortement tournée vers l'exportation, elle dépend d'un régime ouvert au commerce international et reste vulnérable aux fluctuations de l'économie mondiale. Les tensions politiques entre séparatistes et réunificationnistes à Taïwan ont rendu difficile l'atteinte d'un consensus politique. La bataille commerciale des États-Unis contre la Chine a accru les risques dans les économies asiatiques. Le manque de reconnaissance internationale des autres pays complique également la position internationale de Taiwan.

Taïwan a exporté 330,6 milliards de USD de biens et 51,4 milliards de USD de services en 2020, et importé 287,1 milliards de USD de biens et 56,3 milliards de USD de services (OMC, 2021). L'industrie électronique est le plus grand secteur d'exportation industrielle et elle reçoit le plus d'investissements américains. L'excédent commercial de Taïwan s'est élargi à 5,71 milliards de dollars en novembre 2021, contre 5,14 milliards de dollars le même mois l'an dernier, soit plus que les attentes du marché de 5,4 milliards de dollars. Les exportations ont bondi de 30,2 % en glissement annuel pour atteindre un nouveau record de 41,58 milliards de dollars, bien plus que les prévisions du marché d'une hausse de 23,05 %, principalement tirées par une forte demande de produits technologiques avant la haute saison des fêtes. En conséquence, les expéditions ont le plus augmenté pour les machines et équipements électriques (25,5 %) ; suivi des métaux de base et ouvrages en ces métaux (67,7 %) ; et matières plastiques et ouvrages en ces matières (33,4 %). Parallèlement, les importations ont progressé de 33,8 % à 35,86 milliards de USD, tirées par les achats de machines et d'équipements électriques (20,3 %); les produits minéraux (133,9%); et la chimie avec 37,7% (Ministère des Finances, R.O.C., 2021). L'adhésion de Taïwan à l'OMC en tant qu'économie indépendante a également soutenu son commerce depuis 2002. L'île a également un accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande.

 
Valeurs du commerce extérieur 20172018201920202021
Importations de biens (millions USD) 259.266286.333287.164288.053382.101
Exportations de biens (millions USD) 317.249335.909330.622347.193447.693
Importations de services (millions USD) 52.77156.18256.28937.30639.562
Exportations de services (millions USD) 44.72149.83251.47540.99252.036

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

 
 
Prévisions du commerce extérieur 2022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 0,83,01,10,90,7
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 2,44,13,23,23,1

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
 
 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Le système de change

La monnaie locale
Dollar taïwanais (TWD)
Le régime de change
Régime de taux de change flottant.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
Faible.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar taïwanais (TWD) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR n/an/an/an/an/a

- Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
La coopération économique internationale
Taiwan est membre des organisations économiques internationales suivantes : CCI, Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), OMC, Confédération syndicale internationale (CSI), entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe Taïwan, cliquez ici. L'adhésion de Taïwan à des organisations internationales est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par Taiwan peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Les carnets sont acceptés uniquement pour les biens circulant entre Taïwan et les Etats-Unis.

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
Non.

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Facture commerciale, connaissement ou lettre de transport aérien, liste du contenu de l'emballage et certificat d'origine. Les cargaisons de produits agricoles, de plantes et d'animaux peuvent nécessiter un certificat d'inspection ou de quarantaine provenant du pays d'origine. La plupart des documents présentés pour le processus de dédouanement doivent être préparés en chinois pour éviter les retards et en accélérer le traitement. Vous trouverez plus d'informations sur le site de Fedex.

Pour aller plus loin, consultez notre service Trouver ses documents d’accompagnement douaniers.

Les zones franches
Il existe sept zones de libre-échange à Taïwan : Keelung, Taoyuan, Kaohsiung, Taichung, Taipei, Suao et Anping.
Les entreprises implantées dans les zones franches sont autorisées à exercer des activités de commerce, d'entreposage, de logistique, de collecte et de distribution de conteneurs (ou de marchandises), de transit, de transbordement, d'expédition, de dédouanement, d'assemblage, de tri, d'emballage, de réparation, de fabrication, de transformation, de fabrication, d'examen, de test, d'exposition ou de service technologique, sans être soumises aux réglementations en matière d'importation et d'exportation, aux exigences douanières et à d'autres restrictions.

Pour plus de détails, consultez le portail officiel des zones franches de Taiwan et celui des douanes de Taipei.
Pour plus d'informations
Bureau des douanes de Taipei.
Département de l'administration des douanes
Ministère des Affaires économiques.
Les barrières non-tarifaires
Pays très ouvert, droits de douane très faibles. Cependant de nombreux produits chinois sont interdits (surtout des produits alimentaires). Depuis que la Chine continentale et Taïwan sont membres de l'OMC, ces restrictions diminuent. Certains produits agricoles sont protégés, mais cela reste très limité car Taïwan fait partie de l’OMC. La plupart concerne des préoccupations de santé publique ou de défense nationale. Parmi les barrières non tarifaires figurent les tests et normes, règles d'étiquetage, les longs, couteux et peu transparents processus d'autorisations réglementaires et les règles d’attribution de licences locales pour les professionnels. Les obstacles concernent surtout les secteurs des services, de vente au détail, des produits pharmaceutiques, des cosmétiques, de l'agriculture et des appareils médicaux.
Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Les litiges enregistrés auprès de l'OMC portent sur les secteurs suivants: l'acier, les produits de technologie de l'information et l’électronique. Pour plus de détails, consultez ce lien.
L'évaluation de la politique commerciale
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges répertoriées par l'UE
Barrières sanitaires et phytosanitaires, répertoriées par l'UE

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Bureau des normes
L'insertion dans le réseau international de normalisation
Dans un effort pour améliorer la compétitivité industrielle, maintenir des échanges équitables et protéger les consommateurs, tout en assurant un développement économique durable, le bureau des normes, métrologie et inspection du Ministère des Affaires économiques s'emploie à promouvoir la normalisation, la métrologie et les systèmes d'inspection pour rester dans la lignée des pratiques internationales.
Bilatéralement, le BSMI a conclu des accords de coopération avec 30 organismes de 23 pays. Vous trouverez plus d'informations sur le site du Bureau des normes.
L'obligation d'utiliser des standards
Vous trouverez plus d'informations sur le Site du Bureau des normes.
La classification des normes
Chinese National Standard (CNS). Les normes nationales sont classées selon 26 catégories.
L'évaluation du système de standardisation
L'évaluation de conformité ne peut être réalisée que par le BSMI ou par des laboratoires de test reconnus par le BSMI.
La consultation des normes on-line
Site du Bureau des normes.
Les organismes de certification
Bureau des normes
Les associations des utilisateurs des normes
CNS

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters