Importer
& Exporter

drapeau Canada Canada : Le consommateur

Dans cette page : Le profil du consommateur | Opportunités d'affaires

 

Le profil du consommateur

Le profil du consommateur

La population du Canada est estimée à 37,7 millions de personnes en 2022 selon les données de l'ONU. L'âge médian de la population canadienne est de 41,8 ans en 2022. 66,5% de la population a entre 14 et 65 ans, 15,8% sont des jeunes et 17,6% des personnes âgées. Le nombre de ménages augmente mais leur taille individuelle diminue : les ménages d’une personne sont les plus nombreux, suivis par les couples avec enfants. En moyenne, il y a 2,9 Canadiens par ménage. Les femmes sont légèrement plus nombreuses (50,3 %) que les hommes. 81,3 % de la population est urbaine, et se concentre dans le sud du pays, près de la frontière avec les États-Unis. Les principales villes en termes de population sont Toronto, Montréal et Calgary. Environ 20 % de la population canadienne sont des immigrants récents. Le niveau d'éducation est élevé. Au Canada, 91 % des adultes âgés de 25 à 64 ans ont terminé leurs études secondaires supérieures, ce qui est bien supérieur à la moyenne de 78 % de l'OCDE. Les professions les plus représentées dans la population sont les ventes et services (24%), les affaires, les finances et l’administration (16%), le commerce, les transports, la machinerie et les professions connexes (14%).

Le pouvoir d'achat

Selon la Banque mondiale, le PIB par habitant était estimé à 47 567dollars PPA en 2022. En 2022, le revenu médian après impôt était de 54 630 CAD, en léger retrait sur son niveau de 2018. Au Canada, le revenu disponible net ajusté moyen des ménages par habitant est de 34 421 USD par an, ce qui est supérieur à la moyenne de 30 490 USD par an de l'OCDE. Les dépenses de consommation ont légèrement augmenté au second semestre 2020, selon Statistique Canada. L'inégalité des revenus reste importante, les 20 % de la population les plus riches gagnant environ six fois plus que les 20 % les plus pauvres. (L'indice de Gini pour le Canada est de 0,33, 1 représentant le niveau d'inégalité le plus élevé). Les femmes ayant la même expérience et le même milieu socio-économique et démographique gagnent environ 7 200 $ de moins par an que leurs homologues masculins. Les emplois en gestion sont les mieux rémunérés, tandis que les métiers de la fabrication, de la vente et des services d'utilité publique sont les moins bien rémunérés. Les salaires les plus élevés se trouvent en Alberta, en Saskatchewan et en Ontario, tandis que les salaires sont moins élevés à l'Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick.

Le comportement de consommation

La population du Canada a un niveau élevé et diversifié de consommation de masse (la plupart des gens consomment un large nombre de biens et de services autres que la satisfaction de leurs besoins fondamentaux). Les achats se font principalement dans les centres commerciaux, dans la grande distribution et dans les parcs de vente au détail. Les centres commerciaux de quartier ne sont plus populaires. La confiance des consommateurs canadiens a continué à augmenter, car elle se rapproche rapidement des niveaux pré-pandémiques. Le shopping en ligne augmente mais les Canadiens ont tendance à préférer le shopping hybride (navigation en ligne, achat en magasin, commande en ligne, collecte en magasin). Selon les dernières données fournies par Statistique Canada, les dépenses totales des acheteurs en ligne canadiens ont atteint 32,80 milliards de dollars en 2022, contre 18,9 milliards de dollars en 2012, avec près de 84 % des internautes qui achètent des biens ou des services en ligne. Les produits distribués à travers le pays sont principalement fabriqués par des marques internationales. L'immigration continue d'influencer le comportement des consommateurs, notamment en ce qui concerne les produits alimentaires, et les produits importés sont considérés comme attrayants. La demande de produits locaux "made in Canada" est une tendance de consommation qui est encore en développement. Le gouvernement a mis en place plusieurs réglementations pour encadrer cette tendance naissante. En outre, les consommateurs ont créé le site web "Made in Canada" (https://madeinca.ca) pour cataloguer toutes les marques canadiennes afin de soutenir l'économie nationale.
De plus, les consommateurs recherchent de plus en plus des solutions sur mesure qui répondent à leurs besoins spécifiques. Près de 80 % des consommateurs souhaitent des produits et services personnalisés en 2022. Les préoccupations en matière de santé sont de plus en plus nombreuses et la sensibilisation des consommateurs canadiens à la santé s'accroît et continuera de s'accélérer avec le vieillissement de la population. En 2019, les Canadiens ont dépensé en moyenne 935 dollars par an et par habitant pour la santé et le bien-être. Les Canadiens sont de plus en plus concernés par la consommation durable, et les achats de produits locaux, éthiques ou biologiques sont en hausse, surtout pour la nourriture et les vêtements. Le marché des produits d'occasion est également en croissance. Les consommateurs canadiens sont plus disposés à acheter à un prix plus élevé si les produits alimentaires sont plus durables. En 2021, la tendance pour les produits locaux est particulièrement élevée chez les 18-24 ans, 75 % d'entre eux citant ce facteur comme important, suivis par 70 % pour les produits biologiques et 55 % pour les emballages durables. Les plateformes collaboratives sont de plus en plus populaires pour l’hébergement (Airbnb), le transport (Uber), la musique, le crowd-funding, etc.

 

La consommation des ménages

Sector Percentage
Logement, eau, énergie, gaz 23,0%
Transport 16,0%
Nourriture et boissons non alcoolisées 9,0%
Assurance et frais financiers 8,0%
Divertissement et culture 8,0%
Hébergement et restaurant 7,0%
Equipement intérieur 5,0%
Santé 4,0%
Autres (habillement, chaussures, alcool et tabac, communication, éducation, etc.) 16,0%

Source : Statistiques Canada, 2017.

Le recours au crédit à la consommation

Les cartes de débit sont utilisées pour les transactions d’une valeur intermédiaire et les cartes de crédit sont utilisées pour des plus grosses transactions. Le crédit à la consommation au Canada a fortement augmenté depuis 2012, particulièrement pour les automobiles et les biens de consommation. La dette à la consommation moyenne (non hypothécaire) était de 8539,5 CAD en 2017. Les formes de crédit les plus courantes sont les prêts en espèces pour des achats payés par versements mensuels (habituellement de gros articles comme des meubles ou des voitures, mais aussi de l’essence et d’autres bien de consommations non durables). De même, la dette globale des ménages, qui inclue les prêts immobiliers, les prêts sur marge et d’autres formes de prêts à la consommation non personnels, a augmenté à un taux annuel de 1,8% au cours des cinq dernières années. Les emprunts ont augmenté à un rythme supérieur à celui de la croissance démographique, ce qui a fait exploser le niveau d'endettement par habitant. Les personnes âgées s'endettent plus rapidement que le reste de la population, à l'exception des dettes immobilières. Toutefois, la hausse progressive des taux d'intérêt peut entraîner un ralentissement du crédit à la consommation.

Les secteurs de consommation porteurs

Bio fabrication et secteur des sciences de la vie, la nourriture et les services pour les animaux domestiques, les services de logement et de nettoyage, les produits de réparations et d’entretien des logements, les produits de jardinage, les plantes et les fleurs, les services récréatifs et sportifs, l’éducation, les plats cuisinés et les services de livraison alimentaires sont des marchés en croissance. (Statistiques Canada).

Les associations de consommateurs
Bureau de la protection du consommateur du Québec
Association des consommateurs d'Alberta
Conseil des consommateurs
 

La population en chiffres

Population totale :
38.005.238
Population urbaine :
81,6%
Population rurale :
18,4%
Densité de la population:
4 hab./km²
Population masculine :
49,5%
Population féminine :
50,4%
Accroissement naturel :
1,09%
Age moyen :
39,0
Origines ethniques :
Au siècle dernier, la plupart des canadiens avait des origines britanniques ou françaises, en plus de ses peuples indigènes.
Néanmoins, les vagues successives d'immigrants venus de nombreux pays ont considérablement diversifié la composition ethnique du Canada : origine canadienne environ 32%, environ 32% originaires des îles britanniques, française 13% et autochtone 6,2%. Les autres ascendances les plus fréquemment déclarées sont les suivantes : allemande, chinoise, italienne, indienne, ukrainienne, néerlandaise, polonaise et philippine.
Quatre personnes sur dix ont mentionné plus d’une ascendance car il est possible de déclarer plus d'une origine dans les statistiques canadiennes. (Statistique Canada)
 

Population des principales métropoles

Nom Population
Toronto 5.429.600
Montréal 3.519.600
Vancouver 2.264.900
Calgary 1.237.700
Edmonton 1.062.700
Ottawa-Gatineau 989.600
Winnipeg 712.000
Quebec 705.100
Hamilton 693.700
Kitchener 470.000

Source : Citypopulation.de, Dernières données disponibles - Dernières données disponibles.

 

L'âge de la population

L'espérance de vie en années
Homme :
80,0
Femme :
84,2

Source : Organisation des Nations Unies, Division de la population, Prévisions pour la population mondiale : Base de données 2009., 2009 - Dernières données disponibles.

 
Distribution de la population par tranches d'âge en %
Moins de 5 ans :
5,3%
De 5 à 14 ans :
11,0%
De 15 à 24 ans :
13,3%
De 25 à 69 ans :
60,5%
Plus de 70 ans :
9,8%
Plus de 80 ans :
3,9%

Source: Nations Unies, Département des affaires économiques et sociales, Division de la population, Perspectives 2010 - Dernières données disponibles.

 

La composition des ménages

Nombre total de ménages (en millions) 13,3
Taille moyenne des ménages 2,6 personnes
Pourcentage des ménages de 1 personne 27,6%
Pourcentage des ménages de 2 personnes 34,1%
Pourcentage des ménages de 3 à 4 personnes 30,0%
Pourcentage des ménages de plus de 5 personnes 8,4%

Source: UN data, 2013 - Dernières données disponibles.

 

Les dépenses de consommation

Parité de pouvoir d'achat 202020212022 (e)2023 (e)2024 (e)
Parité de pouvoir d'achat (Unité monétaire locale par USD) 1,191,231,261,251,25

Source : FMI - World Economic Outlook Database, Dernières données disponibles

La parité de pouvoir d'achat (PPA) est un taux de conversion monétaire qui permet d'exprimer dans une unité commune les pouvoirs d'achat des différentes monnaies. Ce taux exprime le rapport entre la quantité d'unités monétaires nécessaire dans des pays différents pour se procurer le même "panier" de biens et de services.

Note : (e) Donnée estimée

 
Dépenses de consommation finale des ménages 201820192020
Dépenses de consommation finale des ménages
(Millions USD, prix constant de 2000)
976.679992.852933.980
Dépenses de consommation finale des ménages
(croissance annuelle en %)
2,51,7-5,9
Dépenses de consommation finale des ménages par habitant
(USD, prix constant de 2000)
26.35026.41024.575

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles

 
Dépenses de consommation par catégorie de produits en % des dépenses totales 2010
Produits alimentaires et boissons non alcoolisées 9,5%
Boissons alcoolisées, tabac et narcotiques 3,5%
Articles d'habillement et articles chaussants 4,4%
Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles 23,5%
Ameublement, équipement ménager et entretien courant de la maison 6,1%
Santé 4,7%
Transports 13,7%
Communications 2,4%
Loisirs et culture 9,7%
Enseignement 1,4%
Hôtels, cafés et restaurants 6,7%
Autres biens et services 12,5%

Source: Données de l'ONU, Dernières données disponibles

 
Taux d'équipement en technologie de l'information et de la communication, pour 100 habitants 2012
Nombre d'abonnements téléphoniques 75,3
Nombre de lignes principales 51,9
Nombres d'abonnements téléphoniques portables 75,3
Nombre d'utilisateurs d'internet 86,8
Nombre de PC 94,3

Source: Union internationale des télécommunications (statistiques TIC), Dernières données disponibles

Retour vers le haut

Opportunités d'affaires

 

Les supports publicitaires

Télévision
La publicité à la télévision concerne essentiellement la classe d'âge située entre 35 et 49 ans. La publicité de masse traditionnelle canadienne telle que la télévision est très couteuse. Avec aucun gros événement tel que les jeux olympiques ou élections en 2017, les ventes de spots publicitaires télévisés devraient être en baisse.

Les principales télévisions
CBC
CTV TV Network
SRC, Radio et télévision
TVA, Premier Réseau de télévision francophone d'Amérique
Presse
La publicité imprimée a un très fort impact sur les canadiens, malgré une diminution en faveur de la publicité en ligne. Cependant, la publicité de masse traditionnelle est très couteuse. L'industrie canadienne de la presse écrite continue à connaître un déclin de 5,5% au niveau des dépenses en 2017 et de 3% en 2018, les stratégies de planification médiatique passant au support numérique en lieu et place des formats imprimés. En 2017, les journaux représentaient 17% des dépenses totales par rapport à 43% pour le numérique.

Les principaux journaux
La Presse
Courrier
Au Canada, ce type de publicité est appelé "Courrier Poubelle" ou "Junk Mail". Les publicités hebdomadaires spéciales de magasins alimentaires ou produits pharmaceutiques sont ce que les gens aiment et conservent le plus. Lors de la rentrée scolaire, les familles surveillent les courriers publicitaires concernant les articles et vêtements scolaires.
Moyens de locomotion
Les publicités sur les transports en commun, dans les gares, les abris-bus sont omniprésentes depuis de nombreuses années. La publicité extérieure devrait voir ses ventes augmenter de 3% en 2017, largement en raison d'une hausse de 13% dans les recettes de publicité OOH de l'année.

Les principaux acteurs :
PATTISON Outdoor
CBS Affichage
Radio
La publicité à la radio est surtout écoutée par les automobilistes ainsi que dans les bureaux et commerces. La publicité de masse traditionnelle canadienne telles que la radio est très couteuse. La publicité à la radio est principalement locale. En 2016-17, les ventes de sports publicitaires à la radio ont connu leur chute la plus forte en cinq ans. D'un autre côté, les ventes nationales ont augmenté de 1,2% par rapport à l'année précédente. Les conditions pour les ventes publicitaires étaient légèrement plus difficiles sur le marché anglophone que sur le marché francophone.

Les principales radios
Société Radio-Canada
Groupe Corrus - Corrus Entertaiment
Toutes les stations de radio canadiennes
Web
Près de 22 millions de Canadiens utilisent Internet mensuellement. Internet est devenu un moyen de communication, de réseautage, de recherche et d'achats aujourd'hui irremplaçable pour les consommateurs et les entreprises. La publicité en ligne a un impact plus fort que la télévision sur les intentions d'achat de produits par les canadiens. Les annonceurs suivent les consommateurs et consacrent une part grandissante de leurs budgets publicitaires aux médias interactifs. Un facteur important dans la promotion des produits et services au Canada est le developpement et l'entretien d'un site web axé sur les ventes. Les réseaux sociaux et ventes de publicité au Canada devraient augmenter de 35%, les ventes de spots publicitaires vidéo de 20%, et les ventes de publicité de recherche de 13%. Dans l'ensemble, les ventes de publicité devraient augmenter de 16% en 2017 pour atteindre 7 milliards CAD. Les habitudes d'achat des consommateurs canadiens sont aussi influencées par les réseaux sociaux, et un nombre grandissant d'entre-eux admet être influencé par les commentaires et retours sur les réseaux sociaux, ainsi que par les publicités en ligne. Alors que les distributeurs nationaux sont traditionnellement à la traîne derrière les distributeurs américains dans l'établissement de leur présence sur internet, la croissance des achats en ligne ces prochaines années devrait être stimulée en grande partie par une meilleure présence de ces distributeurs nationaux sur internet.

Les principaux acteurs :
Leo Burnett Canada
DDB
Rethink Canada
Principales agences de publicité
Blitz Direct du Groupe Cossette
Alpha Vision
OKD Marketing
Jules Communication (en français)
 

Les grands principes de la réglementation de la publicité

Boisson et Alcool
La publicité est autorisée, mais les ventes sont contrôlées par l'état dans presque toutes les provinces : SAQ (Société des Alcools du Québec) à Québec, LCBO (Liquor Control Board of Ontario) en Ontario, LCL (Liquor Control & Licensing) en Colombie- Britannique. Seule Alberta est affranchie de l'État depuis environ une dizaine d'années. La publicité pour les boissons alcoolisées à la radio et à la télévision est réglementve par la Réglementation sur la diffusion radio et télévisée dans le cadre de la loi sur la diffusion. Les diffuseurs doivent adhérer au Code de diffusion publicitaire pour boissons alcoolisées pour conserver leur licence de la Commission canadienne de radio et télévision et télécommunications (CRTC).
Cigarettes
Santé Canada a établi des lois très strictes sur la publicité des produits du tabac. La dernière loi créée est en vigueur depuis 2003. Cette loi interdit entre-autre tout parrainage sportif et culturer par des compagnies de tabac. La publicité pour le tabac est aussi interdite à la télévision, la radio et dans la presse.
Produits pharmaceutiques et médicaments
La réglementation sur la publicité des médicaments et drogues est régie par Santé Canada. Seuls les produits de santé dont la vente est autorisée au Canada par Santé Canada peuvent faire l'objet de publicité. Des critères précis sont en vigueur en ce qui concerne la publicité destinée aux consommateurs de médicaments sur ordonnance.
Autres règles
La loi 74,06 sur la concurrence est une loi fédérale régissant la conduite des entreprises canadiennes. Elle contient des dispositions civiles et criminelles ayant pour but de prévenir des pratiques anticoncurrentielles sur le marché. Le Code canadien des normes de la publicité régit la pratique professionnelle de la publicité. Il est administré par les Normes Canadiennes de la Publicité (NCP), organisme en place par l’industrie de la publicité, afin de susciter et de maintenir la confiance du public dans la publicité.
L'usage des langues étrangères
L'article 66 de la loi sur les langues officielles stipule que l'anglais et le français sont les 2 langues officielles au Canada. L'usage de l'une ou de l'autre langue est possible. Au Québec, l'Office Québécois de la langue française oblige la dominance de la langue française dans tout affichage ou publicité, en recourant au besoin à une affichage bilingue. Pour plus d'informations, consultez également le site du Commissariat aux langues officielles.
Les organes de régulation de la publicité
Santé Canada et ses exigences réglementaires en matière de publicité.
Les Normes Canadiennes à la Publicité (NCP) et son guide d'interprétation du Code.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters