Importer
& Exporter

Kenya flag Kenya : Les circuits de distribution

Le secteur de la distribution
Le secteur de la distribution au Kenya est dominé par le secteur informel, dont quelques milliers de détaillants et grossistes informels, et des millions de petits détaillants indépendants et vendeurs de rue. Toutefois, les détaillants formels ont connu une expansion régulière depuis les années 1990, en raison de l'urbanisation, de la croissance de la classe moyenne et des nouvelles habitudes de consommation adoptées par les jeunes gens. Selon l'Oxford Business Group (2016), le Kenya est désormais la seconde économie de détail formalisée d'Afrique sub-Saharienne (derrière l'Afrique du Sud) et elle croît rapidement. Les détaillants du Kenya bénéficient de la possibilité de trouver des produits localement, le pays pouvant s'appuyer sur la qualité des fournisseurs locaux. Les supermarchés kényans s'internationalisent. Ainsi, ils se sont étendus à l'Ouganda et au Rwanda.

Ces dernières années, le Kenya a également connu une augmentation des centres commerciaux haut de gamme et des chaînes internationales. Actuellement, les centres commerciaux les plus célèbres sont situés à Nairobi, mais des opportunités considérables existent pour une expansion hors de la capitale, où de nouveaux développements devraient avoir lieu dans les prochaines années. Depuis l'attaque du Westgate Mall de Nairobi en 2013, de nouvelles mesures de sécurité ont été mises en place, ce qui a rassuré les investisseurs du secteur de la distribution.

Le secteur du commerce en ligne connaît une croissance notable, le Kenya étant un des pays africains les plus avancés technologiquement.
Part de marché
Le secteur de la distribution au Kenya demeure largement informel, avec notamment les petits commerces locaux («dukas»), les kiosques établis sur des tables, les stands de marché, les points de vente de produits cosmétiques, de télécommunications et de pharmacie. Selon une étude conduite par Nielson, une large majorité des consommateurs kényans fréquentent les dukas (95%) et les kioskes (92%). Néanmoins, le secteur de la distribution formelle est fortement développé selon les standards africains, 89% des consommateurs déclarant fréquenter les supermarchés.

Le marché de la distribution au Kenya est dominé par les supermarchés locaux suivants en 2016 :

- Nakamutt (34 boutiques), avec des ventes annuelles moyennes de 600 millions USD

- Tuskys (45 boutiques)

- Uchumi (22 boutiques)
- Naivas (29 boutiques)

Les petits détaillants sont également en pleine expansion au Kenya, avec notamment Mulleys & Sons, GreenMart, QuickMart, Maathai Supermarket, EastMatt et CleanShelf.

Les enseignes internationales ont fait face à des résistances pour s'établir dans le pays. Néanmoins, la chaîne de supermarché française Carrefour a ouvert deux boutiques à Nairobi, la première en 2015 et la deuxième en 2017. Cette même année, le sud-africain Massmart a ouvert une boutique de jeux à Nairobi. Enfin, l'enseigne du Botswana Choppies a annoncé son projet de rachat de dix supermarchés Ukwala.

Le marché de la vente en ligne au Kenya est évalué à 47,3 millions USD. Les principaux acteurs de ce marché sont Jumia, Kilimal et OLX.

(Sources: Oxford Business Group, KPMG)

Les organismes de la vente au détail
Retail Trade Association of Kenya (RETRAK)
Chambre de commerce du Kenya
Ministère de l'économie Kenya

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters