Importer
& Exporter

Importer et Exporter au Surinam

IMPORTER ET EXPORTER au Surinam

Le Suriname est fortement dépendant du commerce extérieur, qui représente 102% du PIB du pays. La forte dépendance du Suriname à l'égard du secteur extractif (qui représente plus des trois quarts des exportations du Suriname) rend son commerce particulièrement vulnérable aux prix mondiaux des produits de base. Les principales exportations du pays sont l'or (78,4 %), le bois (5 %), le pétrole raffiné (3,8 %), le poisson congelé (1,9 %) et le tabac roulé (1,7 %), tandis que les importations comprennent les véhicules à moteur (18,2 %), le pétrole raffiné (7,7 %), le tabac roulé (1,4 %), les produits en fer (1,4 %) et les tuyaux en plastique (1,3 %). Selon les prévisions du commerce extérieur du FMI, le volume des exportations de biens et de services a diminué d'environ 6,8 % en 2021 et devrait augmenter de 4,1 % en 2022, tandis que le volume des importations de biens et de services a diminué d'environ 7,3 % en 2021 et devrait diminuer de 7,6 % en 2022.

Les principaux partenaires commerciaux du Suriname sont la Suisse, les Émirats arabes unis, les États-Unis, les Pays-Bas, la Chine, la Belgique, Trinité-et-Tobago et le Japon. Le pays est membre de l'OMC, de la CARICOM et du CARIFORUM et a conclu des accords commerciaux avec le Brésil, le Venezuela et le Costa Rica. Les droits de douane et les barrières non tarifaires sont modérés avec un tarif appliqué moyen de 10,8 %. La mise en place d'un nouveau code des investissements et d'une législation sur la protection de la propriété intellectuelle sont des facteurs qui favorisent le développement des échanges. Néanmoins, les capacités techniques insuffisantes et l'ingérence de l'État dans l'économie du pays limitent les échanges. Le système de licences commerciales est également obsolète et prend énormément de temps. L'industrie de la banane a été réorganisée, mais les réformes des taxes à l'importation établies par l'Union européenne ont tendance à favoriser les exportations de bananes de l'Équateur et de la Colombie par rapport à celles du Suriname.

Contrairement à de nombreux pays de la région, le Suriname a enregistré un excédent commercial de 1 milliard de USD en 2020, les exportations de marchandises ayant clôturé à 2,3 milliards de USD et les importations à 1,3 milliard de USD. De plus, au cours des cinq dernières années, les exportations n'ont cessé d'augmenter, tandis que les importations ont diminué - un commerce qui devrait se poursuivre dans les années à venir. En ce qui concerne le commerce des services, le Suriname est un importateur net : les exportations se sont élevées à 97 millions de USD en 2020, tandis que les importations étaient égales à 559 milliards de USD.

Sélectionnez votre pays d'intérêt :

Prospecter le marché surinamien

Amorcer vos actions de prospection au Surinam et identifier vos futurs partenaires commerciaux.

Fiches thématiques :

Exporter dans les pays émergents

Négocier au Surinam

Découvrir la pratique des affaires au Surinam et faciliter vos négociations en calculant le coût rendu de vos produits.

Fiches thématiques :

Le contrat de vente international Durabilité

Expédier ou se faire livrer au Surinam

Préparer vos expéditions vers le Surinam et respecter les procédures douanières de ce pays.

Fiches thématiques :

L'emballage de vos produits Le transport international Protéger une marque

Payer ou se faire payer avec BNP Paribas

Sécuriser et financer vos ventes et achats avec les offres de BNP Paribas.

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters