S'implanter

Gérer une entreprise à l'étranger :
Acheter et Vendre

drapeau Uruguay Uruguay : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
La coopération économique internationale
L´Uruguay est membre de l´Association Latino-Américaine d´Intégration. Il fait partie du Mercosur, et a signé également un accord de libre-échange avec le Mexique. Le pays a signé un accord commercial avec 21 autres pays dans le cadre du cycle de São Paulo du Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC).
Les barrières non-tarifaires
L'Uruguay a un régime libéral des importations. Il n'existe pas de quotas. Quelques licences sont demandées pour des produits comme les équipements médicaux, les produits chimiques, le bétail, le sucre, les céréales, la viande et la farine. Par ailleurs, tous les importateurs doivent être enregistrés auprès de la Banque Centrale et doivent déclarer toutes les importations en remplissant une déclaration d'importation. Les certificats d'enregistrement sont valables 180 jours (ils fixent la date limite de dédouanement des marchandises).
Les droits de douane et les taxes à l'importation
L'Uruguay applique le Système Douanier Harmonisé (SH). 


La classification douanière
L'Uruguay utilise la nomenclature douanière harmonisé du Mercosur (NCM) qui se base sur le système de l´Organisation Mondiale des Douanes avec une nomenclature identique au niveau des 6 premières positions. La résolution GMC 70/06 de janvier 2007 régit l´ensemble des nomenclatures internes de l´AEC des pays membres du Mercosur.

 

Au niveau de l´Uruguay, certaines classifications douanières de la NCM peuvent inclure jusqu´a 12 postions.  

De manière générale le tarif extérieur commun aux pays membres du Mercosur  (AEC) est de:

-  0% à 14% pour les biens d'équipements.
- 16% à 20% pour le textile, les articles vestimentaires, les biens de consommation.
- 10% à 15% pour la métallurgie.
- 12% à 16% pour les produits agricoles et les secteurs du traitement de l'information et des télécommunications.

Le AEC (Arancel Externo Comun) ne concerne pas tous les produits : seules 75% des lignes tarifaires bénéficient d'un tarif unique. Les biens encore en dehors du système pour les 4 pays du Mercosur sont : les biens d'équipement, les technologies de l'information, le secteur des télécommunications, l'automobile, le secteur sucrier. Il existe par ailleurs un certain nombre de produits sensibles selon les pays qui sont également exemptés de ce tarif unique.

Les procédures d'importation
Seules les entreprises commerciales, les entreprises industrielles ou les particuliers figurant dans le registre des importateurs peuvent légalement importer des produits en Uruguay. Une facture pro-forma est requise pour lancer les procédures d'importation, et les importateurs doivent utiliser un agent pour gérer leurs entrées de douane. Les documents requis sont : facture commerciale, document de transport et certificat d'origine. Cependant, le pays peut exiger d'autres certificats en fonction du type de produit (code SH).

Le tarif extérieur commun s'applique ad valorem sur la valeur CIF des marchandises importées. Cependant, l'application du TEC peut être soumis à des exceptions en fonction du type de marchandise. Il est également à noter qu'une réexportation au sein du Mercosur ne donne pas droit à une exemption de droits : ainsi si vous exportez un produit en Uruguay, pour le revendre ensuite au Brésil, vous payerez les droits uruguayens, puis les droits brésiliens. Pour éviter cette situation, l´utilisation des zones franches est fortement recommandée.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le portail des douanes uruguayennes. 

Importer des échantillons
L'importation d'échantillons est exemptée des taxes lorsque la valeur de la marchandise à la douane ne dépasse pas les 100 USD par livraison.
 
 
Pour plus d'informations
Direction Nationale des Douanes

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Le profil du consommateur
Avec une population de près de 3,5 millions de personnes, l'Uruguay représente un marché petit mais actif. Le revenu par tête (25 440 UYU par mois en 2021 - Institut national des statistiques de l'Uruguay) et le niveau de dépenses figurent parmi les plus hauts des économies d'Amérique latine. Cependant, la croissance réelle du marché uruguayen s'est relâchée ces dernières années à cause du ralentissement économique du pays. Après quelques années de faible progression, la croissance économique est repartie et est de 3% en 2021 (FMI). 
Le profil des consommateurs est différent entre la population urbaine et la population rurale, principalement à cause des différences de salaire. Les citadins ont un type de consommation similaire à celui des Européens, alors que la population vivant à l´intérieur du pays est moins exigente et s'intéresse aux produits plus traditionnels. Cependant, les inégalités de revenus entre les populations urbaines et rurales ont diminué et la classe moyenne est en plein essor. L'âge médian de la population uruguayenne est de 35,5 ans (CIA World Factbook, 2020 est.).
Les centres touristiques sont caractérisés par une consommation de luxe. Le consommateur moyen se caractérise par son comportement plutôt conservateur.
Le comportement de consommation
Les Uruguayens considèrent que le prix est le principal facteur de décision pour leurs achats. C'est particulièrement vrai pour les produits alimentaires, alors que pour les biens durables et les services, la qualité reste un critère central. 
D'après une enquête Nielsen, 58% des Uruguayens disent avoir changé leurs habitudes de consommation ces dernières années, afin de faire des économies sur les dépenses du quotidien. Parmi eux, 55% recherchent activement les promotions et les bonnes affaires, alors que 48% disent n'acheter que ce qui est nécessaire (dernières données disponibles). Les consommateurs uruguayens comparent souvent différents canaux de distribution afin de trouver le plus adapté. Le e-commerce est encore peu développé en Uruguay, mais croît rapidement. Dans la plupart des cas, les consommateurs achètent en ligne parce que les prix sont plus intéressants ou bien parce que le produit en question n'est pas disponible dans les commerces locaux.
Les associations de consommateurs
Organisme uruguayen de défense des consommateurs
Ligue pour la défense du consommateur de l'Uruguay
Principales agences de publicité
Association des agences de publicité en Uruguay

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
La principale zone commerciale du pays se trouve dans Montevideo et sa banlieue. Les grands centres commerciaux  sont récents et se trouvent tous sur Montevideo: 3 Cruces Shopping, Punta Carretas Shopping , Montevideo Shopping, Portones Shopping. D'autres zones commerciales importantes sont : Punta del Este, Maldonado, Paysandu, Salto et Colonia.

La distribution traditionnelle est composée de petits commerces à caractère familial qui sont répartis sur l'ensemble du territoire. La figure du grossiste traditionnel est très réduite et cède la place aux importateurs- distributeurs qui fournissent les grandes chaînes de distributions et les petits détaillants. Le marché de la grande distribution est composé est composé des trois chaînes suivante: Disco, Devoto et Tienda Inglesa et la présence d´un seul hyper marché (Groupe Casino) qui fait parti du groupe français du même nom.

La distribution de biens industriels finis ou semi- finis est réalisée par le biais d'agents distributeurs (il n'existe pas de chaînes spécialisées).

La franchise commence à se développer en Uruguay.

Part de marché
La législation fiscale de l’Uruguay a attiré de nombreux investissements qui ont favorisé l’essor du commerce de détail. L'activité de développement du commerce de détail en Uruguay a pris de l'ampleur lorsque le gouvernement a ouvert le marché aux supermarchés et hypermarchés en 2009. Selon les données d'Euromonitor, le marché des supermarchés et des grands magasins en Uruguay est composé de près de 30 000 magasins. De plus, les supermarchés petits et indépendants représentent 67 % des ventes, tandis que les 33 % restants correspondent aux grands supermarchés.

Les pionniers du marché sont les enseignes Disco SA et Ta-Ta SA qui ont rapidement investi le segment. Disco cible les zones à forte population et à faible revenu de Montevideo, tandis que Ta-Ta se concentre dans l'intérieur du pays où il fait face à moins de concurrence. Les plus petits concurrents incluent Supermercados Devoto Hnos SA, Tienda Inglesa et Multi Ahorro. Ayant dominé le secteur des supermarchés, Disco et Ta-Ta investissent désormais massivement dans les centres commerciaux afin de consolider leur contrôle du secteur de la distribution.

Les multinationales possèdent une importante partie des grandes chaînes de distribution. Le groupe Disco-Dévoto est le plus important car il possède les supermarchés DISCO (27 succursales), DEVOTO (25 succursales) ainsi que l'hypermarché Géant. En termes d´importance suivent le groupe Henderson & Cia avec la chaîne Tienda Inglesa (9 succursales), la chaîne Multi Ahorro (30 moyennes surfaces), la chaîne TA-TA (20 petites et moyenne surfaces), la chaîne El Dorado du groupe Polakof & Cia situé principalement dans l´intérieur du pays (40 succursales, supermarchés et magasins de proximité).

Le marché de détail non alimentaire est réparti entre plusieurs petits détaillants indépendants tels que Chic Parisien SA, leader du marché de l'habillement et de la chaussure (Parisien, Indian et DNK), et Coboe SA.
Les organismes de la vente au détail
Association de supermarchés de l´Uruguay
Association principale des commerçants de l´Uruguay

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
En juin 2018, l'Uruguay comptait 3,45 millions d'habitants, dont 3 millions d'internautes, soit un taux de pénétration de 88,2%. En outre, 85% des ménages uruguayens ont accès à au moins un ordinateur, mais ce pourcentage passe à 94% lorsque les smartphones sont inclus. La possession de téléphones intelligents a considérablement augmenté, 74% de la population possédant un smartphone en 2017, contre 27% en 2013 (El Pais). Les tablettes constituent la deuxième plate-forme d’accès Internet à la croissance la plus rapide, en particulier chez les personnes âgées de 65 ans et plus, car l’utilisation a augmenté de 375% de 2013 à 2017 dans ce groupe d’âge. Selon Nearshore Americas, plus de 83% des ménages ont accès à Internet. Toutefois, le gouvernement a pour objectif de fournir un accès Internet à 90% des foyers d’ici 2020. De plus, 43% des foyers sont équipés de câbles à fibres optiques haut débit, un taux que le gouvernement prévoit de faire passer à 65% d’ici 2020. Le gouvernement a également fourni aux jeunes retraités des tablettes pour pouvoir travailler en ligne (170 000 tablettes avaient été livrées à la fin de 2017). En août 2017, l'Uruguay a inauguré son premier câble sous-marin vers les États-Unis afin d'accroître la vitesse de connexion en ligne (12 000 kilomètres de Punta del Este, Uruguay, à Fortaleza, au Brésil et à Boca Raton, en Floride). L'Uruguay se classe au premier rang des pays d'Amérique latine en termes de vitesses de téléchargement à large bande, avec 20,11 mégabits par seconde, selon Net Index. En juillet 2018, le navigateur le plus populaire du pays en termes de part de marché était Chrome (83,12%), suivi de Safari (6,29%), Samsung Internet (3,03%), Firefox (2,49%), Android (1,21%) et Opera (1,13%). En ce qui concerne les moteurs de recherche, Google domine le marché (98,36%), suivi par Bing (1,04%) et Yahoo! (0,86%).
Le marché du e-commerce
Il n'y a pas de chiffres officiels sur la valeur du marché du commerce électronique en Uruguay. Cependant, on estime que le marché représente 3,3% de la vente au détail totale en Uruguay et qu'il progresse de 25% par an, dépassant ainsi la moyenne de la région (El País). Selon les conclusions de Grupo Radar, plus de huit utilisateurs sur dix naviguent sur Internet à la recherche de marques et d'entreprises et on estime que près de 1,3 million d'Uruguayens ont effectué un achat en ligne en 2017. Sachant que 45% seulement de la population dispose d'un compte en banque et 40% des personnes ont une carte de crédit, le paiement à la livraison est le moyen de paiement le plus populaire en Uruguay. 49% des commandes sont réglées en espèces, tandis que 35% des paiements sont effectués par carte, 9% par virements bancaires et 5% grâce à des portefeuilles électroniques. Les articles les plus populaires achetés en ligne sont les vêtements, les billets d'avion, les articles de sport, les pièces de rechange pour véhicules et des produits difficiles à trouver en magasin ou beaucoup moins chers en ligne. Les consommateurs uruguayens ont tendance à préférer aller chercher les produits achetés sur Internet plutôt que de les faire livrer. Parmi les magasins en ligne les plus populaires on compte MercadoLibre, OLX et Woow.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
Le transport maritime constitue le principal moyen de transport de marchandises. Le transport routier et les chemins de fer sont aussi utilisés, mais en moindre proportion. Le transport aérien s'utilise surtout pour des charges moins massives.
Les ports
Les ports commerciaux d'Uruguay
Les aéroports
Aéroport International de Carrasco, Montevideo
L'administration des transports maritimes
Législation transport maritime
L'administration des transports aériens
Direction Nationale d'Aviation Civile et d'Infrastructure Aéronautique
L'administration des transports routiers
Ministère des transports
L'administration des transports ferroviaires
Administration du transport ferroviaire

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pour les ressources destinées aux entreprises sur la gestion du risque de production et de la chaîne d'approvisionnement dû à l'apparition de la pandémie de Covid19, veuillez consulter le rapport COVID-19 : Managing supply chain risk and disruption (en anglais ; Deloitte Canada, 2020), ainsi que le rapport COVID-19 : How to fortify your supply chain (en anglais ; Kearney, 2020).
La plate-forme COVID Action Plan du Forum économique mondial fournit des informations utiles sur les dernières tendances stratégiques concernant les implications de COVID-19 pour les entreprises, y compris les systèmes de production et d'approvisionnement. Le rapport "Outbreak Readiness and Business Impact" (en anglais ; Forum économique mondial en collaboration avec le Harvard Global Health Institute) offre un aperçu de la gestion du risque d'épidémie par les entreprises et des stratégies pour une réponse efficace et la résilience.

L'industrie représente 30% du PIB. Les principaux secteurs sont l'agriculture, l'élevage et la production de minerais.

 

Trouvez des annuaires sectoriels en Uruguay grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
29 fédérations professionnelles répertoriées pour l'Uruguay.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre de commerce de l'Uruguay
Chambre d´industrie de l´Uruguay
Contacter vos représentations commerciales en Uruguay
Contactez la mission économique.
Ambassade de France en Uruguay
Associations professionnelles générales
Association de la petite et moyenne entreprise
Bureau national des petites et moyennes entreprises
Association des jeunes entrepreneurs
Association chrétienne des dirigeants d´entreprise
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters