Importer
& Exporter

Importer et Exporter en Oman

IMPORTER ET EXPORTER en Oman

L'économie d'Oman est très ouverte et le commerce représentait plus de 107 % du PIB du pays en 2019 (Banque mondiale, 2022). Le Sultanat exporte principalement des hydrocarbures et des produits pétrochimiques et s'efforce depuis quelques années de diversifier son économie, avec une part croissante des produits industriels dans les exportations totales. L'économie d'Oman est fortement dépendante des exportations de pétrole (62 % des exportations totales) et de gaz naturel liquéfié (8 %). Les autres exportations comprennent les produits chimiques, les plastiques et les produits en caoutchouc. La demande du pays en biens de consommation et en équipement a augmenté ces dernières années. Les principales importations sont dirigées par les huiles de pétrole, les véhicules, l'électronique et le fer.

La Chine est de loin le plus grand destinataire des exportations omanaises, représentant plus de 30 % du total, suivie de la Corée du Sud (11 %), des Émirats arabes unis (10,7 %) et du Japon (10,5 %). D'autres incluent : l'Inde, les États-Unis et la Thaïlande. Les principaux fournisseurs du Sultanat sont les Émirats arabes unis (36,3%), la Chine, le Japon, l'Inde, le Qatar et les États-Unis (Comtrade 2021).

Selon les données de l'OMC, en 2020, Oman a exporté des marchandises pour une valeur totale de 31,6 milliards USD, en baisse de plus de 7 milliards USD, tandis que les importations de marchandises se sont élevées à 20,6 milliards USD, contre 23,5 milliards USD un an plus tôt. Le pays est importateur net de services et sa balance commerciale est structurellement positive mais il est très sensible aux fluctuations des prix des hydrocarbures. Le pays possède de nombreux atouts qui facilitent le développement des échanges, comme ses infrastructures portuaires de qualité. Cependant, la lenteur des procédures et la rigidité de la législation du travail restent des obstacles importants au commerce. Les droits de douane sont relativement bas et il n'y a pas beaucoup de barrières commerciales dans le pays. La plupart des marchandises produites dans les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sont en franchise de droits si elles sont accompagnées d'un certificat d'origine. Cependant, les boissons alcoolisées, le tabac et les produits à base de porc importés sont soumis aux droits de douane les plus élevés (100%). Le gouvernement espère ratifier des accords de libre-échange avec l'Union européenne, la Chine et le Japon, similaires à celui signé avec les États-Unis en septembre 2006.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Prospecter le marché omanais

Amorcer vos actions de prospection en Oman et identifier vos futurs partenaires commerciaux.

Fiches thématiques :

Le consommateur en Oman Les circuits de distribution en Oman Exporter dans les pays émergents

Négocier en Oman

Découvrir la pratique des affaires en Oman et faciliter vos négociations en calculant le coût rendu de vos produits.

Fiches thématiques :

La pratique des affaires en Oman Le contrat de vente international Durabilité

Expédier ou se faire livrer en Oman

Préparer vos expéditions vers Oman et respecter les procédures douanières de ce pays.

Fiches thématiques :

Le transport de marchandises en Oman Les procédures douanières en Oman Comprendre les procédures douanières L'emballage de vos produits Le transport international Protéger une marque

Payer ou se faire payer avec BNP Paribas

Sécuriser et financer vos ventes et achats avec les offres de BNP Paribas.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters